contenu de la page



Les bourses asiatiques chutent à leur tour : Les marchés boursiers craignent une rechute de l'économie mondiale



Après la dégringolade des bourses américaines et européennes jeudi, à l'image de la Bourse suisse qui a cédé 3,61%, les marchés asiatiques ont suivi le mouvement vendredi, déprimés par les perspectives inquiétantes de l'économie mondiale et la santé budgétaire vacillante de pays européens.



Les bourses asiatiques chutent à leur tour : Les marchés boursiers craignent une rechute de l'économie mondiale
La Bourse de Tokyo a dévissé en clôture de 3,72%, tombant à des niveaux inconnus depuis les jours qui ont suivi le séisme dévastateur du 11 mars, Séoul finissant en baisse de 3,70%. Peu après 08h00, Hong Kong perdait 4,81%, Shanghai 1,69% et Bombay 2,65%.

La Bourse de Sydney a terminé pour sa part sur un plongeon de 4% mais le ministre australien des Finances a tenté de rassurer. "Les Australiens ne doivent pas oublier que nos fondamentaux économiques sont parmi les plus solides du monde développé et que l'Australie a l'habitude de bien savoir s'en sortir en période d'incertitude économique mondiale", a souligné Wayne Swan.

Peu après, la Banque centrale d'Australie a néanmoins ramené sa prévision de croissance du produit intérieur brut à 3,25% pour 2011, contre un peu plus de 4% lors de son précédent rapport trimestriel publié en mai.

Dans l'attente des chiffres du chômage aux Etats-Unis
"Pendant toute la journée, le marché sera sans doute dominé par l'aversion au risque et tous les yeux vont se tourner vers les chiffres du chômage et de l'emploi aux Etats-Unis" pour juillet, dont la publication est attendue à 14h30, a prévenu Kintai Cheung, économiste à la banque Crédit Agricole.

Les investisseurs y chercheront des indices de l'état de la première puissance économique mondiale, dont la croissance, anémique au premier semestre, ne cesse pas d'inquiéter. Jeudi, les grandes places européennes ont toutes lâché plus de 3% en clôture.

Plongée des marchés jeudi
Jeudi, les grandes places européennes ont toutes lâché plus de 3% en clôture. En Suisse, le SMI a perdu 3,61%, à 5285 points après avoir un moment évolué dans le positif. A la clôture, les chiffres étaient éloquents dans tout le continent: Londres à -3,43%, Paris à -3,90%, Francfort à -3,40% et Madrid à -3,89%. L'indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a finalement clôturé sur une chute de 5,16%, après avoir été suspendu vers 17h.

A New York, l'indice Dow Jones a lâché 4,31%, sa pire perte depuis février 2009, tandis que les Bourses des pays émergents d'Amérique latine ont été touchées par une vague de pessimisme inédite depuis la crise financière de l'automne 2008.

Nouveau record du franc face à l'euro
Sur le marché des devises, la pause dans l'appréciation du franc, en réaction à l'intervention la veille de la Banque nationale suisse, a fait long feu. Le franc suisse a en effet connu un nouvel accès d'appréciation dans la nuit de jeudi à vendredi. Il a notamment inscrit un nouveau niveau record face à l'euro, ce dernier s'affaiblissant pour ne plus valoir que 1,0708 franc. Cette nouvelle marque remonte à 1h00 vendredi.

Le précédent record avait été atteint mercredi matin juste avant l'annonce de l'intervention de la Banque nationale suisse (BNS) qui n'a pas fait long feu, malgré un sursaut éphémère au-dessus de 1,11 franc. Vendredi à 8h00, la monnaie unique européenne valait 1,0812 franc.

Le dollar quant à lui s'est approché de son record sans pour autant le battre. Dans la nuit de jeudi à vendredi toujours, au même moment, il s'échangeait à 76,16 centimes avant de se redresser à 76,62 centimes vers 8h00. Le plus bas historique remonte à mercredi matin également, à 76,08 centimes.

Jean-Claude Trichet tente de rassurer
"Nous avons assisté à un pic des craintes quant à une récession aux Etats-Unis et à propos de la crise de la dette en Europe qui affecte la Grèce, le Portugal, l'Irlande et s'étend à l'Espagne et à l'Italie", a commenté John Kyriakopoulos, de la National Australia Bank.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a tenté de rassurer en annonçant de nouveaux achats sur le marché de la dette. Mais sa décision n'a pas eu l'effet apaisant escompté auprès d'investisseurs hantés par l'envol des taux obligataires espagnols et italiens.

En zone euro, les craintes de contagion continuent de s'accentuer. L'Italie et l'Espagne sont de nouveau sous la pression des marchés et leurs gouvernements se sont mobilisés pour endiguer la panique, même si Bruxelles a exclu toute discussion sur un plan de sauvetage pour ces pays.

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a annoncé l'adoption d'un "pacte" pour relancer la croissance et rassurer les marchés "d'ici la fin du mois de septembre", à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux. "Il est clair que nous ne sommes plus dans la gestion d'une crise limitée uniquement à la périphérie de la zone euro", a reconnu le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Afin de ne pas donner l'impression de quitter le navire en pleine tempête, le secrétaire au Trésor des Etats-Unis Timothy Geithner devrait de son côté rester au gouvernement "dans un avenir prévisible", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche, la presse américaine spéculant sur son départ prochain.

ats/afp/boi/hof

PiccMi.Com

Vendredi 5 Août 2011 - 10:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9