contenu de la page



PROJETS DE DÉVELOPPEMENT : PRÈS DE 1 000 MILLIARDS INJECTÉS AU SÉNÉGAL DEPUIS 1972





PROJETS DE DÉVELOPPEMENT : PRÈS DE 1 000 MILLIARDS INJECTÉS AU SÉNÉGAL DEPUIS 1972
Le groupe de la banque mondiale a procédé hier, à l’ouverture de la revue annuelle conjointe de la coopération entre le Sénégal et l’institution bancaire. Cette union a validé depuis 1972, un total de 94 opérations en faveur du Sénégal pour un montant cumulé de près de 1 000 milliards Fcfa. La revue annuelle, identifiant les contraintes des projets, permettra au Sénégal d’assurer une concertation entre les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du programme de coopération avec la Bad.

Les relations de coopération du Sénégal avec les multiples institutions financières sont souvent magnifiées. Certaines institutions financières contribuent de manière permanente aux financements des projets du pays. La Bad et le Sénégal développent ce genre de partenariat, découlant d’une coopération multiforme, solidement inscrite dans la durée.

La Banque africaine de développement, approuvant sa première opération au Sénégal en 1972, a financé un total de 94 opérations dans ce pays pour prés de 1 000 milliards de Fcfa. « Le portefeuille de la Bad en cours, comprend des opérations publiques et privées au niveau national, des opérations régionales pour un montant de 312 milliards de Fcfa.

Le portefeuille en cours compte 11 opérations pour un volume total net d’engagements d’environ 147 milliards FCFA dans lesquels, le secteur rural représente 34% des engagements », a exposé le repré- sentant résident de la Bad, Mamadou Lamine Ndongo. Ce FINANCEMENT du secteur rural est suivi du secteur de l’eau qui représente (31 %), des infrastructures (19 %), du secteur social (14 %), et la gouvernance économique et financière (2 %).

Ainsi, le portefeuille, clôturant deux projets majeurs et l’approbation de quatre autres, pour un montant de 56 milliards de Fcfa, a enregistré une évolution considérable depuis la tenue de la première réforme en mars 2014. A cet effet, le Sénégal et cette banque continuent de pérenniser le partenariat.

Les deux entités ont encore signé une convention de FINANCEMENT destinée au programme de renforcement de la ré- silience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Ce FINANCEMENT qui s’évalue à hauteur de 18, 104 milliards de Fcfa, vise à éradiquer les causes naturelles des crises alimentaires.

Le Ministre des FINANCES, de l’Economie et du Plan, Amadou Bâ considère que ce projet permettra d’éradiquer les crises nutritionnelles aigues et chroniques. En plus, il aidera les ménages vulnérables à accroître leurs revenus, à accéder aux infrastructures et aux services sociaux de base, à construire un patrimoine pour le renforcement durable de leurs moyens d’existence.

Le financement de la Bad accorde des priorités au programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas). Un programme qui couvre 40 communautés rurales des régions de Fatick, Kédougou, Kolda, Matam, Tambacounda et Ziguinchor. Et, le Ministre renseigne que la Bad a augmenté ces dernières années, sa contribution en faveur du secteur privé.

Cet INVESTISSEMENT se chiffre maintenant dans ce secteur à plus de 100 milliards de Fcfa. « Nous avons noté des avancées notoires dans le délai de traitement des dossiers, dans la passation de marchés et la maî- trise des procédures de la Bad », apprécie Amadou Bâ.

Ailleurs, le représentant résident de la Bad a tenu à mentionner les défis projets, ainsi que les contraintes relevées dans la matérialisation de certains projets. Surtout, la nécessité d’insister à la sécurisation foncière des sites d’implantation.

M. Ndongo évoque pour ce cas précis, le projet d’appui à la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes (Papejf), l’implantation de certaines fermes aquacoles et du projet de l’Université virtuelle. Ces projets connaissent des difficultés de stabilisation de ses sites d’implantation.

GlandPlace

PiccMi.Com

Vendredi 22 Mai 2015 - 08:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9