contenu de la page



MENDICITE, DIALOGUE POLITIQUE...: Les leçons posthumes de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh



La récente parution de l’ouvrage de l’islamologue Abdoul Aziz Kébé - «Serigne Abdoul Aziz Sy Dabbâkh : Itinéraire et enseignements» - sonnait comme un anniversaire, avant la lettre, de la disparition d’un homme qui a surfé, avec une rare aisance, sur les nombreuses contradictions qui font du Sénégal un pays entièrement à part. Et, ce n’est pas un hasard, si ses compatriotes ont, à chaque fois que les nuages s’amoncellent sur ce pays, l’esprit tourné vers le fils de Seydi El Hadji Malick Sy et de Sokhna Safiètou Niang.



MENDICITE, DIALOGUE POLITIQUE...: Les leçons posthumes de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh
La célébration du 13e anniversaire du rappel à Dieu de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh intervient dans un contexte où le Sénégal est à la croisée des chemins. En butte à une impasse politico-sociale indescriptible, ce pays qu’il chérissait tant semble avoir noué un pacte maléfique avec les démons de la contestation. En effet, si ce ne sont pas les petites gens, dont Dabakh était le défenseur acharné et le protecteur naturel, qui crient à l’injustice, ce sont les hommes politiques, avec lesquels il entretenait des relations toutes de courtoisie empreintes, qui peinent à s’asseoir autour d’une table. D’ailleurs, à propos de couches vulnérables, ses innombrables appels à soutenir les talibés et les écoles coraniques résonnent encore dans les oreilles de tous ceux qui avaient l’habitude de converger vers la Grande Mosquée et la Zawia Seydi El Hadji Malick Sy (Rta). Deux lieux de culte qui servaient, à l’occasion, de refuge et de foyer où ces bannis de la «société civilisée» trouvaient chaleur et réconfort chez le successeur de Seydi Aboubacar Sy (Rta). Tout cela pour dire que si celui qui a veillé, pendant quarante (40) ans, sur l’héritage et le temple de Maodo, était encore là, sa voix se joindrait à celles de ses nombreux compatriotes qui pensent que les pouvoirs publics se sont trompés de solutions à propos de la loi sur la mendicité.

Protecteur des talibés et défenseur des daaras

Et, nul doute qu’il se serait déplacé, personnellement, pour en discuter, de vive voix, avec le chef de l’Etat. D’autant plus que sa conviction était faite, comme il n’a jamais cessé de le marteler, que «la lumière divine qui jaillit du feu, avec des talibés penchés sur leurs tablettes, ne se trouve pas dans l’électricité». L’illustre disciple de Serigne Hady Touré de Fass Touré ne savait pas si bien dire. S’agissant du dialogue politique en panne, dont le hasard (?) a fait de son homonyme Serigne Abdoul Aziz Sy Al Ibn le médiateur, il va de soit que le régulateur social de Tivaouane n’hésiterait pas, un seul instant, à monter au créneau pour appeler les uns et les autres au dépassement. Sa démarche serait, sans aucun doute, la même au sujet des incompréhensions et autres rigidités notées ici et là pour aller à des élections apaisées et transparentes en 2012. Quid du procès entre le journaliste-écrivain, Abdou Latif Coulibaly, et le conseiller en Tic du président de la République, Thierno Ousmane Sy, qui se déroule aujourd’hui ? Là également, il ne faut pas être un devin pour savoir que le prédécesseur de Serigne Mansour Sy Borom Daaradji inviterait volontiers ses deux petits-fils à faire l’accolade et à se donner une fraternelle poignée de mains.

