contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les lions s’entraînent à Paris avec les maillots de leurs clubs





Photo d'illustration
Photo d'illustration
L’équipe nationale du Sénégal a effectuée sa première séance d’entrainement à Paris. Mais la séance d’entraînement a été marquée par un fait insolite : chaque joueur s’est présenté avec une tenue de son choix.
Pas de Romai, pas de Puma, encore moins d’équipements neutres comme la dernière fois face au Cap-Vert. Non. Cette fois-ci, ce sont les équipements de leurs clubs respectifs qui sont à l’honneur. Selon nos informations, ceci serait dû au fait que les intendants de l’Equipe nationale n’ont pas rejoint la capitale française mais devraient rallier directement Polokwane, en Afrique du Sud. Toutefois, les Lions devraient encore jouer les deux matchs contre l’Afrique du Sud avec la marque Romai. Et, en cas de qualification, la fédération engagera de nouvelles discussions pour signer avec un autre équipementier de plus grande envergure
23 joueurs présents à Paris

Le groupe est presque au complet. Sur les 25 joueurs appelés par Aliou Cissé, 23 ont rejoint la Tanière. Seuls, Khadim Ndiaye qui ralliera directement Polokwane à partir de Dakar et Lamine Gassama sont absents. Parmi les joueurs déjà sur place, Sadio Mané. L’attaquant de Liverpool est arrivé au lieu de regroupement avec dans ses bagages un préparateur physique du nom de Scot envoyé par son club. Histoire de surveiller de près sa situation physique après son retour de blessure. Le Sénégal affronte l’Afrique du Sud dans une double confrontation décisive pour la qualification à la Coupe du monde Russie 2017 les 10 et 14 novembre. Le Sénégal est 1er du groupe D avec 8 pts. Cheikhou Kouyaté et ses coéquipiers n’ont besoin que de 2 pts pour décrocher le ticket pour Russie 2018.

PiccMi.Com

Mardi 7 Novembre 2017 - 07:03



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.