contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Tous les résultats de la ligue des champions: City régale à Naples, Real humilié par Tottenham, Dortmund à la peine.





Photo d'illustration
Photo d'illustration

Pour cette quatrième journée de Ligue des champions, Manchester City n’a pas tremblé pour s’imposer face à Naples au San Paolo (2-4), tandis que le FC Porto, vainqueur de Leipzig (2-1), complique la tâche de Monaco. Tenu en échec par l’APOEL (1-1), Dortmund inquiète.

Victorieux de Naples au match aller, Manchester City s’avançait dans un Stade San Paolo aux allures d’étuve pour tenter de décrocher, dès ce soir, sa qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Côté napolitain, cette rencontre avait, déjà, des allures de dernière chance. Car en cas de victoire du Shakhtar Donesk dans l’autre rencontre du groupe, les Italiens pouvaient, en perdant, être relégués à six points, à deux journées de la fin de la phase de groupes. Les premières minutes étaient rythmées et le ballon circulait parfaitement, toujours au sol, dans les pieds des joueurs de Sarri. Dans la surface, Dries Mertens déclenchait dans un angle fermé, mais Ederson se couchait bien pour suppléer une défense en retard (13e). Le pressing napolitain était de tous les instants. Et sur une nouvelle accélération, Lorenzo Insigne s’appuyait sur Mertens qui le lançait d’un petit extérieur dans la surface. Le numéro 24 du Napoli ajustait Ederson d’un plat du pied droit pour ouvrir le score (1-0, 20e).

A la demi-heure de jeu, touché au genou, Faouzi Ghoulam, laissait ses partenaires. La machine napolitaine allait alors s’enrayer. Profitant de cet arrêt de jeu, les Citizens allaient se réveiller et sur une contre-attaque, Raheem Sterling trouvait Agüero en retrait dans la surface. Sa frappe, légèrement déviée, venait mourir à droite du poteau de Reina (32e). Dans la continuité, City allait trouver la faille, sur un centre d’Ikay Gundogan, au deuxième poteau, Nicolas Otamendi prenait le meilleur de la tête et venait catapulter le ballon dans la lucarne de Reina (1-1, 34e). Les Citizens ne relâchaient plus leur jeu vers l’avant et Gundogan adressait un nouveau bon centre devant le but. Otamendi ne pouvait profiter de l’errance défensive de Koulibaly mais il remettait involontairement sur John Stones, qui trouvait la transversale de Pepe Reina de la tête (39e). A la pause, City entrevoyait les huitièmes.

Manchester City par K.O

On repartait sur un rythme élevé, et Sterling faisait des misères à la défense du Napoli à la reprise. Après avoir évité Albiol et Hamsik, l’attaquant de poche déséquilibrait Jorginho et Koulibaly mais Hysaj venait se jeter pour contrer sa frappe (48e). Et c’est sur un nouveau corner que les Citizens allaient prendre l’avantage. Sané déposait le ballon devant le but où John Stones venait frapper la transversale de la tête. La goal line technology validait le but (48e, 1-2). Malgré ce coup pris sur la tête, le Napoli ne baissait pas les bras et Lorenzo Insigne déclenchait une frappe pure, après avoir ridiculisé Danilo, qui prenait la direction de la transversale (56e). Comme au match aller, le Napoli recollait sur penalty, après une faute de Sané sur Albiol. Jorginho se chargeait de transformer la sentence (62e, 2-2). José Callejon avait ensuite l’opportunité de faire basculer la rencontre, servi dans la surface par Insigne, mais Ederson remportait son duel d’un reflex salvateur (68e). Et c’est finalement City qui reprenait l’avantage, au terme d’une contre-attaque ultra-rapide menée par Leroy Sané, qui allait servir Agüero, parti ajuster Reina d’un plat du pied droit (69e, 2-3). Alors que la messe était dite, dans le temps additionnel, c’est Raheem Sterling qui venait parachever le succès des Citizens, servi dans la surface par Kevin De Bruyne (90+2, 2-4).



Avec ce résultat, Manchester City est qualifié pour les huitièmes de finale (12 pts), alors que le Napoli (3 pts), est quasiment hors course. Toujours dans le Groupe F, le Shakhtar Donetsk a pris une option sur la qualification, en profitant du revers napolitain et en s’imposant sur sa pelouse face au Feyenoord Rotterdam, grâce notamment à un doublé de Marlos (3-1). Dans les autres rencontres de la soirée, dans le Groupe E, Liverpool aura eu besoin d’une mi-temps pour forcer la décision face à Maribor (3-0). Mohamed Salah, Emre Can et Daniel Surridge ont permis au Reds de conforter leur place de leader (8 pts). Dans l’autre rencontre du groupe, le FC Séville a dominé le Spartak Moscou grâce au Français Clément Lenglet et à Ever Banega (2-0). Les Sévillans sont deuxièmes (7 pts), mais le Spartak n’a pas dit son dernier mot (5 pts). Dans le Groupe G, le FC Porto a pris la deuxième place grâce à son succès face au RB Leipzig. Les Dragons (6 pts) sont désormais à quatre longueurs de l’AS Monaco (2 pts), qui n’a pu faire mieux qu’un nul à Istanbul, face au leader Besiktas (10 pts). Troisième, Leipzig reste en embuscade (4 pts). Dans le groupe H, fort de son succès de prestige face au Real Madrid (3-1), grâce à un doublé de Dele Alli, Tottenham a validé son ticket pour les huitièmes (10 pts). Tenu en échec sur sa pelouse par l’APOEL (2 pts) (1-1), Dortmund (2 pts) ne va pas mieux et n’en profite pas pour revenir sur les talons des Merengues (7 pts).



Les résultats de la soirée :

Groupe E

- Liverpool 3 – 0 Maribor : Salah (49e), Can (64e), Sturridge (90e) pour Liverpool.

- FC Séville 2 – 1 Spartak Moscou : Lenglet (30e), Banega (60e) pour le FC Séville ; Ze Luis (78e) pour le Spartak Moscou.

Groupe F

- Naples 2 – 4 Manchester City : Insigne (20e), Jorginho (62e, s.p.) pour Naples ; Otamendi (34e), Stones (48e), Agüero (69e), Sterling (90+2) pour Manchester City.

- Shakhtar Donetsk 3 – 1 Feyenoord : Ferreyra (14e), Marlos (17e, 67e) pour le Shakhtar Donetsk ; Jorgensen (12e) pour le Feyenoord.

Groupe G

- Besiktas 1 – 1 AS Monaco : Tosun (54e, s.p.) pour Besiktas ; Rony Lopes (45e +1) pour Monaco.

- FC Porto 2 – 1 RB Leipzig : Herrera (13e), Pereira (61e) pour Porto ; Werner (48e) pour Leipzig.

Groupe H

- Tottenham 3 – 1 Real Madrid : Dele Alli (27e, 56e), Eriksen (65e) pour Tottenham ; Ronaldo (80e) pour le Real Madrid.

- Dortmund 1 – 1 APOEL : Guerreiro (29e) pour Dortmund ; Pote (51e) pour l’APOEL.

PiccMi.Com

Mercredi 1 Novembre 2017 - 21:08



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.