contenu de la page



Mafia autour des billets du pèlerinage de la présidence : Une autorité brade 10 billets à 20 millions FCfa





Mafia autour des billets du pèlerinage de la présidence : Une autorité brade 10 billets à 20 millions FCfa
Le pèlerinage à La Mecque est devenu une traite pour certaines personnalités de l’Etat. A preuve, de nombreux bons pour le pèlerinage (Ndlr : les bons estimés à 2 450 000 FCfa) ont été vendus au hangar des pèlerins à raison de 2 millions de francs Cfa. Et de hautes autorités qui ont bénéficié gratuitement des largesses de la Présidence se sont données à cœur joie dans ce marché noir. Une vaste mafia s’est organisée autour du pèlerinage à La Mecque sur le dos des responsables de la Commission.

Le président de la République, Macky Sall, est-t-il au courant de la mafia qui tourne autour des billets d’avion offerts par la Présidence pour le pèlerinage à La Mecque? Bien vrai que cette pratique a toujours existé durant tous les régimes qui se sont succédé, mais le nombre de courtiers a augmenté dans ce marché noir pour cette édition, au hangar des pèlerins à Yoff. «Toutes ces personnes que vous voyez là-bas vivent de ce marché. Une bonne partie des personnalités qui ont eu des billets pour récompenser des militants, des parents où des amis préfèrent les revendre et encaisser l’argent», confient des sources de la Banque Islamique du Sénégal (Bis). Les mêmes interlocuteurs révèlent qu’une haute personnalité du régime a vendu 10 bons de pèlerinage à 20 millions de FCfa, soit 2 millions FCfa par billet. «Je vais taire le nom, mais cette personnalité a vendu les 10 bons pour le pèlerinage ici (Ndlr : hangar pèlerinage) à raison de 2 millions FCfa. Il a encaissé cash son argent avant de s’engouffrer dans sa voiture», confient des sources ayant requis l’anonymat. En fait, les bons offerts par la Présidence s’échangent à 2 450 000 FCfa à la Banque islamique du Sénégal (Bis). Et les courtiers qui sont derrière cette pratique rachètent les bons à 2 millions de FCfa au niveau du hangar des pèlerins. Et des autorités du pays ont vendu leurs bons auprès des courtiers. Ces bons offerts par le chef de l’Etat sont destinés à certains membres du parti, des parents, des amis, des proches, des autorités religieuses…

En revanche, d’autres qui ont bénéficié des billets d’avion de la Présidence sont allés les déposer chez les voyagistes privés (Ndlr : tarif de 2 600 000 FCfa pour le pèlerinage) et une somme de 150 000 FCfa pour ne pas voyager avec la commission. Une autre mafia tourne également autour des billets d’avion de Sénégal Airlines offerts à des personnalités de l’Etat et vendus contre 800 000 FCfa en lieu et place des 1 105 000 FCfa. D’ailleurs à quelques jours de la clôture des inscriptions pour le pèlerinage à La Mecque, les billets d’avion de Sénégal Airlines étaient vendus à 600 000 FCfa. Des actes qui ont chamboulé les calculs de la commission nationale chargée du pèlerinage. Et, pour mettre un terme à ces pratiques, la commission nationale du pèlerinage souhaiterait dans les années à venir que les billets d’avion offerts par la Présidence soient mis à leur disposition. Et les ayants droit viendront s’inscrire sur les lieux ou donner les noms des personnes auxquelles ils ont offert les billets. Ce qui ne mettra certainement pas fin à la mafia, mais réduirait au moins la pratique.


LES SOCIÉTÉS CITÉES RÉAGISSENT

«Il n’y a aucune mafia derrière cela. Ce sont des personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas partir qui revendent les billets qu’on leur a offerts»

Une mafia entourerait-elle la vente des billets pour La Mecque ? La question semble équivoque et les différentes sociétés mises en cause et contactées préfèrent se réfugier derrière le mur de l’ignorance ou de la prudence. Là où Abdourahmane Wane, Secrétaire général au commissariat général pour le pèlerinage argue que la «Commission n’a jamais été mise au parfum d’une telle affaire», la Banque Islamique du Sénégal (Bis), elle, très précautionneuse, botte en touche. «Nous ne sommes pas concernés par cette affaire. Nos prérogatives se limitent à payer les logeurs à La Mecque et le transporteur (la compagnie aérienne qui transporte les pèlerins). Nous ne sommes aucunement impliqués dans ce genre de transactions et nous ne sommes pas au courant non plus», précise un responsable de la Bis qui a requis l’anonymat. Joint au téléphone, Sénégal Airlines adoptera la même posture. Pour ce responsable de la compagnie aérienne nationale qui a donné son point de vue sur le sujet sous le sceau de l’anonymat, «il n’y a aucune mafia derrière cela». Sur ses gardes, il consent à apporter ces précisions : «Il y a un bon de transport (Jet Passenger (JP) que Air Sénégal Airlines octroie aux autorités étatiques (conseillers administratifs de la Présidence, de l’Assemblée nationale, etc.). Lorsque ces autorités reçoivent ces bons, elles peuvent les offrir à leurs militants ou à leurs parents. Certains voyagent avec, et d’autres les revendent. Il y a des gens qui sont au niveau du commissariat ou des voyagistes privés qui les achètent. Ce qui ne constitue rien d’illicite. Nous, quand on nous présente un bon, on est obligé de l’acheter, mais il n’y a aucune mafia derrière cela. Ce sont des personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas partir qui revendent les billets qu’on leur a offerts. Parfois, une autorité peut offrir un billet à un militant et ce dernier peut ne pas pouvoir faire face au complément qui s’élève à 1 380 000 FCfa et donc, il vend son billet aux autres pèlerins qui ont des moyens suffisants. C’est juste cela. Mais à aucun moment, Air Sénégal Airlines ne commercialise ce genre de billets.»

L'Observateur

PiccMi.Com

Mercredi 24 Septembre 2014 - 22:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9