Connectez-vous S'inscrire


Pourquoi vouloir déstabiliser l’actuel directeur du BSDA ?





Pourquoi vouloir déstabiliser l’actuel directeur du BSDA ?
Cette question mérite vraiment d’être posée à plus d’un titre dans la mesure où on a noté depuis sa nomination, des gens qui se disent « défenseurs ou protecteurs de la culture sénégalaise » montent au créneau pour le déstabiliser.

Il est donc important pour nous de dire d’abord qui est Mr Mounirou SY ou du moins Docteur Mounirou SY :

Après de brillantes études à l’université de Saint Louis, il décide d’aller poursuivre ses études supérieures en France où il décroche son doctorat en droit publique. Ce jeune spécialiste des questions constitutionnelles a su défendre avec abnégation ; brio et une parfaite maitrise du droit constitutionnel lors des débats portant sur la validité ou non de la candidature de l’ex-président Abdoulaye WADE. C’est cet homme de conviction, de rigueur qui se voit confier le poste de Directeur du BSDA. Il faut le dire Dr SY est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Donc pourquoi vouloir le déstabiliser ?

Au Sénégal, on a l’impression si quelqu’un (surtout un jeune) à qui on confie un poste de direction, certaines personnes mal intentionnées ne souhaitent que son échec en utilisant divers canaux via les médias. Mais au fond qui sont ces hommes ?

Ce sont ces personnes à qui on douterait même de leur « capacité intellectuelle » et qui se permettent de se considérer comme « défenseurs ou protecteurs de la culture sénégalaise » qui passent tout leur temps à critiquer la gestion du Dr SY.

Je me devais en tant que jeune prendre ma plume et de dire à ces gens là d’arrêter!!!!!!

Critiquer c’est bien mais dans le sens que se soient des accompagnées de solutions et de propositions concrètes.

Vous savez quand docteur SY avait quitté l’enseignement pour diriger le BSDA, ce que ces gens là ne savent pas ou ignorent même c’est que son statut d’enseignant apportait plus (du point de vue finance et intellectuel) qu’à ses fonctions de Directeur.

Par ailleurs, par souci de transparence, le Dr Mounirou SY dès son installation avait fait appel au chargé des finances pour lui demander de lui faire la situation avec exactitude afin de savoir ce à quoi il a droit. Ce qui veut que son salaire avait été fixé par ses services compétents.

Mais maintenant si son prédécesseur avait renoncé à certaines de ses indemnités ; c’était son droit le plus absolu.

critiques constructives,

Dans ce pays, on assiste maintenant à l’apparition du nouveau type de sénégalais (NTS) prôné par mes amis de « y’en a marre », incarné par des jeunes de la trempe du Docteur

SY, qui a su se battre farouchement avec l’aide de son ex-ministre de la Culture Youssou NDOUR pour mettre sur la bonne voie la loi sur la nouvelle société d’auteur. Cette loi, en plus de renforcer les droits d’auteurs, consacrait deux nouveaux droits très important : les droits voisins et les droits de rémunération pour copies privées. Juste pour dire ce sont des droits qui vont rapporter de l’argent à de nouvelles catégories d’acteurs culturels. Le deuxième point important de cette loi, c’est la réforme de la gestion collective. En plus on a noté une nette amélioration du revenu des auteurs qui est passé du simple au double (environ 80.000 millions).

Maintenant, certains « vieux » nostalgique peut être, qui devaient aller à la retraite ou servent de conseillés, se mettent tout le temps à critiquer et à défendre une ex-directrice qui a fait plus de 17 ans dans cette direction. Mais ce qu’ils doivent savoir c’est qu’elle a déjà fait son temps et elle a fait ce qu’elle pouvait faire. Mais ce que ces « vieux » ignorent c’est que les Hommes passent mais les institutions restent. S’il vous plait laissez travailler Docteur Sy

Pour vous Docteur SY : comme le dit le l’adage « le chien aboie, la caravane passe ». Allez y les artistes, la jeunesse, vos employés…….j’en suis sur sont tous derrière vous.

Oumar TRAORE-Juriste
Enseignant/chercheur


Mercredi 7 Novembre 2012 - 07:41



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Novembre 2014 - 17:01 Quelle grossièreté !


Réagissez à cet Article

1.Posté par Toobalist.com le 08/11/2012 16:18

Achetez et vendez du tout sur www.toobalist.com le premier site sénégalais et africain d'annonces gratuites et exposez vos produits à des millions de clients potentiels à travers le monde.

2.Posté par DIOUF le 13/11/2012 12:28

curieusement pour un juriste ,vous vous permettez même de commettre des fautes synthaxique et encore mieux vous osez ecrire "droit publique" , ce qui est etonnant pour un juriste encore moi pour un assistant chercheur.tout cela pour dire que ce qui est exact c'est d'accorder le droit(masculin) à public

3.Posté par tafa le 16/11/2012 16:34

L'erreur monumentale de Mr sy c'est d'avoi accepte d'etre un Docteur au service d'un musicien ingrat et arrogant qui ne voue aucun respect aux intelectuels .
Voyez vous cher chercheur un connection de faits gigantesques?

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.








TWITTER
Entretien exclusif avec le Secrétaire Général de la Francophonie Abdou Diouf avec la RTS http://t.co/ndiVLsc8T6
Entretien exclusif avec le Secrétaire Général de la Francophonie Abdou Diouf avec la RTS http://t.co/WvdJ5zJclX
Entretien exclusif avec le Secrétaire Général de la Francophonie Abdou Diouf avec la RTS http://t.co/MPvFhk2XBv
Blaise Compaoré bientôt extradé vers le Burkina Faso ?: Lors d'une rencontre jeudi avec la presse nationale, le... http://t.co/q6yaW0HCrO
Senghor et Diouf : témoignages d'un "apport inestimable": De Léopold Sédar Senghor à Abdou Diouf, le parcours de... http://t.co/4wUCpp0NSC
Hollande aux chefs d’Etat africains : «On ne change pas l’ordre constitutionnel par intérêt personnel»: François... http://t.co/pvyh8DNfxp
Les travaux de rénovation de l'aéroport de Dakar réceptionnés par Abdoulaye Diouf Sarr: Le ministre du Tourisme... http://t.co/TKc3uDSONz
L'OIF met 262 millions de francs CFA à la disposition de 20 artistes sénégalais: Vingt artistes sénégalais ont... http://t.co/Q2xdya5Z3n
Maison de la Presse : La nomination de Bara Ndiaye annulée http://t.co/qo1b7lYzG5
Me Bamba Cissé plaide pour l'institution d'un juge des libertés http://t.co/RwrwN6773A