contenu de la page



PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE DU SITE DU TECHNOPOLE : Plaidoyer pour le vote de la loi sur le littoral





PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE DU SITE DU TECHNOPOLE : Plaidoyer pour le vote de la loi sur le littoral
La zone humide des Niayes, dans le site du technopole, subit des agressions de toutes sortes. Des agressions qui menacent la biodiversité. Considérant les fonctions écologiques de la zone humides des Niayes en tant que régulateur du régime des eaux et habitat naturel d’une flore, d’une faune et des oiseaux d’eaux, la zone humide constitue une ressource de grande valeur économique, culturelle, scientifique et récréative dont la disparition serait irréparable. C’est pourquoi, une loi pour la protection du littoral, incluant la zone humide sur la liste des zones d’importance, entre autres doléances, est exigée par les défenseurs de l’environnement au cours de la journée ‘’Eco-Citoyenne’’ initié par l’Association Action Citoyenne pour sensibiliser les communautés face à leur responsabilité pour la conservation de l’environnement.

«Je me désole de voir l’environnement avec des sachets en plastique, les agressions que subissent le technopole. Personne ne doit être insensible à ce problème», s’est outré le député Oumar Sy, membre de la Commission environnement à l’Assemblé nationale. Car, souligne-t-il, «c’est le seul poumon vert à part le parc de Hann. Ce n’est pas seulement le combat des maires mais il doit être celui des populations pour préserver ce site», a lancé le député.

La conseillère économique, sociale et environnementale, Woré Gana Seck, non moins Présidente de ‘’Green Sénégal’’, abonde dans le même le sens. «Le Sénégal a ratifié plusieurs Conventions relatives à la préservation de l’environnement dont la convention cadre sur le changement climatique, la désertification et la biodiversité», a d’emblée précisé la conseillère.

Et de poursuivre: «nous sommes pour un plaidoyer pour la protection de ce site, vouloir le mettre comme site ‘’Ramsar’’, comme le site de Dioudji qui est un patrimoine mondial du fait de la migration des oiseaux qui chaque année viennent du Nord et débarquent au Sénégal. Mais nous nous rendons compte qu’il y a beaucoup de dégradations qui sont observés du fait de l’acheminement des eaux usées au niveau du technopole alors que c’est un site qui doit être préservé car c’est un lieu de biodiversité. Il faut voir avec les mairies ou la direction des parcs nationaux comment aménager et valoriser ce site avec des emplois verts», a conseillé Woré Gana Seck.

Le président de l’Association Action Citoyenne, Ibrahima Abdoulaye Hanne indique que «la 1ière agression est de l’Etat qui veut y ériger une arène dont nous avons opposé notre niet. Ce qui est une aberration car, de par sa biodiversité, l’Etat gagnerait à préserver ce site et y développer plusieurs activités. Le Sénégal a signé plusieurs Conventions en matière de biodiversité et doit respecter ses engagements».

Fustigeant le déversement des eaux usées, M. Hanne compte s’engager pour un plaidoyer auprès de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) pour mettre fin à de telles pratiques. «Nous allons rencontrer les responsables pour demander qu’il y ait un traitement des eaux usées avant de les reverser sur le site du technopole sinon cela pourrait pollué et agresser la biodiversité, affecter les poissons, les oiseaux d’eaux et peut avoir des conséquences énormes sur l’environnement», a laissé entendre Ibrahima Abdoulaye Hanne. Les défenseurs de l’environnement comptent mener des plaidoyers pour la préservation de la biodiversité du site du technopole.

( Sud Quotidien )

PiccMi.Com

Mardi 27 Mai 2014 - 14:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9