contenu de la page



TOUBA - HISTOIRES RACONTEES SUR LES CHAMBELLANS : Les secrets cachés des chambellans





TOUBA - HISTOIRES RACONTEES SUR LES CHAMBELLANS : Les secrets cachés des chambellans
Les «beuknek» ou chambellans sont soumis à des critiques acerbes et des accusations grossières. Après l’agression «scandaleuse» hier de Mara Diop, l’un des chambellans du Khalife général des mourides, L’Obs a fait une plongée dans l’univers des chambellans, faiseurs d’intrigues sournoises, mais aussi de rois…

Touba n’en revient toujours pas de l’agression de Mara Diop, un des chambellans du Khalife général des mourides. Ce jeune homme sans histoires s’est retrouvé avec une fracture du nez et plusieurs points de suture. Son agresseur, «sans vergogne», a reconnu son forfait.

De nos jours, les chambellans paient souvent le prix fort pour leur proximité avec les marabouts. Ils sont également soumis à de vives critiques. Les critères de leur choix sont-ils faussés au départ ? En tout cas, la nomination de chambellans obéirait à un favoritisme de bon aloi. De jeunes garçons ou femmes en phase avec le modernisme et les prébendes sont proposés et préposés à ce poste. Alors, bonjour les dégâts. Du fait de leur manque d’expérience et de discipline, certains n’hésitent pas à traîner le chambellan dans la boue et voient en lui la source de tous les problèmes qu’ils rencontrent pour entrer dans les bonnes grâces du marabout.

Dans le passé, un hôte du marabout pouvait séjourner dans la cour du guide religieux pendant plusieurs jours sans le moindre souci. Le chambellan le mettait dans d’excellentes conditions jusqu’à ce qu’il accède au marabout. Ce n’est plus le cas, lance cet octogénaire rencontré dans la cour d’un chef religieux à Touba. «Nous les vieux, sommes chassés comme des malpropres par les proches du marabout, accuse-t-il. Les propres fils du marabout se joignent à ces accusations. Ils sont parfois en bisbilles avec les chambellans de leur père. La raison est toute simple : ils soupçonnent que ce sont les chambellans qui travaillent l’oreille de leur papa. Ils sont contraints parfois de mettre la main à la poche pour faire entrer leurs hôtes ou accéder à leur papa pour régler des problèmes particuliers.»

C’est pourquoi les chambellans portent la mauvaise étiquette de faiseurs de problèmes. Un chambellan, sous le sceau de l’anonymat, défend avec force sa corporation. «Si c’était une bonne planque, les marabouts n’allaient-ils pas désigner leurs propres enfants à ces postes ? C’est parce que ce n’est pas une bonne fonction», justifie-t-il. La fonction de chambellan ne fait pas rêver et chacun à Touba trouve le moyen de les brocarder. Une vieille dame, venue faire ses ziars (salutation en vue de prières) durant ce mois de ramadan, n’hésite pas à les qualifier «de roublards, de gens qui font des intrigues. Ils sont prêts à vendre leur âme au diable pour assouvir des ambitions basées sur l’avoir. Ils volent même les biens des marabouts».

L’histoire du bol de billets de banque

Des anecdotes croustillantes se multiplient sur eux. A Touba, certains s’amusent à narrer l’histoire d’un chambellan avec un fils de Serigne Saliou Mbacké. Intrigué par un bol que portait le chambellan, il lui avait demandé d’en montrer le contenu. Sa surprise a été grande de découvrir qu’en fait de riz à la viande, le bol contenait des liasses de billets de banque qui remplissaient les ¾ du bol.

Dans un passé récent, des chambellans du regretté fils de Serigne Touba, Serigne Mourtada Mbacké, avaient été emprisonnés à Diourbel, accusés d’avoir fait main basse sur des sommes importantes d’argent appartenant au marabout. On leur prête une vie de nababs et leurs comptes seraient bourrés d’argent. On dit d’eux qu’ils peuvent facilement faire et défaire des carrières. On leur prête une réelle influence sur le pouvoir temporel. Des langues pendues sont même allées jusqu’à dire que dans le passé, la femme d’un chambellan est devenue député dans la 11e Législature, grâce à son mari.

L'Observateur

Mercredi 1 Août 2012 - 20:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9