contenu de la page



Oulémas et marabouts de 300 villages du Fouta s’érigent en bouclier contre l'abandon de l'excision et des mariages précoce



Soixante villages du département de Podor ont tourné le dos à l’excision et aux mariages précoces et forcés. Ils ont fait cette annonce au cours d’une cérémonie officielle de déclaration publique organisée par l’Ong Tostan et rehaussée de la présence des autorités administratives.



Oulémas et marabouts de 300 villages du Fouta s’érigent en bouclier contre  l'abandon de l'excision et des mariages précoce
Soixante villages du département de Podor viennent d’organiser un évènement historique. En effet, la première déclaration pour l’abandon de l’excision et des mariages précoces et forcés de la région de Saint-Louis vient de se tenir dans la commune de Podor. Une ville où les musulmans représentent plus de 99 % de la population et qui représente le berceau de l’Islam dans l’Afrique de l’Ouest. Cette fierté ancestrale fait de cette communauté pulaar une des plus conservatrices du pays. Seulement, en juin 2009, des communautés de la zone avaient voulu organiser leur première déclaration publique d’abandon de ces pratiques jugées rétrogrades.

Mais elles se sont vu freiner dans leur élan par le mouvement de quelques marabouts du Fouta, à la suite du jugement et de la condamnation des membres de la famille Keita d’Ourossogui qui venaient d’exciser leur fille. A la place publique de Podor, en face de la mairie, en présence des autorités administratives, des chefs de service du département, du conseil communal de la jeunesse, des femmes venues de soixante villages du département ont publiquement déclaré avoir définitivement tourné le dos à l’excision des filles et arrêté les mariages précoces et forcés. Une déclaration lue par la présidente du Parlement des enfants, Penda Diallo.

Maîtres d’œuvre de cet événement historique, les responsables de l’Ong Tostan soulignent que cette déclaration est un pas qui rapproche le Sénégal de l’objectif du gouvernement pour l’abandon total de l’excision à l’horizon 2015.

des Oulémas et marabouts de 300 villages s’érigent contre cet appel

Moins de 24 heures après la déclaration solennelle d’une soixantaine de communautés villageoises du département de Podor tournant le dos à la pratique de l’excision, la réaction des religieux est tombée. Plusieurs Imams et Oulémas venus de trois cents villages du Fouta sont, en effet, montés au créneau pour s’ériger contre cet appel qui s’inscrit, selon eux, contre les préceptes de l’Islam. Selon Thierno Hamath Mbodj de Diattar, l’Islam n’a jamais interdit une telle pratique. Au contraire, dira-t-il, exciser une fille est bel et bien recommandé par l’Islam. Mieux, selon le marabout, une telle déclaration est même dangereuse pour notre société. Car, selon Thierno Hamath, ces pratiques ont existé depuis toujours et jamais, elles n’ont eu d’impact négatif sur notre vécu quotidien. Pourquoi vouloir interdire ce qui est recommandé par la Sunna et le Coran, se demande le marabout ?

Quant à Thierno Mamadou Sow, venu spécialement de Dakar représenter la famille omarienne, il est catégorique : ‘Personne ne peut nous interdire ce que l’Islam nous autorise de faire. Nous continuerons à exciser nos filles et donnerons nos filles en mariage au moment opportun.’ C’est dire donc que, dans cette partie du Fouta où les réalités socioculturelles restent toujours tenaces, les autorités en charge de la sensibilisation contre les mutilations génitales et les mariages précoces ont encore du travail à faire.

Abou KANE
Walfadjri




© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Mardi 12 Octobre 2010 - 17:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9