contenu de la page



Reportage à la résidence de Popenguine : C’est un silence de presbytère, en attendant Macky Sall





Reportage à la résidence de Popenguine : C’est un silence de presbytère, en attendant Macky Sall
La seconde résidence présidentielle à Popenguine, après le palais de la République à Dakar, a sans doute subi les effets du changement de régime. Le Président Wade, battu au second tour de la Présidentielle du 25 mars, le Palais de Popenguine est devenu désert, en attendant, dans les prochains jours ou mois d’accueillir le nouveau Président Macky Sall. Reportage…

Il est 18 h25 mn. En ce début de week-end qui débute, la fraîcheur qui s’abat sur la ville oblige les populations à se retrancher dans leur maison. Quelques jeunes indifférents aux effets du climat ambiant jouent au football tranquillement sur l’espace situé devant le Palais présidentiel de Popenguine où il n’y a ni l’ombre d’un gendarme en garde ni une voiture en stationnement. La grande porte grise est fermée. Sur le mirador situé du côté de la mer, pas la tronche d’un agent de la sécurité. La rue qui mène tout droit au Palais est déserte ; seuls le bruit des vagues et les cris des joueurs créent une ambiance. De loin, on aperçoit un groupe de cinq personnes, certainement des gendarmes, reconnaissables de par leur tenue de sport, devisant tranquillement sous un arbre près de l’entrée principale. Non loin, quelques personnes font le petit ménage, certainement en attendant le nouveau locataire, le Pré­sident Macky Sall.

Soudain une personne sort du Palais. L’homme ne veut pas décliner son identité, de peur d’être démasqué à cette heure de descente. Dans un premier temps, il refuse de répondre à nos questions avant de se raviser. «Je travaille dans ce Palais depuis Senghor, mais j’avoue qu’on ne sent aucun changement. Nous continuons à travailler normalement. Des ru­meurs font état d’objets pris ici pour les emmener ailleurs, mais moi je n’ai pas vu cela. Peut-être, cela a pu se passer durant le week-end car nous ne travaillons pas les samedis et dimanches. S’il (l’ancien président Wade) n’est pas venu prendre ses bagages, cela voudrait dire peut-être qu’il n’y a pas pour lui des objets important ici», lâche notre interlocuteur pressé de se libérer.

TEMOIGNAGES
Non loin de la résidence présidentielle, trois personnes attendent près de la route en face de la Senelec une voiture pour se rendre à Ndayane. Ils discutaient de l’avenir de leur localité sous le magistère de Macky Sall. A.Ndiaye habitant Popenguine explique : «le Pré­sident Wade n’avait pas le temps de rester à Popenguine. Du temps de Abdou Diouf, ce dernier venait le samedi et des fois il rentrait même le lundi matin. Mais depuis plus de deux ans, Ab­dou­laye Wade n’a pas passé la nuit ici dans le Palais de Po­penguine. Selon certains, il voulait même vendre le Palais à des Marocains qui voulaient en faire un hôtel, mais c’est Viviane qui l’en a dissuadé. Il est venu ici récemment ; c’était lorsqu’il est descendu avec son avion à Diass avant les élections. Il a fait un bref passage ici. Qu’était-il venu faire ? Je ne sais pas ; en tout il n’est pas resté longtemps ici avant repartir.» Son collègue lui trouve que ni Senghor ni Abdou Diouf n’ont fait les réalisations que Wade a faites à Po­penguine. Même si lors de l’élection, il a été battu par Macky Sall (66,48%) dans cette jeune commune de Popenguine-Nda­ya­ne qui compte plus de 12 000 habitants. «Le Président Wade a changé vraiment le visage de Po­penguine, c’est lui qui a construit ici la case des tout-petits, le lycée, le cybercase, le mur de protection qui s’étend sur plus d’un kilomètre le long de la mer entre Popenguine et Ndayane pour lutter contre l’avancée de la mer. Il a rénové le sanctuaire marial de Popenguine avec des taules, sans oublier la voie de contournement et la réhabilitation du Palais, car Senghor avait laissé des palissades. Abdou Diouf avait construit un mur et Wade a non seulement augmenté la hauteur mais il y a mis des barbelés», énumère notre interlocuteur. Malgré tout, M. Ndiaye déplore certaines attitudes de Wade : «Depuis trois ans, il n’y a plus de remise solennelle de ca­deaux pour les enfants de la localité et pourtant Abdou Diouf ne l’a jamais ratée. Sans oublier l’extension du Palais. Me Wade à augmenté 2 à 3 ha sur les limites du Palais, pour servir à quoi ? Personne ne sait, mais d’aucuns disent que, après la vente avortée du Palais, il voulait donner cet espace encore aux Marocains.» Avant de le railler : «Peut-être ce sera pour une prochaine fois.»

Dans cette localité que Wade a érigée en commune en 2008, la tradition sera respectée car la symbolique voudrait que toutes les femmes de la localité, de quelque parti qu’elles puissent appartenir, soient toujours ensemble pour nettoyer le Palais. Une tradition qui a été perpétué du temps de Senghor, de Diouf et de Wade. Des femmes disent s’impatienter pour en faire de même pour le tout nouveau Président, Macky Sall.

Le Quotidien

Lundi 2 Avril 2012 - 19:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9