contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



2500 Sénégalais rapatriés de Libye, selon le Premier ministre



Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a révélé mardi que 2500 jeunes migrants sénégalais ont été rapatriés récemment de la Libye.



On a déjà ramené ici 2500 jeunes sénégalais sans que personne ne le sache par respect de leurs droits. Nous n'avons pas attendu que ce qui se passe en Libye soit connu du grand public pour réagir, car nous savions ce qui se passait en Libye et pourquoi
Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier ministre
Il s'exprimait au cours de débats qui ont suivi sa déclaration de politique générale à l'Assemblée nationale du Sénégal.
Une vente aux enchères de migrants comme esclaves a été filmée ces derniers temps par la télévision américaine CNN.
Le Premier ministre sénégalais a aussi affirmé que pas plus tard que lundi, un avion en provenance de la Libye a ramené 163 migrants sénégalais.
Selon lui, ces jeunes, qui ont tous reçu un chèque de la part de l'Etat du Sénégal, font aussi l'objet d'un suivi rigoureux.
Les autorités veulent savoir s'ils étaient ou non, durant leur périple, liés à des structures terroristes.
Il a affirmé que le Sénégal réagira à chaque fois que des Sénégalais, où qu'ils se trouvent dans le monde, en auront le besoins.
En novembre, des journalistes de CNN ont diffusé la vidéo d'une vente aux enchères d'êtres humains en Libye, non loin de la capitale, Tripoli.
En l'espace de quelques minutes, ils ont assisté à la vente d'une douzaine de migrants, cédés par des passeurs pour des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (moins de 300 000 francs CFA).
Ces "marchés aux esclaves" se dérouleraient une ou deux fois par mois, selon le reportage de CNN.
Par Bbc.com/Afrique

PiccMi.Com

Mercredi 6 Décembre 2017 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.