contenu de la page



PROCES GAGNESIRI GUEYE: Justice sur fond de représailles ?



3 mois assortis du sursis, c’est la peine requise par le Parquet qui a fait preuve de clémence hier, après que l’animatrice Gagnesiri Guèye a consigné le montant de 2,6 millions de francs. Seulement, cette histoire semble cacher bien des secrets. Dans tous les cas, selon l’animatrice, son ex-gendre ne cherche qu’à rendre des coups, après que son mariage avec sa fille a volé en éclats. Ce que dément catégoriquement Amadou Niang. Gagnesiri Guèye sera fixée sur son sort le 3 Mars.



PROCES GAGNESIRI GUEYE:  Justice sur fond de représailles ?
Simple désir de justice ou volonté de vengeance ? Lors du procès opposant l’animatrice Gagnesiri Guèye à son ex-gendre Amadou Niang, les avocats y sont allés chacun avec son interprétation. Si du côté des conseils d’Amadou Niang, on soutient que l’on est uniquement mû par un désir de justice, du côté des avocats de l’animatrice, on reste convaincu que l’ex-beau-fils ne cherche qu’à faire mal. Il n’est animé que d’une volonté de représailles. Le seul fait constant dans ce dossier, c’est que l’ex-beau-fils de l’animatrice a remis à cette dernière 2,6 millions de francs pour l’achat d’un terrain à Mbour. Seulement, l’opération n’a pas abouti.
Toutefois, devant le juge hier comme devant les enquêteurs, Amadou Niang n’a pas varié d’un iota. Selon lui, jamais il n’a été question d’offrir cet argent à sa femme, comme le prétend son ex-belle-mère. Pourtant, l’animatrice tient un discours contraire. « Il m’a dit qu’il offrait l’argent à sa femme et j’ai remis les sous en intégralité à ma fille », a-t-elle soutenu. Gagnesiri de continuer, comme pour donner force et crédit à ses arguments : « à ce moment-là, il était en très bons termes avec ma fille. C’est lorsqu’il a eu des bisbilles avec sa femme, au point d’enclencher une procédure de divorce, qu’il a mis l’histoire de l’argent sur la table ». La preuve, c’est deux ans après, a soutenu l’animatrice, que Niang est venu réclamer son argent.

L’idée de représailles est en tout cas évoquée par les conseils. Selon Me Massokhna Kane qui défendait les intérêts de l’animatrice, Amadou Niang n’arrive pas encore à avaler la pilule du divorce. C’est, d’ailleurs, à en croire l’avocat, la raison pour laquelle il réclame 40 millions de francs à son ex-épouse. Ce, devant le Tribunal départemental où la procédure de divorce est pendante. Mieux, selon Me Kane, l’ex-beau-fils de Gagnesiri a fait un listing de tout ce qu’il a acheté à son épouse « avant, pendant et après le mariage ». Il cite, entre autres, la dot (un million de francs), des bijoux d’une valeur de 6 millions de francs et même la ration alimentaire, en plus de trois appareils « Iphone » qu’il avait achetés.

Pis, à en croire Me Massokhna Kane, Niang est venu un jour à la maison en compagnie d’un huissier pour emporter tous les meubles. Toutes choses qui lui font croire que la partie civile veut faire mal.

Quoi qu’il en soit, le représentant du Ministère public est convaincu de la culpabilité de l’animatrice. Il a requis à son encontre une peine de 3 mois assortis du sursis. « Ce, compte tenu du fait que la dame a consigné 2,6 millions de francs ». Mes El Hadji Diouf et Emmanuel Padonou, assurant les intérêts de la partie civile, ont remis en cause l’idée selon laquelle l’argent a été offert en cadeau à Fatou Guèye, la fille de Gagnesiri.

Seulement, Me El Hadj Diouf reste convaincu que l’ex-épouse de son client n’est pas exempte de tout reproche et ne mérite pas ainsi la confiance de son mari. C’est, d’ailleurs, révèle-t-il, ce qui justifie que Niang ait demandé le divorce. Après avoir rejeté la liste des réclamations évoquées par leur confrère, les conseils d’Amadou Niang ont réclamé la remise uniquement du montant de 2,6 millions de francs, déjà consigné par l’animatrice. Délibéré après-demain.

Alassane DRAME
L'Asquotidien

PiccMi.Com

Mardi 1 Mars 2011 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9