contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le Premier Ministre invite la presse à faire preuve de responsabilité





Le Premier Ministre invite la presse à faire preuve de responsabilité
Le Premier ministre, Mahammed Dionne, a exhorté jeudi la presse à faire preuve de plus de responsabilité dans le traitement de l’information et à s’approprier "intelligemment" les effets bénéfiques des nouvelles technologies.

L’enjeu majeur, a-t-il affirmé, est de s’approprier ‘’intelligemment les effets bénéfiques qu’offrent ces nouvelles technologies pour les articuler à nos valeurs sociales''.

''Réussir cette symbiose nous ouvrirait une voie médiane qui nous permettrait d’être au diapason du progrès technique, tout en nous préservant du diktat des plus forts’’, a souligné M. Dionne en présidant à Dakar, la cérémonie d’ouverture des 43èmes assises de la presse francophone, une rencontre internationale intitulée ‘’Jeunes et médias : les défis du numérique’’.

Il a fait remarquer que les 43-èmes assises de la presse francophone dépassent cette année le rituel classique d’une cérémonie protocolaire en ce sens qu’elles se tiennent à la veille du 15-ème Sommet de la francophonie, prévu à Dakar les 29 et 30 novembre.

‘’Cela ne relève point du hasard, mais démontre l’importance que le Sénégal attache au développement de la presse francophone’’, a ajouté le chef du gouvernement, estimant qu’au-delà de ce choix stratégique et cohérent, le thème retenu démontre de façon remarquable l’importance de ces assises, du fait de leur pertinence.

‘’Le droit à l’information constitue de nos jours l’un des piliers les plus importants de tout système démocratique. L’enjeu majeur est d’assurer à la jeunesse, la possibilité d’être bien informée. Cela veut dire pouvoir choisir dans une presse plurielle la source d’informations qui convient le mieux à ses aspirations et espérances’’, a-t-il expliqué.

Il a souligné que le développement fulgurant des nouvelles technologies de l’information, qui a engendré la prolifération des sites, offre à la jeunesse, une panoplie de choix.

Toutefois, a-t-il déclaré, ‘’cette révolution technologie a complètement bouleversé les fondements même des médias avec des effets pervers qui pourraient influer sur le comportement de la jeunesse [...]’’.

Ainsi, le Sénégal, à l’image de toute l’Afrique, inaugurera l’ère de la télévision numérique qui occasionnera, sans nul doute, des rivalités exacerbées pour contrôler l’audience. ‘’Il va falloir dans cette optique arriver à fédérer la nécessité de promouvoir une production régionale et locale, s’appuyant sur nos cultures et nos traditions’’, a recommandé Mahammed Dionne.

A cet égard, a-t-il indiqué, les pouvoirs publics apporteront, comme d’habitude, tout le concours nécessaire à la presse, en veillant toutefois à garantir son indépendance et sa liberté.

Il ne fait aucun doute que les journalistes feront preuve d’une plus grande responsabilité, en inscrivant davantage leurs actions, dans le cadre des règles déontologiques qui régissent la profession. ‘’Cela permettra d’éviter les dérives préjudiciables aux citoyens’’, selon M. Dionne.

A l’ère des médias numériques, a-t-il poursuivi, le plus rapide peut réveiller la tentation d’une publication sans recoupement. ‘’Ces risques rendent pertinent, l’impératif de former les acteurs de la presse’’, a indiqué le Premier ministre.

Il a ensuite recommandé de prendre en compte, pendant les travaux, des points comme la pérennité et l’équilibre économique des structures de presse face au défis du numérique.

‘’Le gouvernement du Sénégal attend avec intérêt les propositions et suggestions qui sortiront des débats, conformément aux lois en vigueur, de contribuer de manière significative, au développement de la presse francophone, ce vecteur essentiel de notre communauté linguistique’’, a-t-il conclu.

APS

PiccMi.Com

Jeudi 20 Novembre 2014 - 18:14



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.