contenu de la page



Une semaine encore sans cours au lycée Kennedy : Le bras de fer entre les professeurs et le proviseur pollue l’atmosphère



Les professeurs du lycée John F. Kennedy de Dakar sont passés à la vitesse supérieure en décrétant cette semaine 120 heures sans cours.Pour cause, ils tiennent toujours à faire partir le proviseur du lycée qui, selon eux, est une ‘mauvaise gestionnai



Une semaine encore sans cours au lycée Kennedy : Le bras de fer entre les professeurs et le proviseur pollue l’atmosphère
Rien n’est plus rose au lycée John Fitzgerald Kennedy de Dakar qui connaît une ambiance morose depuis quelques semaines. Pour exiger le départ du proviseur, les professeurs membres du Cusems suivent depuis deux semaines un mot d’ordre de grève qui prend une allure fulgurante. Après 72 heures sans cours la semaine d’avant, les enseignants ont, cette fois-ci, retenu 120 heures de grève. D’habitude très animé, l’établissement s’était vidé de ses élèves, hier, aux environs de 11h. La plupart des lycéennes ayant emprunté le chemin du retour faute de professeurs pour leur donner des cours.
Dans les bâtiments A, B et C aucune élève ne s’y trouvait à l’exception de quelques salles situées à l’extrême ouest du lycée. Ici, les rares professeurs qui ne sont pas du mouvement de grève dispensent leurs cours dans des salles moins pleines qu’à l’accoutumée. Dans la cour de l’école se trouvaient des élèves en pleine discussion. Mery Dieng, l’une d’entre elles dit être inquiète quant à l’avenir de leurs études. ‘Nous risquons de ne pas terminer le programme scolaire. Ce qui nous fera emmener des lacunes en classe supérieure’, se désole la jeune fille.

Les professeurs, qui ont tourné le dos aux cours, se trouvaient dans la cour du lycée sous l’ombre d’un arbre. Leur porte-parole à cette occasion, Mamadou Saliou Diallo, professeur de sciences de la vie et de la terre au lycée Kennedy, martèle : ‘Nous sommes dos au mur, si nous en sommes arrivés-là’. Il affirme, en effet, que depuis 2009 des lettres ont été envoyées à l’institution d’académie de Dakar pour résoudre les problèmes du lycée, mais en vain. Aussi de bonnes volontés ont-ils démarchées pour réinstaller un climat social favorable à tous, mais que nenni. Mamadou Saliou Diallo fait savoir que ce blocage est dû au fait que ‘le proviseur est une autarcique qui n’écoute personne’. Il ajoute ‘toutes les fois que des rencontres ont eu lieu, le proviseur dit prendre acte des propositions et revendications, mais au finish nous constatons que nos paroles sont tombées dans l’oreille d’un sourd’.

Le membre du Cusems local rappelle que de sérieux problèmes sont notés depuis l’arrivée de l’actuel proviseur au lycée John Kennedy de Dakar. Des malversations sont notées, parmi lesquelles l’augmentation des inscriptions, qui ont dépassé les 10 mille fixés par le ministre de l’Education pour atteindre 17 mille francs Cfa, les avis réservés à l’examen du baccalauréat de l’an passé, les notes administratives drastiques sont le résultat de la gestion gabégique du lycée par le proviseur qui a installé une ‘ambiance malsaine’.

Tous les membres du Cusems ont payé pour leur appartenance syndicale l’an dernier, car aucun d’eux n’a été envoyé dans un centre d’examen. Au nombre de 120 dont 114 ont signé la pétition pour le départ du proviseur, les enseignants du lycée Kennedy membres du Cusems disent être disposés à reprendre les cours dès aujourd’hui, si on leur envoie un nouveau proviseur. Tout comme ils espèrent une suite favorable à leur demande déposée au niveau de l’institution d’académie de Dakar. De son côté, le proviseur s’est abstenu de parler évoquant ‘une obligation de réserve’.

Le lycée John Fitzgerald Kennedy, depuis sa création en 1963, n’a pas connu une situation aussi tendue que celle présente. Fort de sa réputation d’être un lycée d’excellence, les professeurs, qui veulent sauver l’établissement, confient qu’aujourd’hui ‘tout dépend des autorités’.

Awa THIAM (Stagiaire)

source walfb[


Mercredi 26 Octobre 2011 - 01:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9