contenu de la page



Sindjély au bord des larmes pour mobiliser le budget du Fesman : La Bis et la Sgbs prêtes en urgence 15 milliards à l'Etat





Sindjély au bord des larmes pour mobiliser le budget du Fesman : La Bis et la Sgbs prêtes en urgence 15 milliards à l'Etat
Lu dans le journal Le Quotidien : "Il était annoncé urbi et orbi que 90% du budget des 35 milliards nécessaires pour financer les activités du Fesman devait venir de l’étranger. Pourtant le Sénégal avait déjà englouti la rondelette somme de 17 milliards et il a fallu, la semaine dernière, que des institutions financières comme la Banque islamique du Sénégal (Bis) et la Société générale de banques du Sénégal (Sgbs) acceptent de prêter en urgence au total 15 milliards pour sécher les larmes de Sindjély Wade. Le Sénégal s’endette lourdement auprès des banques pour le Fesman. Abdoul Aziz Sow assurait du contraire. Abdoul Aziz Sow, le Délégué général du Fesman, a clamé, comme son binôme Sindjély Wade, que les quelque 35 milliards nécessaires à l’organisation du Festival mondial des arts nègres (Fesman) devaient provenir des contributions extérieures à plus de 90 % (voir en encadré des extraits de l’interview accordée au journal L’Observateur n° 2162 du lundi 6 décembre 2010). Que nenni ! C’est bel et bien l’Etat du Sénégal qui a assuré le financement de cette manifestation qui se déroule du 10 au 31 décembre 2010. Déjà une première enveloppe de 17 milliards avait été dégagée et mise à la disposition de la première équipe chargée d’organiser le Fesman et dirigée par l’écrivain Alioune Badara Bèye. Cette enveloppe a été totalement dépensée. Mais à deux semaines du démarrage du festival, rien n’était encore au point tant du point de vue des préparations des sites que de l’accueil des délégations étrangères. Une source proche du ministère des Finances renseigne qu’une réunion de crise avait été organisée autour du Président Wade pour voir comment trouver les fonds nécessaires pour débloquer la situation. Un témoin rapporte que Sindjély Wade qui craignait d’essuyer le revers de sa vie était pratiquement tout en pleurs. Le ministère des Finances était resté inflexible avouant n’avoir aucune possibilité de mobiliser les crédits nécessaires à partir du budget de l’Etat d’autant, qu’en cette période de fin d‘année, toutes les administrations publiques ont pratiquement épuisé leurs budgets respectifs.

La solution pour sortir de l’impasse a été donc de recourir à un emprunt sur la place financière de Dakar. Ainsi, un montage financier a été conçu pour demander à la Banque islamique du Sénégal d’allonger la bagatelle de 10 milliards de francs Cfa. La somme a pu être dégagée et les organisateurs du Fesman en ont tiré les montants pour payer à la dernière minute des titres de voyages auprès de compagnies aériennes qui n’entendaient pas consentir de crédits au Fesman. Aussi certains artistes ont été payés. Il reste que la somme de 10 milliards ne pouvait couvrir toutes les dépenses et la Société générale de banque a été appelée à la rescousse. La Sgbs accordera une ligne de découvert au Fesman pour un montant de l’ordre de 5 milliards de francs. De grandes vedettes comme Akon, Youssou Ndour et autres ont pu être payées sur ce crédit ouvert par la Sgbs tout comme la société Senecartours adjudicatrice du marché de location de véhicules. Un banquier précise que le ministre d’Etat Samuel Sarr, qui officie présentement comme conseiller financier du Président Wade, s’est beaucoup investi pour dénouer la situation. Les hôtels comme le Méridien Président, l’hôtel Les Almadies entre autres attendront de passer à la caisse.
L’Etat du Sénégal aura donc à rembourser ces créances sur la base de traites à échéances."


Mr.Cmr - PiccMi.com

Jeudi 16 Décembre 2010 - 17:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9