contenu de la page



Sidy Lamine Niasse invite les Sénégalais à un sit-in le 19 mars à la Place de l'Indépendance



Après avoir encaissé le saccage de ses locaux, les nombreux harcèlements, les nombreux coups des démembrement de l'Etat et des faucons tapis au Palais, avec la conviction que ces derniers allaient lâcher prise, la Direction générale du Groupe Walfadjri dit "non! Trop c'est trop". C'est pourquoi elle convie toutes les forces vives de la nation à un sit-in à la Place de l'Indépendance le 19 mars, de 10 heures à 17 heures, pour dire non à "une opération de liquidation d'un groupe de presse qui dérange".



Sidy Lamine Niasse invite les Sénégalais à un sit-in le 19 mars à la Place de l'Indépendance
"Trop, c'est trop. Stop à une opération de liquidation d'un groupe de presse qui dérange par son indépendance vis-a-vis de tous les pouvoirs et son équidistance par rapport à toutes les sensibilités politiques, religieuses et autres". C'est la Direction générale du Groupe Walfadjri qui crie ainsi son ras-le-bol face aux harcèlements qu’elle subit et dont l'objectif déclaré est de contraindre le groupe à mettre la clé sous le paillasson. Elle s’est prononcé lors d’un point de presse tenu hier, jeudi 3 mars, au siège du groupe sis au Front de terre.

A cet effet, la Direction générale du groupe Walfadjri organise un sit-in le 19 mars à la Place de l'Indépendance. Ce jour historique, la Direction, de concert avec les travailleurs de Walfadjri, invite toutes les forces vives de la nation qui croient à une presse libre et plurielle, évoluant dans un environnement juridique et économique amélioré, à venir passer la journée de 10 heures à 17 heures à cette "Place Tahrir". "Ce que nous réclamons en décidant de faire entendre notre voix autrement que par des jérémiades, c'est que soit renforcé l'environnement juridique et économique des entreprises de presse pour permettre non pas de vivre, mais de survivre tout simplement" a martelé Sidy Lamine Niass.


Selon le Président directeur général du groupe Walfadjri, certes le harcèlement n'est pas nouveau, mais la goûte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est l'envoi le 25 février 2011 d'une facture de 241 millions de FCfa à payer dans un délais d'un mois, pour les redevances 2011 de dix fréquences de télévisions, dont les neuf qui doivent couvrir les régions de l'intérieur. Avec cette mise en demeure la radio et la télévision (Walfadrji) qui sont directement concernés, vont fermer le 21 mars prochains.

Or "depuis le mois de septembre 2010, nous attendons la prise de l'arrêté ministériel nous attribuant les neuf fréquences des régions de l'intérieurs que nous avons demandées. Sans suite. On nous demande de payer une somme que nous ne devons pas, sur une simple déclaration d'intention, pour l'année en cours. Ce sont des redevances pour des fréquences que nous n'avons pas encore. Nous n'allons pas nous laisser faire. Nous ne seront pas les agneaux du sacrifice visant à propulser qui, vous savez, au pouvoir. Il y a également de la préservation de 150 emplois directs et près d'un milliers d'emplois indirects" prévient Sidy Lamine Niass.

C'est pourquoi, la manifestation aura lieu, "avec ou sans autorisation car la Constitution nous a déjà autorisé. Et nos dirigeants sont assez bien intelligent" pour ne pas répéter les erreurs des autorités Tunisiennes et Egyptiennes. Il s'agit "d'examiner les dirigeants, de voir comment ils vont réagir: en démocrate ou en despote. Au dernier cas, le sort qui est réservé aux despotes leur sera réservé. Un homme averti en vaut deux" a-t-il souligné.

Et d'ajouter que "si le Préfet de Dakar a, par-devers lui, un arrêté d'interdiction de la manifestation, qu'il vienne avec au sit-in pour communier avec nous. Une invite qui s'adresse également aux forces de l'ordre. En fait, c'est toute la population qui est conviée à cette manifestation pour dire non à l'injustice. Ce n'est pas une personne qui nous intéresse. C'est le Sénégal d'abord, c'est la justice, un environnement économique saint. Aucun organe de presse n'arrive à joindre les deux bouts. Les moyens sont disponibles, mais la clé de répartition n'existe pas, c'est mal réparti" déplore Sidy Lamine Niass.

A en croire le Pdg de Walfadjri, le ministre de la Communication mis au courant a offert ses bons offices pour un dialogue en vue de trouver une issue heureuse. Mais, même s'il a la volonté, reconaît Sidy Lamine Niass, "il n'en a pas les moyens, car ce n'est pas lui qui décide. Même le Premier ministre n'y peut rien. C'est Karim Wade qui peut résoudre le problème. Toute le monde sait qu'il est dans toutes les sauces, c'est le décideur dans ce pays".

Suffisant pour que Sidya Ndiaye, de la Fgts (Fédération générale des travailleurs du Sénégal) présent à la rencontre déclare: "on ne doit pas accepter cette gestion du pays par procuration. C'est Abdoulaye Wade qu'on a élu, qu'il prenne ses responsabilités. L'erreur est humaine, mais c'est y persister qui est diabolique".

Dans le cadre de la sensibilisation sur les menaces qui pèsent, à travers le Groupe Waldjri, sur toute la presse, la Direction a rencontré les éditeurs de presse, le Synpics, (Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal), mais aussi le patronat sénégalais, les centrales syndicales de toute obédience et les acteurs de la société civile le mercredi dernier. Dès aujourd'hui, la direction va rendre visite aux familles religieuse. La semaine prochaine, les différentes ambassades accréditées au Sénégal seront informées.

Source: Sud Quotidien
Titre: piccmi

PiccMi.Com

Vendredi 4 Mars 2011 - 09:01



Réagissez à cet Article

1.Posté par sorry le 04/03/2011 13:13

kilifa dafay dèf yeufi kilifa!

2.Posté par Mouhamed le 07/03/2011 12:20

Ce qui est bizarre c'est que Sidy n'a jamais demandé au peuple de descendre dans la rue pour protester contre la cherté de la vie, la mal gouvernance, les recrutements de complaisance, les arrestations arbitraires... mais toujours pour défendre son patrimoine à lui. Seuls les irresponsables répondront à sa requête. Il n'en a que pour lui. Soit, il est marabout et on lui donne le "adiya" soit c'est un politicien et on le traitera comme tel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9