contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le Cnra en guerre contre la bande à Ameth Aïdara



Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) est décidé de veiller à l’application stricte des recommandations qu’il a formulées afin que des correctifs adéquats et durables, soient apportés aux manquements constatés, notamment en ce qui concerne les dérapages notés dans les revues de presse et l’exhibition par les télévisions, des dépouilles mortelles.



Le Cnra en guerre contre la bande à Ameth Aïdara
Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a constaté beaucoup de manquements dans l’audiovisuel dans son bulletin trimestriel rendu public ce lundi. Il recommande « plus de rigueur dans la présentation des revues de presse pour éviter notamment de porter atteinte aux institutions et à la dignité de la personne humaine », mais aussi « l’arrêt de l’exhibition par les télévisions, des dépouilles mortelles ».
Le Cnra demande également « le respect des principes d’équilibre et de pluralisme, plus de rigueur, de discernement et de mesure dans le traitement de l’information pour préserver la paix et la cohésion sociales surtout lors des émissions interactives et la programmation des clips musicaux en tenant compte de la nécessité de veiller au respect de la sensibilité des téléspectateurs et à la sauvegarde du jeune public ».
Le Cnra a également recommandé le floutage systématique, lors de la diffusion d’images d’enfants, particulièrement ceux qui sont en situation difficile ainsi que« le respect strict des dispositions de l’article 9 de la loi n°83-20 du 28 janvier 1983 relative à la publicité qui proscrit « toute déclaration ou présentation visuelle qui offensent les mœurs ou la moral en général ».

Si le Cnra est amené à faire ces recommandations, indique la note trimestrielle, c’est parce qu’il a constaté des manquements, notamment « l’exhibition des dépouilles mortelles lors des levées de corps, la persistance des dérapages notés dans les revues de presse, le déséquilibre persistant noté dans le traitement aussi bien dans l’audiovisuel public que privé, les dérives verbales, la surenchère au niveau du langage, aux échanges injurieux et à certains propos appelant directement à la violence, notés à travers les médias audiovisuels, lors du traitement de l’information à l’occasion de certaines évènement, notamment les 23 et 27 juin 2011 ».

La Cnra dit également avoir constaté « la persistance de la diffusion de clips et de danses obscènes à des heures indues et pouvant heurter la sensibilité des téléspectateurs, notamment du jeune public, au regain de la publicité mensongère au profit de prétendus guérisseurs et la persistance de la publicité, heurtant la décence, de produits supposés avoir des vertus aphrodisiaques par la Rdv ».

Le conseil national de régulation de l’audiovisuel soutient qu’il « veillera à l’application stricte des recommandations formulées afin que des correctifs adéquats et durables soient apportés aux manquements constatés ».

nettali.net via xalima.com
Photo: Seneweb

PiccMi.Com

Mardi 19 Juillet 2011 - 12:45



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.