contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Vainqueur de Dijon, Nice met fin à sa série noire





Photo d'illustration
Photo d'illustration
Après six défaites de suite, toutes compétitions confondues, Nice s'est imposé ce dimanche face à Dijon (1-0) dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1. Les Niçois ont fini à 10 après l'expulsion de Balotelli, buteur sur penalty.

Le match : 1-0
Placé devant un besoin impérieux de prendre des points, Nice s'est épargné toute période de rodage. Dès la troisième minute, une volée du gauche de Le Marchand a heurté la barre avant de rebondir devant la ligne, à la conclusion d'une action marquée par un hors-jeu de Plea. Cinq minutes plus tard, Koziello, décalé par Souquet, a adressé un centre effleuré par Balotelli, qui n'a pu surprendre Reynet, auteur d'un plongeon décisif devant sa ligne pour bloquer la balle. Le gardien dijonnais s'est aussi distingué en repoussant du pied droit une volée du gauche de Jallet, habilement trouvé sur un renversement de jeu de Walter (20e). En revanche, il s'est incliné devant Mario Balotelli (1-0, 39e), qui a transformé, d'un contre-pied fatal, le penalty accordé après un accrochage de Marié sur Plea dans la surface, sur un corner.

Le film du match
Neuf minutes plus tôt, Olivier Thual avait déjà sifflé un coup de pied de réparation en faveur du Gym suite à une faute commise par Rosier sur « Super Mario », mais s'était logiquement déjugé en raison d'une main préalable de Plea. Au-delà de ces histoires de penalties, le vrai comme le faux, cet avantage à la pause a revêtu une logique pour Nice, seulement menacé à la 17e, lorsque Souquet a contré deux tirs consécutifs. Mais la seconde période des Aiglons a été bien plus laborieuse. Si « Super Mario » a sollicité Reynet sur coup-franc (63e), Sammaritano a eu une balle d'égalisation quatre minutes après, mais a trop croisé son tir du gauche. De plus en plus fébriles et de moins en moins maîtres de la partie, les Niçois ont subi une frappe expédiée par Abeid (72e) et une volée du gauche de Hadadi (76e), avant de vivre un dernier frisson par la faute de Sammaritano (89e). Mais Benitez, qui a difficilement maîtrisé son tir, a évité à son équipe de subir une désastreuse égalisation.
Le joueur : Mario Balotelli
Pourquoi a-t-il commis un tel tacle par derrière sur Yambéré, a la 89e ? Jusque-là, Mario Balotelli avait plutôt accompli un bon match. Mais, en se faisant expulser en toute fin de match de façon stupide, l'avant-centre italien a laissé, sans conséquences, ses coéquipiers à dix pendant les ultimes minutes. Il s'expose en outre à une suspension pour deux matches ferme, alors que l'effectif azuréen est pauvre en attaquants de pointe.

PiccMi.Com

Dimanche 5 Novembre 2017 - 15:27



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.