contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Pr Oumar Sankaré : «Le Coran n’a jamais dit que le Prophète Mouhamed était un illettré»





Pr Oumar Sankaré : «Le Coran n’a jamais dit que le Prophète Mouhamed était un illettré»
PICCMI.COM- Agrégé en grammaire et en littérature classique, le professeur Oumar Sankharé n’en est pas moins un arabisant. Dans son dernier ouvrage : «Le Coran et la culture grecque», publié aux éditions L’Harmattan, il remet en cause l’ordre établi.

dans cet ouvrage, il démontre que le Prophète de l’Islam n’est pas un illettré et que le Coran est imprégné de culture grecque car renfermant plusieurs aspects que l’on retrouve dans les œuvres de Platon et Parménide.

«Ce n’est écrit nulle part dans le Coran. Vous savez, il y a des hadiths qui sont des faits et des propos du Prophète qu’on rapporte. N’importe qui peut rapporter son hadith. L'aspect sur lequel je puis me fonder, c’est le Coran. Or dans le Coran, Dieu a bien dit Ikhra. Or kharakha, c’est lire. Est-ce que Dieu peut venir dire à un illettré «lis» ? Les gens sont tellement gênés qu’ils traduisent le mot par récite. Mais «kharakha», c’est lire. Demandez à n’importe quel arabisant, il vous le dira. Dans un passage de la Sourate du Vendredi, il est écrit : «baassa fil ummiyuuna» (on a envoyé le Prophète parmi ses compatriotes)", énonce t-il.

Par ailleurs, le Professeur Oumar sankharé a tenu à apporter des explications pour rétablir le contexte. "Dans ce sens-là, on ne peut pas traduire par illettré. Or, c’est le même mot. Il se fonde sur ce passage pour dire que le Prophète ne savait pas lire : «avant cela, tu ne lisais pas des Livres et tu n’écrivais pas de ta main droite». Justement ça me donne raison. Avant cela, et après cela ? En fait ce qu’ils ne savent pas, c’est que quand Dieu parle du Livre, il parle de révélation, c’est-a-dire : «avant cela, tu ne lisais ni la Bible ni la Thora». Donc ummiyun ne signifie pas illettré. Autre chose que Dieu dit dans un passage du Coran : «Les gens te dénigrent en disant que ce sont des gens qui te dictent matin et soir des histoires anciennes». Quand quelqu’un dicte à quelqu’un, c’est que celui-ci sait écrire au moins. Je récuse donc une telle thèse qui dit que le Prophète est un illettré. Mais est ce que Dieu va confier une si importante mission à quelqu’un qui ne sait pas lire ?», a-t-il déclaré dans un entretien parue dans l’édition du quotidien L'As de ce mardi.

"Et puis moi, tout ce que je dis, c’est que ce j’ai vu Platon, c’est la même chose que ce que j’ai vu dans le Coran. Ce que j’ai vu chez Parménide, c’est la même chose que j’ai vue dans le Coran ", a-t-il soutenu.

Pour mieux soutenir son argument, l'agrégé de grammaire rapporte des confidences du professeur et arabisant Amadou Samb. «C’est le professeur Amadou Samb qui est arabisant et qui est un professeur de Lettres classiques qui m’en a parlé. Il dit que la première fois qu’il a voyagé avec Abdoulk Aziz Sy Dabakh, c’était dans le train Dakar-Saint-Louis. Ils n’ont parlé que de Platon. Il était surpris de savoir que Dabakh connaît bien Platon. Ce dernier lui aurait dit qu’il est persuadé que Platon est un Prophète musulman de Dieu», confie t-il encore.

«Le Coran sur lequel on s’est entendu, c’est celui de Ousmane. Je vous l’ai dit, il a rejeté des textes du Coran. Pour poursuivre, le cas le plus troublant c’est Parménide. Il dit qu’il était assis et tout d’un coup, des cavales ailées l’ont emmené à la divinité. Ce qu’on appelle ici «ragnane». Je précise encore, ça va heurter peut être quelque sensibilité, que l’ascension céleste, le fait que le prophète quitte cette terre pour aller au ciel, ne figure nullement dans le Coran, c’est deux sourates, la sourate l’Isra 17 où Dieu dit «Louange à Dieu qui a fait voyager son serviteur de la mosquée de la Mecque à la Mosquée de Jérusalem». Il n’est pas allé en haut. Et à la sourate 110, les gens lui disent : «nous ne te croirons pas à moins que tu ne montes au ciel. Et même si tu montes, nous ne te croirons pas si tu ne descends pas dans le Coran. Tout comme la lapidation. Cela prouve qu’il y a des sourates qui n’ont pas été acceptées par Ousmane. Effectivement, il fallait lapider l’adultère mais cette sourate n’existe plus dans le Coran actuel, mais il y a d’autres Corans où ça existe», a t-il ajouté.


Mardi 20 Mai 2014 - 13:09



Réagissez à cet Article

1.Posté par gaby le 20/05/2014 21:31

wa yeen est ce que vous avez vu la ressemblance entre sankhare et l hypopotame de gemblou?

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.