contenu de la page



Trois jeunes torturés à la Brigade de Thiaroye : Les populations saisissent le Procureur, la Gendarmerie mène son enquête



C’est la consternation à Diamaguène, en banlieue dakaroise, après que des éléments de la Gendarmerie de Thiaroye ont littéralement torturé trois jeunes de ladite cité. Ayant constaté les graves blessures causées aux victimes, le Commandant de la brigade a supporté les frais médicaux, tout en indiquant qu’une enquête a été ouverte.



Trois jeunes torturés à la Brigade de Thiaroye : Les populations saisissent le Procureur, la Gendarmerie mène son enquête
Malgré tout, les populations ont décidé de saisir d’une plainte, le procureur de la République. Des gendarmes refont encore parler d’eux, après les tristes évènements qui ont coûté la vie au jeune Malick Bâ. Cette fois-ci, ils ont pris pour cibles trois jeunes ha­bitant à Dia-maguène, dans la banlieue dakaroise. Ces derniers ont été violemment tabassés par des éléments de la Gen­darmerie de Thiaroye, après qu’ils sont convoqués à la brigade. Et tous les trois s’en sont tirés avec des blessures jugées graves, par leurs parents.

Ainsi imams, délégués et notables des quartiers de Diamaguène et l’association Takhawu askanwi, ont décidé de déposer une plainte auprès du procureur de la République depuis lundi dernier, contre la Gen­darmerie de Thiaroye. Les populations très en colère, ont pris la décision de porter cette affaire devant la Justice, après avoir constaté les graves blessures du jeune Mor Talla Sow, qui était même dans un état comateux, lors de son évacuation à l’hôpital de Thiaroye.

LE COMMANDANT DE BRIGADE PAIE LES FRAIS MEDICAUX

Torturé dans les locaux même de la Gendarmerie, il était encore dans un état épouvantable sur son lit d’hôpital, hier. Et c’est à peine qu’il est parvenu à raconter sa mésaventure à la presse venue aux nouvelles. «Alors que nous étions en train d’évacuer les eaux de pluie de nos maisons, un voisin nous a sommés de ne pas faire passer les tuyaux devant son atelier de broderie. Mais comme on continuait à évacuer les eaux de pluie, il est allé se plaindre à la Gendarmerie de Thiaroye. Quel­que temps après, 6 gendarmes se sont pointés devant nous, pour nous demander de les suivre à la Brigade.» Avec une voie empreinte d’émotion, il ajoute : «Les populations ont alors fait bloc pour indiquer aux gendarmes que la manière dont ils voulaient nous embarquer était illégale.»

Certainement irrités par cette ligne de défense des populations, les pandores parviendront de force à amener les 3 jeunes à la brigade, sous le regard médusé des populations, qui n’ont pas pu s’y opposer.

Mais une fois à l’intérieur de la brigade, Sow assure qu’ils ont été «d’abord menottés de force, avant de recevoir une pluie de coups, plusieurs minutes durant». Suffisant pour causer des blessures un peu partout sur leur corps. Mor Talla Sow lui, s’en tirera avec un tibia et des côtes fracassés, la nuque enflée et un doigt déboité. «Ils ont utilisé des bâtons et des objets en fer. Lorsque nous étions à plat, ils nous ont déshabillés, avant de nous mettre derrière les grilles», se plaint encore Sow.

UNE ENQUÊTE OUVERTE

C’est quelques heures après, qu’ils seront relâchés sur ordre du Com-mandant de la brigade de Thiaroye. Ce dernier, constatant les dégâts causés par ses éléments, a alors décidé de prendre en charge les soins médicaux, pour étouffer l’affaire dans l’œuf.

Mais pour l’association Takha­wou askanwi, représentée par Ab­dou Samath Diouf, il ne saurait être question de taire ce scandale, d’autant que les populations disent avoir formellement reconnu les présumés gendarmes agresseurs. «Nous allons saisir la Justice. Par­ce que ces jeunes qu’ils ont tabassés travaillaient à faire évacuer les eaux de pluie. Nous allons saisir le procureur de la Répu­bli­que et le ministre de l’Intérieur. Nous ne comptons pas baisser les bras et nous avons décidé d’aller jusqu’au bout», gronde-t-il, furax.

Joint par téléphone, le Com­man­dant de la Gendarmerie nous demande de nous référer au service de la communication de la Gendarmerie. Ces derniers interpellés, soutiennent ne pas pouvoir se prononcer pour le moment, sur cette affaire, tant que l’enquê­te ouverte à cet effet n’a pas été bouclée. A propos de cette enquête d’ail­leurs, les familles des victimes ont été convoquées dans les locaux de la Gendarmerie, hier.

LE QUOTIDIEN

PiccMi.Com

Mercredi 21 Septembre 2011 - 16:22



Réagissez à cet Article

1.Posté par wade le 21/09/2011 22:10

la gendarmerie ne doit pas diriger l'enquête. on ne peut pas être suspect et chercher des indices avérant sa culpabilité. c'est la énième fois que les forces s'adonnent à la torture. ce sont tous des tortionnaires. la hiérarchie va chercher à bloquer le dossier. il faut la population se soulève contre la gendarmerie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9