contenu de la page



TABASKI 2010 - 690 MILLE MOUTONS ATTENDUS AU SENEGAL : Toutes les commodités reconduites pour rendre les prix abordables



Les préparatifs pour une bonne commercialisation des moutons de tabaski suivent leur cour. Les dispositions de l’années sont reconduites pour permettre aux opérateurs de bénéficier des faciliter devant rendre accessibles les 690 mille moutons attendus sur le territoire national.



TABASKI 2010 - 690 MILLE MOUTONS ATTENDUS AU SENEGAL :  Toutes les commodités reconduites pour rendre les prix abordables
Les autorités espèrent que les 690 mille moutons attendus sur le marché national pour la tabaski dont les 220 mille sont prévus pour la région de Dakar, seront accessibles au Sénégalais lambda. Le directeur de l’élevage, Dr Mamadou Ousseynou Sakho, interpellé hier, mardi 26 octobre, en marge du lancement de la campagne contre la rage, a fait savoir : « Les moutons sont présents. Il n’y a pas eu de cas de maladie et en plus de cela nous avons mis en place des crédits pour l’approvisionnement du marché en mouton. Je pense que l’espoir est permis et les mêmes mesures de facilitation ont été reconduites par le Premier ministre ». Ce que nous demandons aux opérateurs, a-t-il précisé, « c’est que toutes les facilités mises à leur disposition soient répercutées sur le prix du mouton vendu aux populations ».

Le directeur de l’élevage souligne que cette année, le pays est en situation d’année normale où il n’a pas été enregistré de maladies qui déciment le cheptel surtout les petits ruminants. Par conséquent, ajoute t-il, « nous sommes très optimiste par rapport à l’offre ». « Il est vrai qu’au Sénégal, nous sommes de très gros consommateurs de viande. Par exemple, au niveau du l’abattoir de Dakar, c’est près de deux mille petits ruminants qui sont abattus par jour. Compte tenu de cela, le gouvernement a également pris des mesures avec l’ouverture des frontières afin que les autres pays comme le Mali, la Mauritanie puissent contribuer à l’approvisionnement du pays en moutons ». Sur ce dernier point, il rappelle que l’année dernière, il y a eu près de 3001 mille moutons qui étaient rentrés dans le pays. Dr Sakho informe qu’à la date d’aujourd’hui, les rentrées ont commencé et sur Dakar, il y a déjà 14 mille moutons qui y ont été recensés.

Dans le chapitre des dispositions, le Dr Sakho souligne : « au plus tard qu’hier, sur instruction de Mme le ministre de l’élevage, j’ai dirigé une réunion pour l’aménagement des points de vente au niveau de la ville de Dakar qui constitue une préoccupation majeure compte tenu des grands aménagements qui ont été mis pour trouver quelques part où mettre les animaux ». Comme à l’accoutumer, ajoute le directeur de l’élevage, « nous avons identifié 17 points de vente normalisés. Le gouverneur a pris l’arrêté instituant ces points de vente et nous nous attelons à l’aménagement. Aujourd’hui, ce mardi 26 octobre, le prestataire est sur le terrain pour débuter les travaux. D’ici le deux novembre tous les sites devraient être déjà nettoyés et ensuite l’électricité mis en place. A J-10 toutes les commodités seront mises au niveau de ces points de vente pour permettre aux éleveurs venant de l’intérieur du pays et des pays voisins de pouvoir être dans de bonnes conditions pour pouvoir écouler leurs bétails ».

Police, gendarmerie, douane informées des mesures

D’après le directeur de l’élevage, le Premier ministre a pris la lettre circulaire pour faciliter l’approvisionnement en suspendant l’ensemble des taxes aussi bien à l’entrée au niveau des frontières, le long des axes routiers et au niveau des points de vente. Une information qui, à l’en croire, a été diffusée au niveau de l’ensemble des services de l’élevage et des ministères de l’intérieur (gendarmerie), de l’économie et des finances (la douane), les forces armées pour la mise en œuvre et l’application correcte de cette lettre circulaire. Le directeur de l’élevage précise que « cette instruction vise à assouplir le contrôle, veiller à la suppression effective de l’ensemble des taxes pour que les éleveurs puissent acheminer les animaux vers les grandes agglomérations et approvisionner correctement nos villes en mouton de tabaski ».

Interpellé sur les assurances que les promoteurs ont donné pour fixer les prix à des niveaux raisonnables, Dr Mamadou Ousseynou Sakho pense que « En tant qu’Etat, ce que nous pouvons faire c’est de mettre en place ces dispositions consistant à supprimer les taxes, mettre des commodités (eaux, électricité, aliments de bétail subventionné au niveau des points de vente) et c’est pour espérer que les éleveurs répercutent cela sur les prix des moutons vendus aux populations ». Normalement, poursuit le directeur de l’élevage, « tout ça devra être pris en charge par l’opérateur ». « Au dimanche dernier, la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas) était à 425 millions de F Cfa de financement et il y a 70 dossiers qui sont en instance et qui vont probablement être financés. Le fonds d’appui à la stabilisation mis au niveau du ministère de l’élevage a également contribué et sans compter les mutuels. Tout cela montre qu’il y a des conditions de faciliter qui ont été apportées et on espère que les opérateurs vont répercuter cela ».

Sudonline.sn

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Mercredi 27 Octobre 2010 - 12:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9