contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Sonatel n’a pas déposé de candidature pour l’appel public à candidatures pour l’attribution de fréquences 4G





L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a lancé un appel public à candidatures pour l’attribution de licences et de fréquences autorisant l’utilisation des technologies
mobiles 4ième Génération en vue de l’exploitation de réseaux publics de télécommunications 4G au Sénégal. La date limite de dépôt était fixée au lundi 18 janvier 2016.

Sonatel a décidé de ne pas déposer d'offres compte tenu des conditions qui ne permettent pas de créer de la valeur pour l'entreprise et l'ensemble des partiesnprenantes au vu du benchmark effectué.
A titre d’exemple, au Maroc, 2 des 3 opérateurs ont payé l’équivalent de 30 milliards FCFA alors que ce pays est 2,5 fois plus peuplé que le Sénégal et 3,5 fois plus riche.

Sous ce rapport, le prix total des licences 4G au Sénégal serait évalué autour de
14,5 milliards FCFA. De même, en Guinée Bissau, le groupe Sonatel, par le biais de sa filiale Orange
Bissau, a pu acquérir les licences 3G et 4G pour un montant de 2 milliards de francs CFA au mois de décembre dernier.

Sonatel tient à rappeler que, suite à l’autorisation que l’ARTP avait bien voulu lui donner en 2013, elle a pu dérouler avec succès sur le plan technique, une phase pilote de 14 mois qui s’est terminée le 31 mars 2015. Sonatel réaffirme son fort intérêt pour la technologie 4G et sa volonté de la développer au plus vite au Sénégal.

Sonatel, opérateur historique au Sénégal, défend depuis plus de 30 ans des valeurs dont l’éthique et la transparence et reste engagé aux côtés de l’Etat pour l’émergence numérique du Sénégal.

Abdou Karim Mbengue
Tél. 33 839 13 32 (bur)
E.mail : abdoukarim.mbengue@orange-sonatel.com

Noumbé Bâ Soumaré
Tél. 33 839 12 16 (bur) / 77 637 53 10 (mobile)
e-mail : noumbe.soumare@orange-sonatel.com


Mardi 19 Janvier 2016 - 14:51



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.