contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



131e appel de Seydina Limamou LAYE : Prières pour la stabilité au SENEGAL



La communauté layène célèbre les 2 et 3 juillet 2011 le 131ème anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Laye (Rta). A cette occasion et compte tenu du contexte chargé, Seydina Issa Thiaw Laye invite les Sénégalais à dépassionner les débats sociopolitiques pour répondre à la philosophie de Seydina Limamou Laye. Il invite ses compatriotes à prier pour un Sénégal en paix et sans violence.



131e appel de Seydina Limamou LAYE : Prières pour la stabilité au SENEGAL
Dans le contexte actuel, quel regard portez-vous sur la pratique des fidèles par rapport aux enseignements de Seydina Limamou Laye?

Tout d’abord, rendons grâce à Dieu. Si nous parlons de l’Appel de Seydina Limamou Laye, c’est surtout par rapport à la manière dont le fidèle vit les enseignements du guide religieux selon le contexte.

Seydina Limamou Laye nous invite à suivre ses pas. Que ce soit à travers ses actes, mais également sa parole.

Dans un contexte de mondialisation, l’histoire lui donne raison. Il a très tôt compris où allait le monde. La preuve, il s’est complètement remis à Dieu comme repère. Quel que soit la conjoncture, le contexte que nous vivons, nous provenons du Seigneur et c’est vers Lui que nous retournerons. A l’heure des grands bouleversements, des soubresauts que nous vivons actuellement, Seydina Limamou Laye semble avoir encore raison.

Expliquez-nous un peu plus…

Il avait dit quelque chose de très important : débattez de ce qui concerne ce bas monde mais ne le passionnez que lorsque c’est pour l’intérêt de la communauté. Le débat est nécessaire dans une société. Et c’est de là que peut naître la contradiction. Au-delà des joutes, l’important est de se retrouver autour de l’essentiel. Je pense que les gens doivent, aujourd’hui, davantage méditer les enseignements de Seydina Limamou Laye. Dépassionnons les débats sociopolitiques pour répondre à la philosophie du guide religieux. C’est le sens de l’Appel qui tourne autour de l’unité, l’amour de son prochain, la solidarité. Les gens doivent revenir aux enseignements divins face aux dégradations de toutes sortes. L’unité des musulmans doit prévaloir.

Dans la foulée, quel est le message de l’appel de cette année ?

Le message, la recommandation qui ne change point est le respect des préceptes de l’Islam. Une religion de paix, de tolérance, de quiétude. C’est comme cela que nous vivons l’Appel de Seydina Limamou Laye. On ne peut rien réaliser, dans ce monde, sans la moindre quiétude. Nous mettrons à profit cet événement pour inviter nos concitoyens sénégalais à l’unité et à la préservation de la paix sociale. Ce sera le moment d’ouvrir une nouvelle page où tous les Sénégalais se retrouveront pour le bien de la Nation.

Vu l’ampleur et l’intérêt que suscitent l’Appel de Seydina Limamou Laye, qui est devenu un événement national, comment appréciez-vous cette tendance ?

Sur ce point, rendons grâce à Dieu, tout en exprimant nos remerciements aux autorités. Nous pouvons dire que le temporel et le spirituel sont en bonne entente au Sénégal. La preuve, le président Abdoulaye Wade et l’actuel khalife Abdoulaye Thiaw Laye ont depuis longtemps entretenu de bonnes relations. J’en suis témoin. Et je salue le concours des pouvoirs publics pour une bonne réussite de l’Appel. Une mention spéciale à l’Etat du Sénégal.

Nous avons constaté que beaucoup de jeunes évoluent dans la communauté des « Layènes ». Comment comptez-vous vous y prendre pour transmettre le flambeau à la jeune génération et perpétuer le message de Seydina Limamou Laye ?

Dieu merci, l’enseignement de Seydina Limamoulaye privilégie en premier lieu l’éducation des plus jeunes. Sinon, le message risque d’être interverti. D’où ce besoin de mieux connaître Seydina Limamoulaye et suivre ses pas pour cheminer dans la bonne voie. Autre chose c’est le fait que les jeunes « Layennes » ne diffèrent pas des autres Sénégalais car évoluant dans la même sphère et le contexte social. Et là, j’en appelle à plus grande entente et solidarité entre les confréries pour éclairer le Sénégal. C’est cela la force du Sénégal qui repose sur l’équilibre des différentes familles religieuses. Parlant des minorités religieuses, je rappelle que l’Islam nous recommande de les respecter, de vivre avec eux dans la paix. C’est ça la tradition du pays. Unissons-nous et prions pour un Sénégal de paix et sans violence. Je ne saurais conclure sans exprimer notre reconnaissance au président Abdoulaye Wade pour toutes ses actions en faveur de la famille Layenne en général et plus particulièrement de son ami notre père le khalife Abdoulaye Thiaw Laye avec qui il a cheminé depuis très longtemps

Propos recueillis par Babacar DRAME
Le Soleil

PiccMi.Com

Samedi 2 Juillet 2011 - 09:28



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.