contenu de la page



Saisie de 12 dépouilles de lions, de milliers de peaux d’espèces protégées





Saisie de 12 dépouilles de lions, de milliers de peaux d’espèces protégées
Deux opérations coup de poing réalisées par la Division des Investigations Criminelles (DIC), le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (CITES) et le Projet SALF (Projet Sénégal Application de la Loi Faunique), ont permis d’arrêter en flagrant délit cinq (5) trafiquants en possession de nombreuses peaux d’espèces protégées. Un camion a été nécessaire pour transporter les deux mille six cents (2 600) peaux et parties d’animaux de contrebande qu’ils détenaient illégalement, informe l’Ong Wara Conservation Project. Les opérations ont eu lieu le vendredi 31 octobre 2014. Les contrebandiers ont été déférés devant le Parquet et mis sous mandat de dépôt. Leur jugement a commencé le vendredi 7 novembre avec une audience renvoyée au mercredi 12 courant.

Parmi les trafiquants, trois (3) de nationalité nigérienne, Yankhouba Cissé, Eliace Noma Cissé et Zachari Yaou Kallamou, sont fichés comme faisant partie des plus grands trafiquants du Sénégal dans ce commerce spécialisé. Bien connectés à l’international et très professionnels, ils appartiennent à un réseau international avec des fournisseurs dans de nombreux pays. Installés à la Médina, à côté du stade Iba Mar Diop (Dakar), ils entretiennent un centre d’approvisionnement de peaux dans le trafic international de grande échelle. La bande fait de l’importation illicite depuis le Niger, la Guinée, le Mali, le Congo, le Kenya entre autres pays africains ; puis exporte au Liban et en Europe, vend aux étrangers à Dakar et fournit aussi les revendeurs locaux. Les acteurs principaux dans ce commerce spécialisé ont été identifiés, les informations récoltées indiquent la fréquence à laquelle ce genre de contrebande se fait régulièrement à l’échelle internationale vers Dakar. La corruption est souvent utilisée par les trafiquants pour traverser les frontières dans le monde.

Saisie des dépouilles de douze lions

Cette opération a mis en évidence l’importance du commerce illicite de lion avec la saisie des dépouilles de douze lions environ. Rien que la valeur des produits de lions et panthères saisis représente plus de 6 millions de FCFA, sans parler des milliers d’autres peaux d’une valeur inestimable. Le total des peaux saisies et autres dépouilles animales est de deux mille six cents trente quatre (2 634) provenant de lions, hyènes, panthères, singes, antilopes, pythons. Des têtes de chauve-souris ont également été saisies sur place, un risque évident de santé public. La prise impressionnante représente un massacre massif de la faune sauvage sur le continent.

Cette action est la seconde du genre au Sénégal où la volonté politique des autorités et le travail exceptionnel réalisé par la DIC sont à saluer. A cela s’ajoute l’appui d’EAGLE (Eco-activist for governance and law enforcement), un réseau d’organisation internationale spécialisées dans la lutte contre le trafic de faune international. EAGLE le réseau opère dans de nombreux Etats africains et son projet SALF (Sénégal-Application de la Loi faunique- WARA) s’est implanté au Sénégal.

L’extinction des lions en Afrique

Mais le plus choquant c’était les canines de lion et les peaux qui attestent de l’abattage d’au moins 12 lions. L’enquête suggérait même qu’il y avait davantage de peaux en route pour ces dealers à Dakar. Il faut espérer que cette opération attirera l’attention de la communauté internationale sur le sort des lions en Afrique et sur le fait que le commerce illicite qui les menace d’extinction en Afrique de l’Ouest est largement sous-estimé. Des échantillons ont été prélevés sur les peaux de lions saisies afin que les analyses ADN permettent de mieux pouvoir cartographier le trafic organisé des lions en Afrique.

Les scientifiques estiment qu’il ne reste que 250 lions vivants dans la sous-région. Pour le continent, la population se trouve à 4% de la population des années 1940 et le taux de déclin des populations de lions ne fait que s’accélérer. De nombreux pays, comme le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Gabon, n’ont déjà plus de lions, et le Nigeria, le Kenya et l’Uganda prédisent des extinctions locales dans les prochains dix ans. En dehors du commerce illicite, la chasse sportive est significative pour la mortalité des lions et pourrait plus facilement être empêchée. La base de données CITES liste un total de six mille six cent cinquante deux (6 652) trophées de lions exportés entre 2000 et 2009.

Un crime transnational organisé

Le commerce illégal d'espèces sauvages est un crime organisé transnational. Il occupe le 4ème rang du commerce illicite dans le monde (après celui de la drogue, des armes et des êtres humains) selon le Congrès des Nations-Unies sur le Crime et il amasse des bénéfices illicites d'environ 19 milliards de dollars chaque année. Le massacre et le trafic illicite de ces espèces protégées et leurs sous-produits demeure toujours la conséquence d’un commerce illégal professionnel. Aujourd’hui, des preuves attestent que l’explosion du trafic d’ivoire porte atteinte à la stabilité et à la sécurité des Etats africains car les braconniers et trafiquants ont une puissance de feu de plus en plus importante et parce que ce trafic est lié au terrorisme et finance les guerres dans certaines régions.

« Le commerce illégal des espèces est une grave menace pour la sécurité, la stabilité, l'économie, les ressources naturelles et le patrimoine culturel de nombreux pays d’Afrique », a récemment déclaré le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki Moon.

C’est pourquoi certaines peines légères infligées par la justice dans certains pays ne sont pas de nature à dissuader les criminels de la faune. Le 30 mai 2014, la clémence du Tribunal de Dakar avait surpris plus d’un défenseur de l’environnement : 2 trafiquants d’ivoire s’étaient vu faiblement condamné pour un délit similaire avec 1 mois de prison ferme et le paiement de 500 000 FCFA de dommages alors que la loi prévoyait jusqu’à 1 an de prison.

Pourtant, de plus en plus d’Etats africains prennent cette menace au sérieux. Le trafic de faune est criminalisé dans certains Etats, au Kenya le juge peut ainsi infliger la prison à vie pour trafic d’ivoire. Début 2014, 2 Chinois ont pris 15 ans fermes à Nairobi. En août, un autre a pris 77 ans de prison en Afrique du Sud pour les cornes de rhinocéros. Le Sénégal devrait alourdir sa législation en la matière, selon l’Ong Wara.

A l’image des autres pays où ces mêmes faits sont sévèrement punis, le Sénégal est aussi attendu pour servir d’exemple.

D’autant que les actions menées jusqu’ici par les autorités sénégalaises et le Projet SALF sont fortement saluées par la communauté internationale.

Babacar Diop

PiccMi.Com

Lundi 10 Novembre 2014 - 09:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9