contenu de la page



MALTRAITANCE DES ENFANTS: Le ministère de la Famille et l’Unicef décrètent la “Tolérance zéro “



La maltraitance des enfants est un phénomène persistant au Sénégal malgré le système juridique mis en place. Ainsi, une solution “tolérance zéro“ a été mise sur pied pour faire face à toute pratique de maltraitance des enfants lors de l’atelier de partage et d’orientation avec les médias sur la stratégie de communication et de mobilisation sociale contre la maltraitance des enfants. C’était hier, mardi 26 octobre 2010 à Dakar. L’atelier était organisé par le ministère de la famille et l’Unicef.



MALTRAITANCE DES ENFANTS: Le ministère de la Famille et l’Unicef décrètent la “Tolérance zéro “
Le ministère de la famille, en partenariat avec l’Unicef a organisé hier, mardi 26 octobre 2010, un atelier d’échange et d’orientation avec les médias sur la maltraitance des enfants. Cet atelier a vu la prise de la décision ferme qui stipule une “tolérance zéro“ contre toute pratique de maltraitance sur les enfants.

Selon les estimations du ministère de la famille les enfants, compris entre 0 et 18 ans font un taux de 51,6% de la population sénégalaise avec 80% de parents utilisant les violences physiques comme moyen d’éducation de leurs enfants.

Le représentant du ministère de la famille, Bassirou Kébé a soutenu que “la maltraitance au Sénégal existe dans toutes ses formes et dans différents horizons, et a pris de plus en plus d’ampleur malgré tous les efforts entrepris dans ce sens“.

Bassirou Kébé a reconnu une faiblesse dans les réponses attendues par rapport au phénomène, une incapacité d’inverser la tendance. “L’objectif majeur de cet atelier vise un ralliement social de toutes les parties prenantes et une mise en place de services adéquats pour aboutir en une mise sur pied d’un observatoire avec la participation des médias pour arriver à des résultats probants“. Telle est la raison de cet atelier à laisser entendre Bassirou Kébé.

C’est dans un délai de 24 mois que les organisateurs comptent, avec le concours de toutes les parties prenantes, arriver à une éradication du phénomène.

L’atelier de partage a aussi vu la présence de personnes dont les contributions et les communications ont édifié sur la question. C’est ce qui a découlé de l’approche traditionnelle analysée par le Pr. Bassirou Dieng.

Pour le sociologue Serigne Mor Mbaye, la maltraitance a atteint des proportions inquiétantes. “40 millions d’enfants d’un âge variant entre 0 et 4 ans sont victimes de mauvais traitement dans le monde et 150 000 enfants en meurent chaque année“, a précisé le sociologue.

C’est dans ce même sillage que Aboubacar Sy Sow, représentant du centre Ginddi est intervenu en soulignant que “le centre accueille 2288 enfants provenant de six nationalités différentes dont 1802 garçons et 486 filles“.

L’argumentaire religieux a été également pris en compte dans cet atelier et a vu la présence de l’islamologue Abdoul Aziz Kébé qui a par ailleurs déclaré que “l’enfance est le moment le plus crucial de la vie“, selon la religion musulmane.

Les participants de cet atelier, notamment Adama Sow le représentant de Grave, ont salué le comportement des médias dans leur traitement de l’information en ce qui concerne la maltraitance des enfants. C’est à travers eux que le phénomène est de plus en plus compris par la société.

Sa vulgarisation permettra une meilleure gestion du phénomène d’où l’indispensabilité de leur présence dans cette synergie qui verra des Ong, des Ocb, de la société civile et de l’Etat comme acteur central.

Plusieurs activités sont entrain d’être faites pour sensibiliser les populations par rapport au comportement à adopter devant des cas de maltraitance. D’autres ateliers sont en vue pour une meilleure compréhension du phénomène pour un combat commun à tous.

Sudonline.sn

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Mercredi 27 Octobre 2010 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9