contenu de la page



ORIENTATION BUDGETAIRE 2012 : Optique de sauvetage pas de relance





ORIENTATION BUDGETAIRE 2012 : Optique de sauvetage pas de relance
En dépit d’une poursuite de la hausse des recettes budgétaires, le déficit budgétaire pour 2011 s’est situé à 6,9% du PIB (contre 5,2%), sachant qu’un déficit budgétaire est financé par des emprunts et augmente la dette publique. Pas étonnant avec des charges courantes dont les dépenses de personnel en hausse de 6,1% par rapport à 2010, une masse salariale rapportée aux recettes fiscales de 31,6 %, des paiements au titre des intérêts de la dette publique qui ont progressé de 25,1 milliards de FCfa, mais surtout des autres dépenses courantes qui ont progressé de +21,2% du fait des transferts et autres subventions au profit du secteur de l’Energie. S’y ajoute un encours de la dette publique qui connait une hausse de 15,9% consécutive à l’émission sur le marché financier international d’un eurobond pour 500 millions de dollars (250 milliards de FCfa). Toutes choses qui portent, même si c’est nettement en dessous du seuil communautaire fixé à 70%, le ratio dette/PIB de 34,4% à 37,2% en 2011.

La politique budgétaire expansive de l’Etat pêche par son inefficacité et contraint le gouvernement sans cesse à un assainissement budgétaire.
Pour 2012, les prévisions de dépenses du budget général s’établissent à une augmentation de 8,9 milliards de FCfa par rapport à 2011 et constituées essentiellement de dépenses courantes pour 1435,9 milliards et d’équipement pour 830,9 milliards de FCfa.

Une détente est cependant notée au titre des dépenses ordinaires entre autres le service de la dette publique et les dépenses de personnel attendus respectivement à 347,9 milliards et 443,5 milliards contre 358,6 milliards et 416,1 milliards en 2011, mais c’est pour mieux repartir avec les « autres dépenses courantes » projetées à 644,5 milliards en 2012 contre 628,2 milliards au titre de la LFR de 2011 soit une hausse de 2,8%. Ce qui est plutôt incompréhensible quand on sait que les investissements sur ressources propres sont projetés à moins 66,2 milliards de FCfa en valeur absolue soit 13,03% en valeur relative.

Les parlementaires, en commission, tout en reconnaissant que « le Sénégal n’a pas de problème de ressources budgétaires » (même si l’amélioration des recettes par rapport à 2011 est très légère), n’ont pas manqué de mettre en exergue les problèmes liés à la gestion de ces ressources particulièrement l’exécution des dépenses publiques.

Pour l’exercice 2012, les orientations budgétaires, selon le Ministre de l’Economie et des finances, s’inscrivent dans la poursuite d’une politique « prudente » en matière de finances publiques et d’endettement en vue de préserver la stabilité macroéconomique. Prudente peut-être, stabilité macro sûrement. Certes on nous parlera d’un taux de croissance attendu pour 2011 à plus de 4%. Or, le lien entre croissance économique et réduction de la pauvreté est remis en cause du fait qu’elle n’est pas en faveur des pauvres, mais au contraire pourrait représenter un facteur d’aggravation des inégalités, risquant ainsi d'entraver la croissance économique durable, d’affecter la stabilité sociale à moyen terme, et d’accroître la vulnérabilité des groupes marginalisés.

Force est de reconnaitre que l’orientation budgétaire tel que déclinée, manque d’impulsion qui est le moyen le plus efficace pour résorber le chômage et entretenir la croissance. On est là plutôt dans l’optique d’un sauvetage que d’une relance économique.

SUD QUOTIDIEN

PiccMi.Com

Vendredi 11 Novembre 2011 - 06:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9