contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mbaye Leye s'en prend à Yannick Ferrera sur Twitter





Mbaye Leye s'en prend à Yannick Ferrera sur Twitter
Entre Yannick Ferrera et Mbaye Leye, ce n'est pas l'amour fou. Les deux hommes ont eu une vive altercation vendredi soir lors de Zulte-Standard (2-3). La polémique s'est prolongée par presse interposée.

Tout est parti d'un contact litigieux entre Leye et Arslanagic. Pour l'entraîneur du Standard, le geste était volontaire. Le ton est monté entre les deux hommes.

"Je lui ai donc lancé une insulte. Certes, je n'aurais pas dû", a concédé Yannick Ferrera sur la RTBF.

"Après, il m'en a dit une dizaine en l'espace de 30 secondes. J'ai essayé de lui parler après le match mais il n'était toujours pas calmé. Ce n'est pas grave, à chaud, on dit des choses qu'on regrette après. Moi en tout cas, je regrette. Lui apparemment, il ne regrette pas, mais il n'y a pas de souci, ce n'est pas mon combat. On était venu ici pour les trois points, et on repart avec."

Leye: "Il faut un homme sur le banc du Standard"
L'entraîneur du Standard s'est dit "curieux" de connaître la réaction de la review commission suite à la phase avec Leye.

"On ne dit pas à la review commission 'faites ceci ou cela', mais je suis curieux de voir. A Saint-Trond, malgré notre appel, Yatabaré a pris deux plus une journées de suspension pour une faute sur Edmilson identique à celle de Leye sur Arslanagic. Je suis curieux, je ne dis rien et je ne me plains pas, et si Leye n'est pas poursuivi, on n'aura rien à dire, on ne se plaindra pas, mais on attend de voir!"

Pris pour cible par le coach liégeois, l'attaquant de Zulte Waregem a tenu à réagir via son compte Twitter. "Il faut assumer quand on insulte quelqu'un", a-t-il pesté, en l'invitant à ne pas jouer les Calimero.


7sur7


Lundi 30 Novembre 2015 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.