contenu de la page



Wade demande aux Sénégalais de lui faire confiance



Le président de la République, Me Abdoulaye Wade n’a pas de solution pour régler la question lancinante de l’électricité, du moins pour le moment. Il a dans son message à la nation du 31 décembre, demandé aux Sénégalais d’attendre encore quelques mois et de lui faire confiance encore. Cependant, Me Wade « a prescrit un audit complet du secteur pour identifier les causes profondes de la crise et apporter des solutions durables ».



Wade demande aux Sénégalais de lui faire confiance
Pour le règlement de la question d’électricité qui est passé de la phase de délestage à celle de la rationalisation, le président de la République, Me Abdoulaye a demandé, dans son message à nation du 31 décembre, aux Sénégalais de lui faire seulement confiance et de « patienter encore quelques mois ».

Le Chef de l’Etat dit avoir prescrit un audit complet du secteur pour identifier les causes profondes de la crise et apporter des solutions durables.

Mais déjà, dit-il, « les premiers constats du diagnostic sont connus : déficit structurel de production, circuit d’approvisionnement inadéquat et forte dépendance au fuel dont les prix restent très élevés, en plus des retards enregistrés dans l’exécution des projets d’exploration du gaz et de mise en place des centrales à charbon ».

Au regard de ces constats, le gouvernement, dit-il, finalise actuellement un Plan d’urgence pour améliorer la fourniture en énergie notamment par : « la mise en place de capacités additionnelles d’appoint avec l’accélération des projets de centrales au charbon ; l’amélioration des méthodes d’approvisionnement de la Senelec en combustible ; et une meilleure maîtrise de la demande ».

Wade signe avec l’heureux deuxième


En plus de ces mesures d’urgence, nous avons signé, révèle Me Wade, avec le Groupe Edf (Electricité de France) un accord « dont la mise en œuvre nous permettra de résoudre de manière durable le problème des délestages par un renforcement de la production et un meilleur entretien des équipements pour une plus grande efficacité du système de distribution de l’électricité ». Le Président Wade dit aussi avoir donné des instructions nécessaires pour l’accélération immédiate des programmes d’exportation et de production pétrolières.


Hommage aux pionniers du Festival


Le Chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage aux pionniers du Festival mondial des arts nègres que sont Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire, Alioune Diop.

Me Abdoulaye Wade a ainsi déploré que « plus de trois décennies après le Festival mondial des arts nègres de Lagos (1977) il n’y ait eu aucune initiative de continuer une si belle tradition qui s’amorçait ». Une initiative, dit-il, oubliée même par les héritiers du Poète Président. C’est pourquoi il a soulevé la question à l’occasion d’un Sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine et « c’est avec les encouragements de mes pairs que le Sénégal fut, tout naturellement chargé de son organisation »
Le pari, dira le Président Wade, a été tenu, 33 ans après Lagos, par la seule volonté et l’engagement de tous les Sénégalais.

Au total, selon Me Wade, plus de 6000 participants venant de plus de 70 pays de tous les continents, ont pris part à ces festivités.

Le Président Wade dresse le bilan du 3ème Fesnam : « Des dizaines de milliards de revenus distribués aux artistes, à leurs orchestres, leurs danseurs et leurs collaborateurs, aux intellectuels qui ont perçu des per diem, aux hôteliers et leurs fournisseurs, aux nombreuses sociétés qui ont réalisé les villages et effectué les rénovations des salles de spectacles et d’exposition, aux sociétés avec leurs milliers de travailleurs de toutes catégories, menuisiers, maçons, manœuvres, ferrailleurs, monteurs de scène, transporteurs, restaurateurs et derrière ceux-ci, les marchands de denrées alimentaires, de viandes et légumes, les éleveurs de poulets, pour fournir 6 .000 personnes pendant trois semaines ! ».

Le Sénégal a construit avec ses propres deniers un village de 1.600 lits de durée de vie minimale de 10 à 15 ans.

Situation économique

Pour ce qui est de la situation économique et sociale du pays, Me Wade soutient que le Sénégal, en dépit des difficultés conjoncturelles, est sur la bonne voie « parce que nous avons fait passer le revenu per capita de moins de 500 dollars, le seuil de pauvreté, avant 2000, à 1.350 dollars en 2010 ». Et d’ajouter : « Ainsi, chiffres en mains, le Sénégal a franchi le seuil de la pauvreté ; il a réussi à se hisser la tête hors de l’eau ! Les développements positifs cumulés ou enregistrés en 2010, nous placent sous de meilleurs auspices pour l’année 2011 ».

Il affirme que le Gouvernement a « résolument poursuivi l’assainissement des finances publiques avec l’apurement quasi-total de la dette auprès des fournisseurs et la régularisation des engagements extrabudgétaires ». Et grâce à l’option de croissance accélérée, le « redressement de notre croissance économique s’est consolidé, au cours de l’année 2010, avec comme corolaire l’accroissement du volume des investissements privés ». A cela s’ajoute le fait que le « passage de tous nos programmes auprès du FMI, au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (Ispe), a été concluant ».

Le chef de l’Etat a redis sa disponibilité au dialogue et à la concertation pour rendre la gouvernance économique encore plus efficace et l’environnement des affaires plus attractifs.

Il a incité ses compatriotes à persévérer dans la voie de l’autosuffisance alimentaire en produisant mieux et plus. « Préserver en donnant la possibilité à chaque consommateur, partout Sénégal, d’acheter du riz local à un prix abordable. La création de la Société de promotion et de commercialisation du riz du Sénégal répond à ce souci », dit-il.

