contenu de la page



PARFUM DE SCANDALE FINANCIER A LA MAIRIE DE DAKAR-PLATEAU : 28 des 50 Conseillers municipaux exigent la révocation du maire Alioune Ndoye



C’est une véritable secousse sismique qui vient de frapper le Conseil municipal de la Commune d’arrondissement de Dakar-Plateau. Ce n’est pas moins de vingt-huit Conseillers municipaux, sur les cinquante que compte l’institution, qui se sont ligués contre le maire socialiste et exigent sa révocation. Dans une pétition qu’ils ont tous signée, le groupe des 28 accusent Alioune Ndoye d’une foultitude de pratiques, caractéristiques selon eux, d’une gestion patrimoniale et peu orthodoxe de la municipalité.



PARFUM DE SCANDALE FINANCIER A LA MAIRIE DE DAKAR-PLATEAU : 28 des 50 Conseillers municipaux exigent la révocation du maire Alioune Ndoye
La majorité des cinquante Conseillers municipaux de la Commune d’arrondissement de Dakar-Plateau exige de l’autorité centrale la révocation du maire socialiste, Alioune Ndoye. Une revendication portée par une pétition lancée le 12 septembre 2010, qui a enregistré en trois jours seulement, l’adhésion de vingt-huit des cinquante Conseillers municipaux que compte Dakar-Plateau. Aussi, à l’analyse dudit document, il n’est pas exagéré de dire que Alioune Ndoye a réussi la prouesse de s’aliéner, en dix-huit mois seulement, sa propre famille politique et toutes les autres du Conseil municipal. Et il se susurre que par stratégie, six autres Conseillers municipaux ont préféré se planquer, attendant le déclenchement des hostilités – convocation d’un Conseil municipal extraordinaire – pour sortir des herbes.

14,3 millions pour un pèlerinage à Fes de ses proches et parents


Mais, d’ores et déjà les chiffres parlent d’eux-mêmes : ont signé ladite pétition dix (10) Conseillers municipaux du Ps, trois (03) de l’Afp, un (01) de la Ld, huit (08) du Pds, un (01) de And-Jëf, trois (03) des Verts, un (01) de Bëg-Bëg Askan-wi, un (01) de l’Als (ex-Rewmi). Relevons que ce groupe, qui a décidé de faire révoquer Alioune Ndoye compte en son sein deux des quatre adjoints au maire : le 2ème, Mamadou Mawloud Diakhaté (Afp) et le 4ème Papa Mactar Niang (Ps). Que veulent ces Conseillers municipaux décidés à saisir, aujourd’hui, le Préfet aux fins de la convocation d’un Conseil municipal extraordinaire ? Bloquer l’institution jusqu’à ce que l’autorité décide de la révocation du maire.

Quels sont les griefs qui les poussent à «dénoncer la gestion scandaleuse du maire Alioune Ndoye» ? Abdoulaye Aw, Babacar Touré, Mamadou Diouf, Djibril Sylla, Alioune Samassa, Déthié Samb, Pape Adiouma Kodio, Cheikh Tidjane Diallo, des membres du groupe avec qui nous nous sommes entretenus, listent en chœur.

Détournements d’objectif et de recettes additionnelles


Par exemple ce pèlerinage à Fes, au Maroc, au mausolée de Cheikh Ahmed Tidjane Chérif, organisé durant le mois de Ramadan par le maire au profit de vingt-deux proches et parents, dont son père Nguirane Ndoye, membre du Comité des Sages du Ps. Coup de l’opération ? Quatorze millions trois cent mille francs Cfa. «Un parfait exemple d’illégalité car le Code des Collectivités locales interdit ce genre de libéralité» peste Mamadou Diouf, qui relève qu’au même moment «les indigents et autres foyers démunis de la commune guettaient la traditionnelle aide en denrées alimentaires du mois de Ramadan, qui n’a été distribuée qu’à la veille de la Korité». Poursuivant son propos, M. Diouf dénonce même la procédure de distribution, car, «autre illégalité, à Rebeuss par exemple, il s’est appuyé sur un Conseil de quartier virtuel, parce que non encore composé et installé, pour distribuer ces denrées alimentaires, passant par-dessus la tête des Conseillers municipaux». S’y ajoute, souligne notre interlocuteur, «que le maire a attendu deux mois après le démarrage des Navétanes pour distribuer, mercredi dernier, la subvention aux Asc ; un blocage mesquin qui n’a pris fin que trois jours après le lancement de notre pétition ; ce qui n’est pas un hasard». Quant à Babacar Touré, il voit plus grave dans cette affaire de pèlerinage. «C’est une politique discriminatoire aux conséquences désastreuses», dit-il avant de s’interroger : «Qu’est-ce qui passerait si demain des Mourides de Dakar-Plateau réclamaient un pèlerinage à Mayombé, là où fut exilé Serigne Touba, aux frais de la mairie ? Ou que les Chrétiens en fassent de même pour aller visiter un quelconque lieu saint du christianisme ?»

Un lot de six autres Conseillers municipaux planqués

Deux autres affaires relatives à l’argent figurent dans le dossier d’accusation que le groupe des 28 oppose à Alioune Ndoye. La première serait grosse d’un détournement par le maire de recettes additionnelles non autorisées par le Conseil. Alioune Ndoye a «capté» cet argent provenant de la publicité d’une entreprise privée sur des cahiers offerts par la mairie à des écoles, pour en distribuer une partie à certains Conseillers par enveloppe de cent mille francs Cfa. La deuxième renvoie encore aux subventions allouées aux Asc de Navétanes de la commune. L’année dernière – et cette année encore disent certains Conseillers –, le maire aurait usé de méthode fort peu orthodoxe pour allouer un million de francs Cfa à chacune des cinq équipes de son fief. Au lieu de cinq, c’est douze millions de francs Cfa que le maire a fait virer sur le compte d’une seule Asc. Ensuite, il se serait fait remettre l’argent par les responsables de ladite Asc, pour finalement ne procéder qu’à la répartition des cinq millions de francs Cfa. Interpellé en Conseil sur le sort des sept millions restants, le Conseiller Abdoulaye Aw informe que : «Alioune Ndoye s’est contenté de dire : “j’ai donné tant à l’Imam de tel quartier, tant à tel autre notable”. C’est scandaleux. Où voit-on un maire manipuler de la sorte l’argent de sa commune ? Il doit des réponses aux administrés et à l’autorité lui qui a été jusqu’à une période récente le Directeur administratif et financier de l’une des plus importantes entreprises de Btp du pays.» Le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye est resté sans réaction par rapport à nos interpellations hier. Mais ses proches estiment qu’il s’agit là d’accusations infondées, « faciles à démonter ». A suivre alors !

Pape Souleymane Kandji | L'Obs

Lundi 20 Septembre 2010 - 17:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9