contenu de la page



Le “mbaraan” est l’extraversion d’un trait culturel jadis valorisé



Le “mbaraan”, sous sa forme actuelle, est l’extraversion d’un trait culturel favorisant un climat de jalousie et de rivalité masculine, selon la sociologue sénégalaise Rosalie Aduayi Diop.



Le “mbaraan” est l’extraversion d’un trait culturel jadis valorisé
Le “mbaraan”, terme apparu récemment dans le discours des Sénégalais, désigne, selon Mme Diop, les nouveaux comportements sexuels des femmes, qui consistent à avoir plusieurs petits amis, ceux-ci subvenant à leurs besoins matériels et financiers moyennant parfois des prestations sexuelles.

“Traditionnellement, les femmes rassemblaient autour d’elles plusieurs prétendants qui avaient pour ambition de les épouser. Il s’agit d’un procédé qui favorisait un climat de jalousie et de rivalité masculine”, soutient-elle dans son dernier livre consacré au travail des adolescentes.

“Le fait d’avoir des +mbaraan+ ou de pratiquer le +mbaxal+ était toléré et parfois même valorisé socialement. Cela incitant les hommes à couvrir les femmes de présents, de bijoux, d’argent et d’autres formes de dons sans prestation sexuelle”, écrit-elle dans son livre intitulé “Survivre à la pauvreté et à l’exclusion : le travail des adolescentes dans les marchés de Dakar.”

“Aujourd’hui, explique Mme Diop dans ce livre paru aux éditions Karthala, ce trait culturel traditionnel connu sous le nom de +mbaxal+ a beaucoup évolué. Il est maintenant perverti et utilisé pour des fins de prostitution.”

Selon l’enseignante et chercheure à l’Institut population, développement et santé de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), les adolescentes, à l’instar des autres femmes, utilisent ce procédé avec la complicité de l’entourage et parfois même des parents.

“Les modalités de gestion des mbaraan sont complexes. Cette pratique nécessite une culture et un savoir-faire”, fait encore remarquer la sociologue.

“Pour la majorité des filles qui font du mbaraan, indique-t-elle, c’est par la manière de s’habiller, la manière de s’exprimer et par la capacité de s’adapter dans leur comportement à des milieux sélectifs qu’elles parviennent à exceller dans cet exercice.”


APS

Samedi 17 Juillet 2010 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9