Clin d’œil aux marchands ambulants

S’agissant de l’emploi, « nous venons de procéder au dépouillement des 10.000 demandes de recasement des marchands ambulants de Dakar et de sa banlieue. Dans une première phase, 5.000 d’entre eux ont été accrédités et pourront choisir entre une cantine et un étal », souligne Me Wade. Et d’ajouter : « Dans une deuxième phase, les dossiers des 5.000 autres seront traités et bénéficieront des mêmes dispositions à Petersen ».

Campagne agricole

Pour ce qui est de la campagne arachidière, le « gouvernement octroyé, cette années encore, une subvention de 15 francs CFA par kg pour maintenir le prix du kilogramme à son niveau de la campagne précédente, soit 165 francs Cfa ».
Le Chef de l’Etat avoir donné des instructions fermes pour les intermédiaires véreux qui spolient les paysans (producteurs d’arachides). « Je ne transigerai pas parce que les subventions et les autres moyens mobilisés chaque année par le gouvernement servent, non pas à enrichir des rentiers véreux, mais bien à faciliter aux producteurs ruraux l’accès aux semences et autres intrants à des prix abordables pour améliorer leur productivité ».

L’échec d’Oumou khaïry Seck mis à nu


S’agissant de l’élevage, Me Wade reconnaît que les résultats du gouvernement restent encore en deçà des grandes potentialités de ce secteur et cela malgré les efforts consentis, « notamment avec l’insémination de 100.000 vaches dans le cadre du Programme spécial d’insémination artificielle, la distribution de200 motofaucheuses en cours de 300 tanks solaires pour la collecte et la conservation du lait, et le lancement du Programme élargi de vaccination du bétail ».

Dans le domaine de l’industrie extractive, Me Wade a parlé de la vocation minière de notre pays qui se confirme.
« Pour l’or, après Sabodala et Douta, les sites de Goulouma et Massawara entreront en phase de production en fin 2012 », dit-il.

Infrastructures

Dans le domaine des infrastructures, Me Wade a fait part de sa volonté de poursuivre les autres projets en cours à Dakar et dans les régions. « En plus du programme d’infrastructures ferroviaires, maritimes et fluviomaritimes, d’autres projets routiers feront incessamment l’objet de concertations avec nos partenaires, pour les besoins de financements y afférents », dit-il.
Pour ce qui concerne l’habitat social, le Président de la République a réchauffé son fameux slogan « Une famille, un toit ».

Education

En ce qui concerne l’éducation, au titre du budget consolidé 2011, l’Etat projette de « réaliser 1130 salles de classes pour l’élémentaire et le moyen, 17 collèges de proximité, 3 lycées départementaux, 4 daaras modernes, en plus du lycée national des jeunes filles ».

Parallèlement, le gouvernement poursuit le dialogue avec les partenaires sociaux, autour des questions liées à la « revalorisation de la fonction enseignante, la titularisation des sortants de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Education et de la Formation (Fastef), la formation diplômante des maîtres et professeurs, le reclassement des titulaires de diplômes pédagogiques et le logement ».

Par ailleurs Me Wade a demandé au ministre de l’éducation, « d’étudier la question de la suppression de l’entrée n sixième dans tous ses aspects, la qualité devant rester le paramètre de référence pour éviter le piège d’une éducation au rabais ».

Sports

Le Chef de l’Etat salue « les belles performances du sport sénégalais au cours de l’année 2010, performances qui nous ont valu 110 médailles africaines et mondiales. La qualification de notre équipe nationale cadette de football pour la Coupe d’Afrique des nations de 2011, une première pour notre pays, est emblématique de ce renouveau sportif sénégalais », dit-il. Me Wade a annoncé qu’à la fin des chantiers en cours, nous compterons en 2011, onze stades modernes tous dotés de pistes athlétiques. ».

Santé

Le chef de l’Etat a annoncé l’achèvement prochain d’infrastructures hospitalières de référence « à l’instar de l’Hôpital Dalal Jamm de Dakar, des hôpitaux régionaux de Matam, Fatick et Ziguinchor, celui pour Enfants de Diamniadio et de la Clinique de gynécologie et de pédiatrie de l’hôpital général de Grand Yoff ». Et de poursuivre : « Parallèlement, 590 agents ont été recrutés cette année pour renforcer les effectifs du secteur de la santé ».

Présidentielle 2012

Pour la présidentielle de 2012, Me Wade a invité la classe politique à la sérénité parce que, dit-il, tout se passe normalement.
« Pour écarter toute spéculation sur un risque de report ou d’anticipation du scrutin, j’ai déjà fixé par décret la date de l’élection au 26 février 2012 », dit-il.
Me Wade a révélé qu’il vient de signer le décret portant création d’un comité de veille et de suivi des recommandations de la Mission d’audit du fichier électoral.
Quant à la révision exceptionnelle des listes électorales, elle se déroulera également, selon le président de la République, dans le même esprit d’ouverture et de transparence avec l’implication de toutes les parties prenantes.


Casamance

Pour ce qui est de la crise casamançaise, « le Gouvernement, en dépit des derniers événements regrettables, reste disposé au dialogue avec le Mfdc », souligne Me Wade. Ce dernier a aussi parlé de l’option de la « diplomatie de bon voisinage, d’intégration africaine, d’ouverture sans exclusive et de promotion de la paix dans le monde ».

Source: SudOnline

Mr.Cmr - PiccMi.com

Lundi 3 Janvier 2011 - 10:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9