Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com


MICROFINANCE AU SÉNÉGAL : Les acteurs se plaignent du surendettement de la clientèle !





MICROFINANCE AU SÉNÉGAL : Les acteurs se plaignent du surendettement de la clientèle !
La crise de la microfinance est désormais un fait accepté pour la plupart des acteurs. L’aspect le plus visible est la montée en puissance des impayés et le surendettement de la clientèle ; les acteurs l’ont fait savoir ce mercredi, lors d’un colloque sur la gouvernance des coopératives financières en Afrique de l’Ouest, organisé par le développement international Desjardins Sénégal.


La gouvernance des institutions Mutualistes et Coopératives d’épargne et de crédit est un enjeu pour le secteur de la microfinance. « La gestion efficace demande un surcroît d’engagement des administrateurs. Par ailleurs, un nombre grandissant d’institutions de microfinance sont réglementées et, assument les responsabilités et les défis de toute entité réglementée », a dit Mme Fayol Tall, représentante du ministre de l’Économie et des Finances. Toutefois, ajoute t-elle, « attirer les fonds des épargnants et des investisseurs est sans doute le plus gros défi et, celui qui nécessite le contrôle le plus important ». Pour Mme Tall, à travers la gouvernance, se pose la question de la pérennité des institutions et du secteur dans son ensemble. « C’est parce qu’il y a la montée des impayés et le surendettement de la clientèle », a soutenu pour sa part, le directeur de la microfinance Amadou Sall Dial. « Elle découle aussi des facteurs plus complexes liés à la gestion, à la gouvernance au contexte des IMF ; mais la lame de fond de cette crise renvoie plutôt au système en lui-même, au modèle de développement du secteur, sa finalité, ses valeurs, son mode de financement ainsi que sa légitimité », constate le directeur de la microfinance. Pour le directeur de la microfinance, les faillites et crises dans les IMF trouvent en majorité leur origine dans les problèmes de gouvernance. Les difficultés du secteur en zone Uemoa, relayées par les acteurs régionaux à l’occasion de la semaine organisée par la Bceao en juin 2011, tenaient pour l’essentiel aux dysfonctionnements en matière de gouvernance. M. Dial déplore le manque de performance des outils de gestion, à la faible capacité des ressources humaines qui, d’après lui, peuvent trouver des solutions à la marge, mais les problèmes de gouvernance impactent le système. « Le mode de gouvernance constitue en vérité un facteur de risque et de défi permanent pour les SFD : c’est le principal facteur de réussite ou d’échec », dit-il. Avant de poursuivre : « dans le contexte de nos jeunes secteurs, nous devons être très regardant sur la cohérence entre nos missions et nos stratégies ». Par conséquent, il pense qu’il faut sensibiliser davantage les acteurs sur les principes régissant le fonctionnement des institutions mutualistes et coopératives. Ce projet financé par l’agence canadienne de développement international, vise le renforcement des capacités et la pérennisation des structures de micro-finance en Afrique de l’Ouest. Il intervient auprès d’institutions de microfinance au Sénégal, Mali, Burkina Faso, Bénin et Togo.


Jeudi 15 Novembre 2012 - 09:14



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.








TWITTER
Baisse de 3,5 milliards de francs sur le budget de l’Environnement http://t.co/bUiFfIsZs1
Baisse de 3,5 milliards de francs sur le budget de l’Environnement: Le budget du ministère de l’Environnement et... http://t.co/S3MDXatqHS
Les ministres décident de la création d’un Institut de la Francophonie pour l’éducation http://t.co/Ci76qKFILh
Les ministres décident de la création d’un Institut de la Francophonie pour l’éducation: La Conférence... http://t.co/Wz8CvRWDua
Les travailleurs des agences dissoutes sont ‘’entrés dans leurs droits’’ (ministre): Le ministre de la Jeunesse,... http://t.co/Yy0PLH5FZv
UCAD : 150 étudiants en médecine seront équipés de tablettes http://t.co/UYk0zzB82T
UCAD : 150 étudiants en médecine seront équipés de tablettes: Quelque 150 étudiants en médecine de l’Université... http://t.co/FHrJKji9tP
LE BUDGET 2015 EN DROITE LIGNE DES PRIORITÉS DU PSE : AGRICULTURE, INFRASTRUCTURES, ENERGIE, TOURISME, SOCIAL http://t.co/qYXqvxUvDR
LE BUDGET 2015 EN DROITE LIGNE DES PRIORITÉS DU PSE : AGRICULTURE, INFRASTRUCTURES, ENERGIE, TOURISME, SOCIAL http://t.co/10dvqw06hI
AFFAIRE ACCELOR MITTAL : LE MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES NE DIT PAS TOUT ! http://t.co/I6Virv1vtl