Combattant infatigable de la fracture confrérique

Mais, ce qui retient surtout l’attention des observateurs, c’est que le treizième anniversaire de son décès se déroule quelques jours après la première sortie officielle du nouveau Khalife général des Mourides. Mettant à profit la célébration de la Korité à l’unisson, ce qui est rare sous nos latitudes pour être signalé, Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké a enjoint aux disciples se réclamant de Cheikh Ahmadou Bamba de considérer les Tidianes comme des plus que frères. Une position d’une extrême sagesse qui rappelle cet enseignement de son illustre père que Dabakh aimait rappeler : «Si tu serres la main à quelqu’un et qu’il te demande à quelle confrérie appartiens-tu, ne lui accorde même pas beaucoup de temps et sache que celui-là n’est pas ton ami, car Satan est déjà là.» Tout cela pour dire à quel point feu Serigne Abdoul Aziz Sy entretenait des relations chaleureuses avec toutes les familles religieuses de ce pays. A ceux qui regrettent ce patriarche, qui a accédé au Khalifat de Maodo en 1957, qu’ils sachent que le legs est entre de bonnes mains. De Serigne Maodo Malick Sy à l’Ambassadeur Cheikh Tidiane Sy, en passant par Serigne Mbaye Sy Abdou et Mame Alpha Sy, sans oublier son fils cadet Mame Ousmane Sy, ils sont, chacun en ce qui le concerne, en train de marcher sur les traces de cet homme qui a fait l’unanimité sur sa valeur intrinsèque.

RETOUR SUR LE TESTAMENT DE MAME ABDOUL AZIZ SY (RTA) : Quand Dabakh transmettait le Khalifat à Borom Daara Ji


Une semaine seulement avant sa disparition, le défunt Khalife général des Tidianes, El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh (qu’Allah l’accueille dans Son Paradis) avait fait son testament pour désigner son successeur à la tête du Khalifat général des Tidianes, Serigne Mansour Sy Borom Daara Ji. A travers ce texte qui fut rendu public à l’occasion de l’investiture de Borom Daara Ji, El hadji Abdoul Aziz Sy Dabakh montrait, entre autres, les qualités attendues d’un guide spirituel. L’Obs a choisi de publier le texte qu’il a tiré du site web de la jeunesse Tidiane de Dakar Plateau, dont l’Url est http://www.asfiyahi.org/Le-Testament-de-Mame-Abdul-Aziz-Sy-Dabakh-RTA-La-bonne-nouvelle_a100.html

O Confluent des Deux Mers et mont qui guide, Fierté de la famille et bonheur des hommes !

O délice de nos yeux et trésor somptueux pour les sollicitants O «Hâtim» (1) de ton temps !

O «SibaWahyi» (2) de ton époque sans contes par ton savoir et ta compréhension! O Qouss ! (3)

O "Mouslim" (4) pour qui ignore la Tradition du dépositaire du Coran et de la Preuve !

O Mansour, bonne nouvelle ! Vous êtes investi du secret du Califat où se désaltèrent les assoiffés

Recevez-le avec reconnaissance envers le Seigneur, Puisse-t-il, à tout moment, vous en donner davantage !

Dieu vous en a honoré. Vous lui appartenez Il vous appartient aussi. Dieu en a ainsi décidé !

Vous surpassez tout autre en matière de connaissance, d'enseignements, de générosité et de bienfaisance

Pour qui cherche la vérité, le Ramadan est témoin de vos enseignements et commentaires du Coran

Honneur à vous, O Mansour bonheur des hommes, refuge de la famille et source de connaissance !

Vivez tant que vous voulez en guise de reconnaissance envers le Seigneur, le Donateur, le Glorifié

O Mansour, rends publiquement grâce à Allah ! Tel est ton impérieux devoir. Fais-le, sans attendre

On remercie sans cesse Allah, le Seigneur, pour que davantage Il vous gratifie d'un plus !

Tiens bien ces conseils que je te prodigue : Fais-en une arme contre Satan le maudit.

O Mansour, les hommes de bien ont attestés qu'à votre avènement, il n'y pas de haine nulle part ! Et se sont aimés sans nulle conteste.

Je vois en toi un rénovateur, un bâtisseur de tout un édifice aux piliers effondrés.

