contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les USA financent en secret un Web résistant à la censure



Le département d'État américain consacre plusieurs dizaines de millions de dollars à des projets permettant de se connecter à Internet dans les pays qui censurent les télécommunications.



Les USA financent en secret un Web résistant à la censure
Les États-Unis veulent donner la parole aux dissidents frappés par la censure d'Internet dans leurs pays. Ces derniers mois, l'administration Obama a apporté son soutien financier à plusieurs projets qui visent à maintenir les connexions à Internet des ordinateurs et des téléphones en dépit des coupures de réseau, comme celles qui ont frappé l'Égypte et la Syrie dernièrement.

Le projet le plus emblématique a reçu un financement de 2 millions de dollars du département d'État américain, a révélé le New York Times ce dimanche. Il s'agit d'une valise de voyage en apparence ordinaire, mais bourrée de nouvelles technologies, qui doit permettre de déployer un Internet alternatif, en théorie impossible à surveiller. Suffisamment compacte pour passer inaperçue, elle pourrait être prochainement confiée à des opposants politiques, en Syrie, en Iran ou en Libye, afin qu'ils continuent à planifier leurs opérations et à communiquer sur les réseaux sociaux.

Si le projet tient en apparence du film d'espionnage, la technologie utilisée n'est pas totalement nouvelle. Il s'agit d'une application du «mesh network» (réseau maillé), qui transforme les ordinateurs et les téléphones portables en émetteurs Wi-Fi. Ainsi, ce sont les appareils qui font office de réseau. La valise contiendra un PC pour administrer le système, des clés USB et des CD pour paramétrer les terminaux ainsi que des antennes-relais, qui amplifieront le signal sur plusieurs centaines de mètres. L'ensemble devra tout de même être relié à Internet, par des lignes fixes, mobiles ou par le satellite.

«Nous sommes déterminer à aider» les dissidents
Pour s'assurer qu'Internet et les mobiles continuent de fonctionner en cas de coupure totale, les États-Unis financent aussi en parallèle la création de réseaux privés à l'intérieur de pays étrangers, en implantant cette fois eux-mêmes des antennes-relais dans leurs bases militaires. Le département d'État et le Pentagone ont dépensé quelque 50 millions de dollars dans une initiative de ce genre en Afghanistan, où les infrastructures du réseau officiel sont régulièrement la cible des talibans.

Ces projets, qui fédèrent des diplomates, des ingénieurs de l'armée, de jeunes développeurs sensibles à la liberté d'expression et des dissidents politiques, figurent parmi les priorités de l'administration Obama et de sa secrétaire d'État, Hillary Clinton. «Nous voyons de plus en plus de personnes qui utilisent Internet et le mobile pour faire entendre leurs voix. Il y a une opportunité historique de changement [et] nous sommes déterminés à les aider», plaide la responsable de la politique extérieure américaine auprès du quotidien new-yorkais.

Le département d'État américain consacrera 70 millions de dollars cette année. Durant la guerre froide, les États-Unis produisaient des émissions de radio diffusées dans le bloc de l'Est sur «Voice of America». Plus récemment, Washington a apporté son soutien au développement de logiciels qui préservent l'anonymat des utilisateurs dans des pays comme la Chine, rappelle le New York Times.


Par Benjamin Ferran
Journaliste, Le Figaro.fr

PiccMi.Com

Mardi 14 Juin 2011 - 18:48



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.