contenu de la page



Une trentaine de jeunes réquisitionnés par les rebelles pour convoyer le butin dans la foret





Une trentaine de jeunes réquisitionnés par les rebelles pour convoyer le butin dans la foret
Baghangha, l’une des trois localités de l’arrondissement de Niaguis, cible avant-hier nuit d’une attaque de bandes armées, était sous le choc, toute la journée d’hier. Des individus fortement armés ont fait irruption dans la nuit du jeudi au vendredi dans des localités de l’Arrondissement de Niaguis comme a Baghangha village situé à 27 km de Ziguinchor dans la Communauté rurale d’Adéane, Département de Ziguinchor. Apres avoir pillé des boutiques, attaqué certaines maisons, dépouillé des habitants, ils ont réquisitionné des jeunes du village pour convoyer leur butin dans la forêt. Des jeunes une trentaine d’années qui ont parcouru des kilomètres dans la forêt pour transporter marchandises et autres biens volés. Ce n’est que dans l’après-midi d’hier vendredi, vers 17 heures que la tension a baissé lorsque ces jeunes, libérés par les éléments armés, sont revenus sains et saufs.



Selon nos sources, le Président de la Communauté Rurale d’Adéane Ibrahima Diédhiou aurait échappé de justesse à la furie des assaillants qui ont réussi à emporté ses téléphones portables. Sous le choc, les populations de Baghangha ont manifesté leur colère hier matin, vendredi 21 septembre, barrant la route, paralysant ainsi pendant plusieurs heures la circulation sur cet axe du sud. Des populations qui ne cessent de réclamer le retour de cantonnements militaires dans cette zone. Une vieille doléance qui tarde à être satisfaite. Et les marches et autres grognes de ces populations n’ont pas encore eu d’effets escomptés.

Irrité, Ibrahima Keita, le porte parole des manifestants, s’explique difficilement sur ce qu’il qualifie d’ « indifférence des militaires », car pour lui, si les rebelles avaient tué tout le village personne n’aurait crié au scandale. De 2 heures à 4 heures du matin ils ont eu le temps de faire ce qu’ils veulent dans le village avant de se retirer sans être inquiétés.

Arrivée sur les lieux le matin aux environs de 8 heures, l’armée a sécurisé la zone avant de se lancer à la recherche des jeunes enlevés. L’inquiétude grandissant toute la journée, les populations craignaient surtout le spectre de Diagnon avec le massacre de dix jeunes par des rebelles, il ya quelques mois.

Des populations de l’axe Sud sont confrontées à un réel problème de sécurité, une question lancinante qui n’a toujours pas trouvé de réponse. Conséquence, les rebelles font de cette partie de la région leur zone de prédilection y perpétrant attaques et autres braquages. Ce qui installe la psychose chez les populations de cette route du Sud à la fois inquiètes et anxieuses. Excédées par la récurrence de ces attaques dans cette zone les populations sont aujourd’hui très remontées contre les autorités face à l’insécurité ambiante qui règne dans leurs différentes localités.

Pour rappel, c’est la deuxième fois que cette localité a reçu la visite d’éléments armés en l’espace de quelques mois. La veille de la dernière présidentielle, ils y avaient fait irruption nuitamment, dévalisant les boutiques et bastonnant violemment certains habitants. Aussi, dans les années 1990, Baghagha était-il également la cible d’éléments armés supposés appartenir au Mfdc. Plusieurs attaques avaient été perpétrées dans la localité et un imam y avait même été égorgé, contraignant des populations à l’exil forcé pendant plusieurs années.


Sud Quotidien

Samedi 22 Septembre 2012 - 08:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9