Vivez longtemps comme nous l'avons demandé à notre Seigneur l'Auguste, le Tout- Puissant !

Vivez longtemps comme fierté de la Religion, des hommes et des descendants de Demba (5) en consolidant l'unité.

Jouissant d'une bonne santé dans la paix, sous la protection divine et en sérénité!

Conduisant vers le bien tout homme guidé en quête de droiture et d'agrément divin.

Pour parachever l'œuvre de notre Shaykh, l'ami de Dieu, le Saint. Comme il souhaitait.

Vis encore à l'abri de tout ce qui vient d'ennemis de leurs maux, de trahison et d'ignominie.

Vis en paix, O défenseur de la Tarikha de notre Maître et de la Sharia de Celui qui préserve de l'Enfer

Demande à Dieu ce que tu veux. Il te le donne. Ne crains point, ni vicissitudes, ni frustration.

Sachez que c'est pour remercier Dieu que je loue un maître et homme de Dieu, petit-fils d'Ousmane (6)

L'océan du savoir : Mouhammadoul Mansour aux qualités bien connues à travers les pays:

Sa science, sa politesse, sa courtoisie, sa douceur, son affabilité et sa tendresse.

Aujourd'hui, Dieu l'a si bien honoré en l'élevant parmi les Noirs et les Blancs à cette dignité.

Ce collier en or massif et en chrysolite est richement incrusté de perles précieuses.

Il est façonné par un oncle qui vous affectionne et qui vous aime passionnément en permanence

C'est Dabâkh qui est fidèle à ce qui vous lie l'homonyme de l'auteur chevronné de Ibrîz (7)

J'en espère et par votre grâce auprès d'Allah un pardon pour péchés et pour manquements.

Dieu est celui qui pardonne à tout serviteur demandant absolution et rémission de péchés.

Le poème que voici est un présent spécial : qui m'est venu du flux du Shaykh Ahmed Tidiane,

Reçois-le mon cher fils et bien-aimé, de ton oncle, Abdoul Aziz, le mortel,

Qui t'aime sincèrement, O mont de la bonne direction et qui aime toute cette famille si éminente.

Seigneur, par égard pour l'Élu descendant de Adnâne (8) répand Ta bénédiction sur notre Maître Shaykhal-Khalifa.

Assure-lui une meilleure rétribution pour les services qu'il a toujours rendus à l'Islam et aux serviteurs d'Allah

Vivez tous à l'ombre d'une vie prospère, en bonne santé, en salut et en sécurité.

En possession de tout ce à quoi vous aspirez comme dignité, satisfaction et agrément d'Allah

Par égard pour ton illustre père et ton grand-père le Grand Maître, l'élite des augustes figures.

Puisse Dieu bénir notre Prophète, l'Élu, le meilleur des créatures, hommes et génies !

Sa Famille et ses Compagnons, étoiles de l'Islam, hommes de grandeurs, de gloire et de foi.

--------------------------------------------------

Notes

1. Homme d'une générosité et de prodigalité légendaires.

2. Grammairien arabe d'origine persane, dont l'œuvre en la matière fait autorité.

3. Personnage arabe, d'une éloquence presque légendaire.

4. Il est, avec Boukhari, l'un des deux plus illustres traditionalistes, auteurs de recueils, de Hadith, appelés les deux Authentiques.

5. C'est le grand-père d'El Hadji Malick Sy

6. Il s'agit du père d'El Hadji Malick Sy

7. Il s'agit de Abdoul Aziz Dabakh, soufi nord-africain d'une grande dimension spirituelle, dont les sentences sont réunies dans Al-Ibrîz qui constitue le livre de chevet des soufis. Il fut tanneur, d'où son surnom "Dabakh"

8. C'est le vingtième aïeul du Prophète Muhamad (PSL).


Pape Souleymane kandji

Source : l'observateur avec Asfiyahi.Org

Mardi 14 Septembre 2010 - 16:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9