contenu de la page



Opération Inond’Action : Pour réduire la souffrance des victimes des inondations



L’impact sur les enfants est évident au point qu’ils en redemandent. L’opération Inond’Action offre aux enfants de la banlieue, victimes des inondations, un cadre d’épanouissement. Cette année, les actions ont démarré avec une conférence organisée ce week-end sur la problématique des inondations.



Opération Inond’Action : Pour réduire la souffrance des victimes des inondations
Inonder la banlieue dakaroise d’actions positives. L’opération Inond’Action veut cette année, encore, accrocher ‘le sourire sur le visage de l’enfant’. Les enfants de la banlieue. Après un réel succès enregistré l’année dernière, Serigne Mansour Sy Jamil, initiateur de cet acte humanitaire, et ses amis remettent ça. A travers cette opération, il est recensé plusieurs enfants victimes des fortes intempéries qui s’abattent ces dernières années à Dakar. Il s’agit ensuite de leur créer un cadre d’épanouissement à travers des camps de vacances. Ici, les enfants chantent, dansent, s’instruisent, s’éduquent… Le sourire revient sur leurs visages. Loin des misères et des dangers drainés par des eaux de pluie qui les privent bien souvent de sourire.

Cette année, la même opération sera reconduite. Mieux, le budget sera augmenté pour passer de 500 à 600 enfants, renseigne Serigne Mansour Sy Jamil, initiateur de l’opération. Qui s’empresse de préciser : ‘ Les mêmes types d’animations culturelles et pédagogiques de l’année dernière seront reprises avec le même objectif qui est de mettre le sourire sur le visage des enfants. En même temps, nous voulons montrer l’émulation, montrer que c’est possible que d’autres gens qui ont plus de moyens que nous, peuvent prendre plus de mille enfants pour leur offrir ce plaisir. Ce n’est pas peut-être notre vocation de nous occuper des enfants, mais il y a des institutions nationales régionales et internationales qui ont pour vocation de le faire. Donc nous voulons donner l’exemple pour leur dire que c’est nécessaire et possible’.

Le thème de la conférence qui marque le début de ces actions, retient plusieurs attentions. En choisissant le thème : ‘Problématique des inondations, entre dispositions provisoires et solutions durables’, Serigne Mansou Sy Jamil dira : ‘Nous avons senti qu’il ne faut pas être naïf, le problème des inondations est un problème crucial et que ce n’est pas en prenant 500 à 600 enfants, leur donner de la joie pendant deux ou trois semaines pour régler ce problème’. Ce problème, à son avis, ne peut être réglé qu’en discutant avec les experts, les gens qui ont pour métier de réfléchir sur ces choses, d’élaborer des plans directeur d’urbanisme sur les évacuations d’eaux, etc. ‘C’est pour cela que nous avons jugé nécessaire d’organiser cette conférence’, ajoute-t-il.

Sur une éventuelle implication du gouvernement du Sénégal dans cette action humanitaire, il informe avoir senti une main de l’Etat timide, mais qui était là quand même. ‘Je suis allé voir le Premier ministre pour lui dire que cette action était transversale, pas du tout politique, c’est une action humanitaire et que tout le monde avait sa partition à jouer, une contribution à apporter. Et l’Etat, dans ses différents démembrements, a apporté sa contribution’. Les membres d’Inond’Action soutiennent qu’ils auraient souhaité que la contribution soit beaucoup plus substantielle parce que, dans une certaine mesure, c’est l’Etat qu’ils aident.


A. NDIAYE
Source : Walfadjri


PiccMi.Com

Lundi 23 Août 2010 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9