contenu de la page



Le Sénégal sombre dans la zone rouge



Le Sénégal s’enfonce dans le lot des pays les plus corrompus du monde. Il est classé 112ème sur 182 pays classifiés par Transparency International dans son indice 2011 de perception de la corruption.



Le Sénégal sombre dans la zone rouge
Classé 99ème en 2010, le Sénégal s’enfonce à la 112ème place dans le classement 2011 de l’indice de perception de la corruption publié par la section sénégalaise de Transparency International et présenté hier, jeudi 1er décembre à Dakar. Cette position rétrograde du Sénégal s’explique, selon Paul Dominique Coréa, chargé de programme au Forum Civil, par le score ou la note que le pays a obtenu cette année. Un élément qui, à l’en croire, informe exactement sur le niveau de corruption dans un pays. Pour l’édition 2011, le Sénégal a obtenu un score de 2.9 alors que, selon Transparency International, « un pays est dans la zone rouge s’il est entre zéro (0) et cinq (5). Et c’est malheureusement encore le cas du Sénégal qui se situe à la 112ème place sur 182 pays avec un score de 2.9 ».
Transparency International a souligné que le Sénégal partage ce groupe « des canards boiteux » avec cinq autre pays que sont l’Algérie, l’Egypte, le Kosovo, la Moldavie et le Vietnam. Plus désolant pour cette année, le constat du Forum Civil d’« un recul retentissant du score du Sénégal par rapport à celui obtenu en 2009 qui était de trois (3.0) ». Il remarque en plus, que « l’inquiétude vient du fait que ce score est identique à celui que le Sénégal avait il y a dix ans (2001) ». Avant de lancer : « Le Sénégal refuse de sortir de la zone rouge et confirme son ancrage parmi les pays les plus corrompus au monde ».

D’après Elimane H. Kane, chargé de programme au Forum Civil, il y a six pays de l’Afrique de l’Ouest et une dizaine de pays africains qui sont mieux classés que le Sénégal. « Le Sénégal est encore derrière l’essentiel de ses voisins de l’Afrique de l’Ouest comme la Ghana, la Gambie, Libéria, Bénin et le Burkina Faso ». Paradoxalement, des pays qui ont les mêmes conditions socio-économiques que le Sénégal.

Dans son rapport 2011, Transparency International relève que le Botswana (6.1 : exemple africain de lutte contre la corruption), le Cap Vert (5.5), l’île Maurice (5.1), le Rwanda (5) jouent les premiers rôles en Afrique. « II s’agit de pays qui ont compris que le développement économique rime naturellement avec l’efficacité des moyens de lutte contre la corruption », s’est-elle félicitée. Avant de souligner qu’au plan mondial, les pays nordiques caracolent en tête. « On y retrouve des Etats comme la Nouvelle Zélande, le Danemark, la Finlande, la Suisse et la Norvège. Ces pays ont fini de démontrer leur capacité de mise en place d’instruments efficaces de lutte contre la corruption avec une volonté politique certaine. Ils constituent des exemples de gouvernance dans la lutte contre la corruption ».
Le foncier, les infrastructures et les hydrocarbures : Les zones « corruptogènes » saillantes au Sénégal


Si le Sénégal est mal noté, le Forum Civil pense que c’est lié aux secteurs du foncier, des infrastructures et des hydrocarbures où la pratique de la corruption fait légion. Les camarades de Mouhamadou Mbodj ont pointé du doigt les modifications du Code des marchés qui sont intervenues le 13 septembre 2010, provoquant une pluie de marchés passés par entente directe. Le Forum Civil a rappelé que cette période est marquée par une absence de régulation du système des marchés publics parce que l’organe de contrôle a posteriori en l’occurrence l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), n’avait pas de conseil de Régulation. A cela, le Forum Civil ajoute ce qu’il qualifie d’«opacité grandissante qui entoure les concessions d’exploration et d’exploitation des ressources minières ». A son avis, « l’opacité qui entoure l’octroi des terres au Sénégal donne une autre explication du recul du Sénégal dans l’Indice ».

Sur cette même lancée, il relève que le domaine des infrastructures constitue également un milieu où la corruption se développe fortement. « Aujourd’hui, pour le pont de Faidherbe qui a été réhabilité sur un montant de 22 milliards de FCfa (14 pour le Sénégal et 8 milliards pour l’Afd) on ne sait pas dans quelles conditions ce marché a été passé. Il n’y a pas eu un appel d’offres en bonne et due forme », s’est indigné le chargé de la communication du Forum Civil, Birahim Seck.

A l’en croire, dans le domaine des hydrocarbures, il a été relevé des pratiques irrégulières dans l’octroi des marchés. A en croire, M. Seck, « avec le plan Takkal, il y a beaucoup de marchés qui ont été passés par entente directe. Dans ce cadre, on peut citer le cas d’un marché de 50 milliards de FCfa passé dans le trimestre dernier entre la Sar et la Senelec ».

Le Forum Civil pour une suite des rapports d’audit

Devant cette panoplie d’écarts, le Forum Civil exhorte les pouvoirs publics particulièrement le président de la République, à donner une suite aux rapports d’audit régulièrement soumis par les organes de contrôle (Centif, Cour des Comptes…) Il demande des réformes « urgentes et efficaces » pour assurer une indépendance statutaire du système judiciaire. Le Forum Civil appelle les magistrats à assumer leurs responsabilités individuelles dans l’exercice de leur fonction. Il exige par ailleurs des autorités publiques (Centrales comme locales), une gestion transparente et participative à l’octroi des terres et de l’ensemble des ressources minières au Sénégal. La « sentinelle » de la transparence exige aussi du gouvernement, une transparence sur l’importation et l’exportation des hydrocarbures au Sénégal. Elle invite les citoyens à prendre toutes leurs responsabilités pour assumer le contrôle citoyen sur la gestion des biens et des deniers publics. Ainsi, il réaffirme son engagement à poursuivre sa mission de défense de l’intérêt général à travers la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les délits connexes.

PiccMi.Com

Vendredi 2 Décembre 2011 - 09:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9