contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



2010, la bonne année ?



Les « Lions indomptables » sont régulièrement qualifiés en coupe du monde. Mais le Cameroun n’a jamais pu dépasser les quarts de finale de la compétition. Ils portent les espoirs du continent en raison de leur expérience et de la qualité de leur groupe emmené par Samuel Eto’o. Croisons les doigts...



2010, la bonne année ?
Les Lions indomptables seront-ils à la hauteur des espoirs de tout un continent ? En effet, si les autres équipes peuvent prétendre à un bon parcours, la qualité de l’équipe et l’expérience de la compétition le tout embarqué par Captain Eto’o, le Cameroun représente l’une des chances sérieuses pour la quête du Graal footballistique.

Le bilan désastreux des matches de préparation (4 matches, 2 nuls et deux défaites) remet en cause l’unité collective et souligne le long chemin à parcourir pour soulever le trophée FIFA. Si ces résultats inquiètent, ils révèlent également une large carence défensive avec 7 buts encaissés lors des deux dernières rencontres.

Mais à l’instar de la France, les hommes de Paul Le Guen invoquent la réalité de la compétition pour gommer ces déconvenues et conserver un capital confiance écorné. Rendez vous pris donc pour une confrontation à hauts risques face aux Samouraïs japonnais. Match piège par excellence, cette rencontre livrera nécessairement le verdict sur les capacités de cette équipe. En cas de victoire, les chances du Cameroun seront ainsi conservées et la motivation renforcée pour affronter les vaillants Danois et surtout les Pays Bas, véritable épouvantail de ce mondial. Mais un nul ou, pire, une défaite, jetterait au fossé les semblants d’unité d’une équipe composée d’individualités et ouvrirait les portes d’une déroute devant tout un continent.

La star : Samuel Eto’o

2010, la bonne année ?
Véritable star mondiale du ballon rond, Samuel Eto’o sera sous les projecteurs de tout un continent. Vainqueur des deux dernières éditions de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone et l’Inter de Milan, l’attaquant le plus prolifique des Lions Indomptables (43 buts en 92 sélections) a la lourde responsabilité de faire oublier le parcours glorieux des vieux lions de l’épopée italienne en 1990 et leur chef de file, Roger Milla. Objectif : Aller au-delà des quarts de finale pour l’icône du football camerounais mais attention aux égos.

M.S. (Sources Nettali.net)

Lundi 14 Juin 2010 - 02:01



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.