contenu de la page



Le tunnel de Karim !



Dakar a son tunnel. Le « tunnel » de Karim qui troue « la plus belle corniche d’Afrique de l’Ouest », c’est encore fait remarquer dans la foulée ! Et de quelle manière ! L’ouvrage qui est long de 300 mètres et dont les travaux ont duré 14 mois a coûté 11 milliards de nos francs (des responsables de Cde dixit !). C’est-à-dire un peu plus que la somme décaissée pour venir en aide à l’ensemble des paysans affamés subissant les affres de la période de soudure pendant que le tunnel était construit. Il a été étrenné fièrement, il y a deux ans et quelques mois. Le samedi 8 mars 2008 précisément. Depuis lors le « beau tunnel » fait l’objet d’un « rafistolage » continu. Des ouvriers y sont en permanence, ragréant les parois lézardées par une sournoise infiltration du canal et/ou de la mer ? L’opinion, elle, attend encore de connaître la date de sa réception définitive par le maître d’ouvrage : l’Agence nationale de l’organisation de la Conférence islamique (Anoci) dont le Président du Conseil de surveillance est/était Karim Wade. Mais ne dit-on pas que l’Agence s’est « sabordée », sa mission achevée ?



Le tunnel de Karim !
Construit certainement pour être l’obstacle dont on pouvait en vain s’échiner à dénicher dans cette corniche auparavant, l’une des bretelles les mieux érigées de Dakar, le tunnel de Soumbédioune est fermé à la plus petite ondée. C’est moins un tunnel qu’un chenal qui prend eau. Un pont et un tunnel permettent généralement d’enjamber ou de percer des obstacles. Celui de Karim constitue lui, un double obstacle pour les usagers de la route qui ont pendant deux ans « galéré », ravalé leurs colères, en empruntant des circuits inusités, croisé des bulldozers, fatigué leurs amortisseurs sur des routes défoncées. Pour en arriver là !

Il n’a pas plu hier, mercredi 18 août selon M. Météo, que 55 mm à Dakar et le tunnel de Karim de se noyer. Il était impossible pour les automobilistes accablés pendant quelques heures de l’emprunter. Conséquences des embouteillages monstres dans la Médina « bantoustanisée » par la plus belle des corniches qui était censée améliorer la mobilité urbaine chahutée. Dakar étouffe en effet. Conurbation de plus de deux millions d’habitants, les infrastructures routières n’ont jamais suivi le rythme de l’accroissement de la population et des véhicules, chaque jour plus nombreux.

La « monstruosité » construite à coups de milliards de Fcfa pour l’idée que l’on voulait que nos visiteurs d’alors, venus participer au sommet de la Conférence islamique se fassent de nous, semble nous coûter beaucoup plus cher. La corniche ouest, transformée en rocade deux fois deux voies depuis l’avenue Peytavin jusqu’aux Mamelles, prend eau par plusieurs endroits.

Tous les milliards dont on dit qu’elle a coûté et dont on attend encore un audit indépendant et contradictoire, parce qu’argent du contribuable, emprunté ou obtenu en son nom suscitent pincement au cœur à la vue hier, du spectacle désolant de cette route fermée à la circulation à cause d’une petite pluie. On se surprend à penser à tous les hôpitaux, écoles et autres infrastructures structurantes dont ces milliards dépensés auraient pu servir à la construction.

Le Forum Civil, et avant lui, le Syndicat des architectes ont réclamé et continuent de réclamer l’audit technique de ces ouvrages si onéreux. Au regard de ce qui s’est passé hier et qui risque de se répéter avec cet hivernage, on ne peut ne pas souscrire à une telle demande. D’autant plus qu’elle pose des problèmes de sécurité, voire de vie et de mort des usagers. Par-delà des questions de gouvernance et de l’utilisation « osée » des deniers publics que les imperfections observables et observées par le commun posent, que se passera-t-il quand un taximan pilera sec en bas du toboggan qui surplombe les morts de Soumbédioune pour embarquer un hypothétique passager ? Lorsque un Ndiaga Ndiaye ou un bus Tata tombera en panne au beau milieu du tunnel ? Lorsque les sabots d’un cheval, dérapant sur un macadam trop neuf, déverseront sur la corniche la cargaison de poissons de la charrette sur toute la largeur de la chaussée ? Tous ces cas et d’autres auxquels on a assisté montrent à suffisance les défectuosités d’un projet à la va-vite, budgétivore, destiné à la galerie et peut être à remplir les poches… de quelques affidés


Madior FALL
Sudonline.Sn

PiccMi.Com

Jeudi 19 Août 2010 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9