contenu de la page



PREMIERES PLUIES ENREGISTREES : La psychose des inondations s’invite en banlieue





PREMIERES PLUIES ENREGISTREES : La psychose des inondations s’invite en banlieue
Une première forte pluie enregistrée à Dakar, dans la nuit du vendredi au Samedi, depuis le début de l’hivernage, et voilà que la banlieue replonge dans les affres des inondations avec des concessions, routes et rues sous les eaux. Pendant que des familles s’activaient, dès samedi, avec des moyens rudimentaires à libérer leurs maisons de l’emprise de ces quelques mm3 d’eau, le Premier ministre Abdoul Mbaye a débarqué en sapeur pompier dans la zone pour annoncer des «plans directeurs d’assainissement précis» comme solution définitive aux inondations.

Dakar a enregistré sa première forte pluie d’hivernage, dans la nuit du vendredi au samedi dernier, replongeant du coup les populations de la banlieue dans la psychose des inondations. Déjà le vendredi, un peu avant minuit, sur la route nationale n°1, du fait de l’intensité des précipitations et de l’absence d’éclairage sur le tronçon Sips Rufisque, la visibilité était réduite. Cette situation combinée à l’important volume d’eau stagnante qui a fini par transformer les points bas de cette route en lacs artificiels a donné un véritable tournis aux usagers.

Certains automobilistes, notamment les taximen et des particuliers, ont tout bonnement choisi de s’arrêter quelque part au niveau des bas côtés de route en maintenant les phares et autres feux allumés, le temps que la pluie baisse d’intensité. Au même moment, les stations d’essence ouvertes le long de cet axe sont devenues des abris pour d’autres petits véhicules et des dizaines voire des centaines de personnes «piégées» par la pluie.

Pendant ce temps, dans les quartiers et zones inondables, c’est déjà le début du calvaire des habitants. Dans de nombreuses familles, le sommeil est perturbé et c’est le début des nuits blanches. Comme chaque hivernage, hommes, femmes et enfants, pèles, seaux, bassines ou tout simplement bols en main s’activaient à évacuer les eaux de leurs maisons ou des devantures des concessions.

Dès samedi matin, la mobilité relevait d’un parcours du combattant dans certains quartiers. C’est le cas dans le département de Pikine par exemple, de l’axe Keur Massar-Yeumbeul-Thiaroye qui était devenu impraticables. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les cars rapides et autres ndiaga ndiaye sectionnent les distances au grand-dam des goorgoorlus.

Au même moment, à Keur Massar où au moins 11 unités parmi les Parcelles assainies de la commune d’arrondissement éponyme et de nombreuses autres cités sont souvent inondées ces dernières années, des charretiers aussi peuvent se frotter les mains. Toute la journée du samedi, tout comme hier, dimanche, ils sont sollicités pour déverser des gravas au niveau des devantures des maisons inondées, moyennant 800 à 1000 F Cfa le chargement.

Même constat au marché de Keur Massar où de nombreux commerçants se sont attachés les services de ces charretiers pour rendre accessibles leurs cantines isolées par les eaux stagnantes de la pluie de la veille. D’ailleurs, chaque saison des pluies, plusieurs dizaines de cantines de ce marché sont fermées parce qu’occupées par les eaux.

«Il est hors de question que la population souffre encore des inondations cette année»

C’est dans cette atmosphère que le Premier ministre, a effectué une tournée le samedi dans les zones inondables des départements de Pikine et Guédiawaye pour s’enquérir de la situation. Cette visite qui a commencé par la commune d’arrondissement de Dalifort, en fin de matinée s’est poursuivi durant près de 8 heures dans les communes d’arrondissement de Pikine-Ouest, Tivaouane-Diacksao, Djidah Thiaroye Kao, Médina Gounass, Wakhinane Nimzat et Malika. Occasion pour Abdoul Mbaye de dévoiler ses remèdes pour reléguer le phénomène au magasin des vieux souvenirs.

Selon nos confrères de Sud Fm, qui soulignent que certaines étapes de la visite ont été «zappées», Abdoul Mbaye, arrivé à Malika (dernière étape), a indiqué que la solution définitive aux inondations passera par «la définition de plans directeurs d’assainissement précis». «Il est important de poursuivre la recherche de solutions définitives. Et ces solutions définitives se trouvent dans la définition de plans directeurs d’assainissement précis et la recherche de moyens pour les financer», a affirmé le chef du gouvernement.

D’ailleurs, dès aujourd’hui, lundi 09 juillet, «des réunions seront tenues et les moyens dégagés» car «il est hors de question que la population puisse encore cette année souffrir des inondations», a-t-il assuré. Abdoul Mbaye n’a pas manqué de saluer la forte implication des populations, des élus locaux et des services de l’Etat dans la lutte contre les inondations dont ont souffert plusieurs localités du pays y compris la banlieue de Dakar ces dernières années.

Le Premier ministre, durant toute la randonnée, qui l’a conduit dans quatorze sites inondables, étaient en compagnie de membres de son gouvernement directement concernés par la question des inondations. Il s’agit du ministre de l’Intérieur Mbaye Ndiaye, et ceux en charge de l’Assainissement, Oumar Guèye et de l’Ecologie, Ali El Haïdar, en plus de parlementaires, élus locaux et autres experts.

Sud Quotidien

Lundi 9 Juillet 2012 - 08:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9