Connectez-vous S'inscrire


REDEVANCES FISCALES DU GROUPE WALFADJRI : Sidy Lamine Niasse s’explique





REDEVANCES FISCALES DU GROUPE WALFADJRI : Sidy Lamine Niasse s’explique
Le Président directeur du groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niasse est très remonté contre la Direction des Impôts et Domaines. À travers un communiqué qui nous est parvenu, il a fait état d’un acharnement. Il a aussi saisi l’occasion pour évoquer l’avenir des journaux jusque-là édités par le Groupe Walf.

Sidy Lamine Niasse n’a pas mis du temps pour apporter des éclaircissements sur les démêlés que le groupe Walf avec le fisc. À travers un communiqué qui nous est parvenu, Sidy Lamine Niasse parle de violation de la règle de la confidentialité dans la gestion des impôts et domaines. À entendre Sidy Lamine Niasse, la Direction des Impôts du Centre des moyennes entreprises, a « violé le secret professionnel et du droit de réserve pendant la durée de ses missions de vérification ». À preuve, il cite un article paru dans les colonnes du quotidien Libération n°321 du mardi 20 novembre 2012 et dont certaines informations proviennent de cette direction. Dans le communiqué, Sidy Lamine Niasse dénonce la manière dont le redressement a été annoncé. Pour lui, « c’est un manque de sérénité de la part des travailleurs des Impôts et Domaines ».

L’histoire du passeport diplomatique

Le Pdg du groupe Walfadjri est revenu sur le non-renouvellement de son passeport diplomatique dont faisait état « L’Office ». À entendre Sidy Lamine Niasse, qui a dénoncé le refus de la prorogation de son passeport diplomatique, un document qu’il dit détenir depuis 27 ans, le fait n’est pas nouveau. Autrement, ce n’est pas la première fois que l’État lui refuse ce privilège, avant de revenir à de meilleurs sentiments. « Ce fut déjà le cas avec le Président Abdou Diouf, lors de la guerre du Golfe, mais aussi avec le Président Abdoulaye Wade au début de la première alternance », dit-il. Avant de poursuivre : « que le Président Macky Sall fasse comme ses devanciers qui sont revenus sur leur décision, sans que nous ne les sollicitions en ce sens, ne nous surprend guère ». Sidy Lamine Niasse de marteler, « cet acharnement téléguidé depuis la Présidence de la République intervient dans un environnement économique morose pour toutes les entreprises sénégalaises ». Le groupe Walf démembré

Sidy Lamine Niasse est également revenu sur le fonctionnement et l’avenir des différents titres jusque-là édités par le groupe Walfadjri. Ainsi, « dans le but de diversifier les produits, le groupe de presse a crée notamment Walfadjri Grand Place, Walfadjri Sports », rapporte le communiqué qui poursuit : « après une expérience de sept ans, nous sommes arrivés à un constat, le déficit du groupe se creuse de jour en jour, au point de menacer sa solvabilité et sa viabilité à moyen terme. La raison est simple : considérant que 3 = 1, les annonceurs rechignent à prendre de la publicité à Walf Grand Place et Walf Sports et préfèrent tout mettre à Walf quotidien et l’État s’est inscrit dans la même logique, pour ce qui est de l’aide à la presse ». Aussi, « le déficit s’étant alourdi, il a fallu chercher à arrêter l’hémorragie. Et les solutions n’ont pas été nombreuses. Ne souhaitant pas procéder à des licenciements pour motif économique, la Direction générale du groupe, en collaboration avec les directeurs de publication, a emprunté d’autres pistes de réflexions (…) ». En conséquence, il s’agira de « retourner à la case de départ pour n’avoir qu’un seul quotidien (Walf quotidien) qui serait renforcé et avoir ainsi une marge de manœuvre grâce aux économies faites sur les tirages de Walf Grand Place et Walf Sports », lit-on dans le communiqué. Et celui poursuit, « cette dernière proposition qui n’émane pas de la Direction générale du groupe, a été retenue, les dirigeants de Walf Grand Place et de Walf Sports et leurs équipes respectives ayant décidé de continuer à préserver ces titres qui font partie intégrante du groupe. Et nous avons décidé de les accompagner, afin que cette diversité et ce droit à la différence restent maintenus ». Dans cette perspective, « (…) ces titres leur seront cédés gratuitement, de même que le matériel de travail qui se trouve en place. Et à partir du 1er janvier 2013, ces deux titres seront sur le marché avec de nouveaux noms décidés par leurs rédactions respectives », conclut le document.


Vendredi 23 Novembre 2012 - 15:10



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.








TWITTER
Un Café Avec....Saison3 - Episode N°11 http://t.co/Gt8OWdVAlh
Un Café Avec....Saison3 - Episode N°11 http://t.co/YoKlAPKout http://t.co/fMXyTyLnM9
Un Café Avec....Saison3 - Episode N°11 http://t.co/TFhVb3t5yB
Quarante-deux textes inédits de Senghor dans un recueil de 376 pages: La Fondation Léopold Sédar Senghor a... http://t.co/JTuWVmq4Dz
La CRSE n'émet aucune réserve sur la fiabilité des nouveaux compteurs de SENELEC (étude): La Commission de... http://t.co/SeaGa7cw8c
Pape Dieng : "Le débat sur la fiabilité des nouveaux compteurs est clos avec l'enquête de la CRSE": Le directeur... http://t.co/f8O6QScn4Z
Pape Dieng : "Le débat sur la fiabilité des nouveaux compteurs est clos avec l'enquête de la CRSE" http://t.co/p9lYEvl6bx
Les exécutifs locaux invités à accéler les procédures de paiement des salaires des travailleurs: Le ministère de... http://t.co/7ecY5cdfue
Abdou Karim Sall : ‘‘La portabilité sera effective dans un délai maximal de deux mois’’ Le directeur général de... http://t.co/IFcfSUEkRv
Abdou Karim Sall : ‘‘La portabilité sera effective dans un délai maximal de deux mois’’: Le directeur général de... http://t.co/qZeSSN8sn9