contenu de la page



PREPARATIFS DE LA FETE DE KORITE L’électricité, le casse-tête des tailleurs



Une dizaine de jours avant la fête de Korité, les clients commencent à se bousculer chez les tailleurs. Ces derniers se frottent les mains et prient que la Sénélec ne leur gâche pas la fête à cause des coupures intempestives d’électricité qui semblent refaire surface.



PREPARATIFS DE LA FETE DE KORITE L’électricité, le casse-tête des tailleurs
10 heures sous le soleil estival. Le marché Dior des Parcelles assainies de Dakar, grouille de monde. Malgré la chaleur, c’est l’effervescence totale dans les ateliers de couture. Ousmane Sarr, ciseau à la main devant sa table, coupe le tissu. Le bruit des moteurs tympanise les clients.

“Nos affaires marchent à merveille en période de fête“, déclare tout enthousiaste M. Sarr, même s’il déplore la mauvaise habitude des clients qui selon lui “attendent toujours la dernière minute pour nous envahir“.

Ce qui fait ajoute-t-il que “nous n’arrivons pas toujours à terminer les habits“. Surtout en cette période où les coupures intempestives d’électricité refont surface et s’invitent à la “fête“.

“Je ne peux pas retourner les habits à des clients. Je suis obligé de faire avec. Même si je ne suis pas sûre de terminer ce que j’ai déjà pris surtout avec les coupures de courants“, indique Ousmane Sarr.

Autre lieu, le constat est le même. A l’entrée de Dabakh Couture, une vendeuse de tissu devant son étal, des femmes marchandent. Saly une couturière trouvait dans son salon de couture s’extasie : “Ça marche fort. Nous travaillons du matin au soir pour ne pas pénaliser nos clients qui ont besoin de leurs habits de Korité“.

“Pour le moment, j’ai entamé les vêtements des enfants. Ensuite, je vais enchaîner avec les commandes des adultes. Parce que tout simplement, les habits des enfants sont plus difficiles à coudre“, ajoute la gérante de Dabakh Couture.

Non loin de là, une autre dame affairée face à une clientèle majoritairement féminine, lance un cri de cœur : “On en a marre avec les délestages. Hier, (jeudi, Ndlr) je suis resté plus de trois heures sans courant. J’ai été obligée d’acheter 10.000 F Cfa de gasoil pour continuer mon boulot“.

Un autre atelier, un autre décor ! Ici, des mannequins exposent différents modèles. Une jeune fille, d’une vingtaine d’années, en tenue traditionnelle, des lunettes sur la tête, fait irruption “Chez Diaw“, du nom du propriétaire de l’atelier de couture.

Après de brefs salamalecs, la jeune fille sort ses tissus dans son sac et entame une longue discussion avec M. Diaw. Ce dernier, très vigilant constate qu’il y a une commande de trop et lui retourne le tissu qui n’était pas prévu, non sans justifier son refus.

“Je ne veux pas faire poireauter mes clients. Nous sommes en veille de fête. Si tu fais preuve de gourmandise, tu risques de subir les conséquences. Je ne le souhaite pas“, déclare-t-il.

Et d’ajouter : “j’ai déjà clos la liste depuis la semaine dernière pour rendre à temps les commandes“. Très compréhensive, la jeune fille de manière diplomatique lui rétorque : “si je ne peux pas le coudre avant la Korité. Je viendrais t’apporter le tissu“.

Mais pour le moment, l’électricité reste le casse-tête des tailleurs.

Source : Sudonline.sn

Samedi 28 Août 2010 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9