contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le renouvellement du bureau de l ' Assemblée nationale à la Une



La presse sénégalaise de ce mercredi accorde un traitement de faveur au renouvellement, hier, du bureau de l’Assemblée nationale, consacrant la réélection du président Moustapha Niasse.



«Constitution du groupe parlementaire Libéraux et Démocrates : Le Pds à la merci de la majorité», titre Sud Quotidien, soulignant que Niasse rempile jusqu'en 2017, Macky vire trois députés et la parité intégrale a été respectée.

«Groupe parlementaire de l'opposition : Benno arbitre le match Fada-Pds», lit-on à la Une du Témoin, qui précise que le bureau de l'Assemblée nationale et la plénière vont trancher aujourd'hui le combat entre Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj pour le contrôle du groupe parlementaire libéral.

Selon ce journal, l'ancien ministre libéral, Me Ousmane Ngom a démissionné du Groupe de l'opposition, et que parmi les nouveaux entrants dans le bureau, il y a le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop.

«Bataille Wade-Fada pour le contrôle du Groupe parlementaire du Pds : Niasse, arbitre du combat», note EnQuête à sa Une. Nos confrères font état d'un échec de la médiation menée à la dernière heure par Mamadou Diop Decroix.

De son côté, Libération informe que «Fada décroche Iba Der et Awa Diop» et que «Serigne Khadim Thioune figure aussi sur sa liste de 16 députés».

«Pour éviter l'affrontement, Me Wade ouvre des pourparlers», ajoute Libération.
«Le Pds négocie Fada dit niet. Decroix-Oumar Sarr et Fada se voient nuitamment», indique La Tribune.

Ce qui fait dire au Quotidien que «le Pds est dans le flou», mais que l'Assemblée statue aujourd'hui, et que la député du FSD/BJ fait faux bond à Oumar Sarr.

Pour Le Populaire, «l'Assemblée bute sur les Libéraux» et que «le clash Fada-Aïda Mbodj est différé, le bureau va trancher avant que la plénière ne se prononce».

Quoi qu'il en soit, L'Observateur révèle une «longue nuit de médiation chez Decroix».

APA


Mercredi 14 Octobre 2015 - 09:17



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.