contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



20 ANS DE PRESENCE AU SENEGAL : Canal + en "guerre" contre les réseaux de piraterie



Cela 20 ans que le chaine cryptée française Canal + est installée au Sénégal. Deux décennies que les autorités ont tenu à célébrer hier, jeudi 29 septembre 2011, à leur siège, sis l’avenue Hassane II (ex-Albert Sarrault). Occasion saisie pour annoncer une batterie de mesures pour lutter contre la piraterie, la concurrence déloyale entre autres maux qui risquent de freiner l’envol de cette chaine qui a connu plusieurs mutations.



20 ANS DE PRESENCE AU SENEGAL : Canal + en "guerre" contre les réseaux de piraterie
La piraterie ! La concurrence déloyale ! Telles sont les différentes gangrènes que Canal + Horizons compte combattre pour rester longtemps encore en vie au Sénégal.

Célébrant ces 20 ans d’existence au pays de la Téranga, la directrice générale de Canal + Sénégal, Mme Bénédicte Chenuet, le directeur général de Canal + Afrique, Jean Christophe Ramos, Moustapha Guèye, doyen du personnel à Dakar ainsi que le président du Conseil d’administration, Mamadou Diagna Ndiaye ont tous fustigé cette façon de se procurer les images de la chaine sans bourse délier.

Qualifiant les deux décennies “d’’âge de majorité“ et de “raison“, le président du Cnoss, dont l’intervention s’est faite à travers une vidéo, a appelé la direction de Canal + Sénégal “a secoué le cocotier“ pour dit-il que les choses marchent à l’image de la Côte d’Ivoire et le Gabon.

Sur ce, dira l’administrateur du groupe Mimram, “il faut que les Sénégalais comprennent que la piraterie n’est que de l’impôt en moins“.

Prenant la parole, Moustapha Guèye, lui a interpellé la presse pour dit-il, qu’elle participe à la lutte contre la piraterie. Une bataille qui selon, Samba Ndiaye, responsable technique de Canal+ Sénégal et représentant les employés, “ne peut se résoudre sans les moyens nécessaires“ qu’il appelle ses dirigeants à mettre à la disposition des agents sur le terrain.

Quant à Mme Bénédicte Chenuet, elle a annoncé une batterie de mesures juridiques et législatives devant permettre de mieux combattre la piraterie mais aussi la concurrence déloyale.

Répondant aux suggestions formulées par certains intervenants, consistant à réduire le paiement mensuel de l’abonnement pour réduire de manière drastique, la propension de la piraterie, le directeur de Canal+ Afrique a déclaré qu’il est hors de question qu’on fasse pour le continent un “Canal+ au rabais“.

“Nous sommes conscients que 20.000 F Cfa par mois est un prix assez élevé pour certains en Afrique. Toutefois, on ne peut pas faire un Canal + au rabais pour l’Afrique. Nous ne pourrons jamais vendre comme les gens qui font les pirates“, martèle Jean Christophe Ramos.
La direction générale de Canal + compte également sur une grande sensibilisation pour résoudre ce fléau qui gagne de plus en plus de l’ampleur sur l’ensemble du territoire national.

A noter que Canal + compte 36.000 abonnés au Sénégal.



Piccmi avec Sud

PiccMi.Com

Vendredi 30 Septembre 2011 - 08:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.