contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le conseil des ministres décentralisé à Fatick et d’autres sujets en exergue



Le conseil des ministres décentralisé, tenu mercredi à Fatick, occupe la Une des quotidiens avec divers autres sujets, dont les thématiques politiques qui semblent reprendre de plus belle dans l’intérêt des quotidiens.



Le chef de l’Etat Macky Sall, en ‘’tournée économique’’ à Fatick, a présidé mercredi un conseil des ministres décentralisé dans la capitale du Sine, à l’issue de laquelle le désenclavement, l’agriculture, l’emploi et la santé ont été retenus comme les secteurs-clés du développement de cette région de l’ouest du Sénégal, rapporte Le Soleil.

‘’Les besoins de la région de Fatick en développement, pour la période 2015-2017, ont été estimés, hier, à 246 milliards de francs CFA’’, à l’issue de cette rencontre hebdomadaire du gouvernement, soit une hausse ‘’de plus de 70 milliards FCFA par rapport au cadrage effectué par le ministre de l’Economie et des Finances’’, souligne le quotidien national.

‘’Macky Sall, en maître du jeu, a finalement décidé’’, signale le quotidien Enquête, avant de citer le chef de l’Etat, natif de Fatick. ‘’Ne pensez pas que c’est du favoritisme que nous avons fait pour Fatick, parce que comparé à d’autres régions comme Thiès et Saint-Louis qui ont reçu 400 milliards FCFA, cette région n’est pas la mieux dotée’’, explique-t-il, sans doute pour couper court à d’éventuelles critiques.

‘’246 milliards pour Fatick’’, reprend Le Témoin quotidien. ‘’Les doléances étaient chiffrées à 248 milliards FCFA alors que seuls 170 milliards FCFA étaient prévus. Mais, à l’issue de la réunion du Conseil des ministres’’ tenue sur place, relate Libération, ‘’la région de Fatick bénéficie finalement d’une enveloppe de 246.647.186.975 FCFA’’.

‘’Cette enveloppe sera renforcée par une autre manne financière de 15 milliards de francs prévus dans le nouveau Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) qui est en sa phase de mise en œuvre’’, rapporte Sud Quotidien, titrant : ‘’Macky perfuse Fatick’’ et s’y attaque ‘’à la racine de la pauvreté’’, selon la formule de Waa Grand Place.

Selon le journal Le Quotidien, Macky Sall ‘’prescrit une ordonnance de 246 milliards’’ pour guérir Fatick. ‘’L’on s’attendait à un arbitrage du président de la République. Macky Sall a tranché net. Sans hésitation. L’ancien maire de Fatick a choisi sa ville. Sa région. Il a donné le montant alloué à Fatick pour son développement dans le cadre du Programme triennal d’investissement’’, note L’Observateur.

En tout, signale Le Populaire, plus de 3.000 milliards de francs CFA ont été promis à 13 régions qui ont jusque-là accueilli des conseils des ministres décentralisés. Mais, selon Walfadji, ‘’Macky sème le vent dans les régions’’ à travers ces promesses, le journal parlant d’un bilan ‘’loin d’être reluisant’’.

‘’Sur les trois mille milliards de francs CFA promis à cor et à cri, peu de choses ont été matérialisées jusqu’ici. Le fossé entre la marcocéphalie de Dakar et le désert économique sénégalais continue de se creuser’’, estime Walfadjri.

Direct Info, pour le compte des sujets politiques, annonce que l’opposition compte ‘’reprendre la rue’’ pour manifester contre ‘’les violations des droits humains’’. ‘’Va-t-on vers un réchauffement du Front politique ? Tout porte à le croire si l’on se fie à ce qui se trame ces derniers jours’’, commente ce journal.

Rewmi quotidien revient sur le compagnonnage, qui ‘’va tant bien que mal’’ depuis trois années, entre le président de la République et certains de ses alliés. ‘’Dans l’attelage gouvernemental, ministres socialistes et progressistes tiennent bien les rampes de leurs départements’’, avance ce journal.

‘’Mais le Plan Sénégal émergent qui se veut une grande révolution agraire, industrielle, n’est pas porté au sein de Bennoo Bokk Yaakaar’’ (BBY), la coalition regroupant l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) et certains de ses alliés dont ceux qui siègent actuellement au gouvernement.

A la Une du journal Le Quotidien, Aminata Diallo, députée du Parti socialiste (PS) et proche de l’édile de Dakar, Khalifa Sall, assure que Macky Sall ‘’n’ira nulle part !’’ Avec son gouvernement (Macky Dou Dem, en langue nationale wolof). Elle assimile par ailleurs à ‘’une insulte’’ le fait que ‘’le PS de Senghor et Diouf choisisse Macky comme candidat’’.

D’autres journaux, parmi lesquels Le Populaire et La Tribune, annoncent que le consul général du Sénégal à Marseille a été arrêté puis libéré. Il est ‘’accusé d’avoir +exhibé son sexe en public+’’, précise La Tribune. Le Populaire rapporte pour sa part que le diplomate annonce une plainte contre la police marseillaise.

Aps


Jeudi 23 Juillet 2015 - 09:30



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.