contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


33ème fête de la musique : Deux podiums prévus à Guédiawaye et à la Médina





33ème fête de la musique : Deux podiums prévus à Guédiawaye et à la Médina
PICCMI.COM- Le directeur des Arts, Ousseynou Wade, superviseur de la fête de la musique, a présidé, hier, au nom du ministre de la Culture, une conférence de presse axée sur la préparation de ce rendez-vous, samedi prochain. Une occasion pour lui, de rappeler que deux podiums seront érigés à Guédiawaye, au Boulevard Cheikh Fallou Guèye, à Wakhinane et à la rue 6 de la Médina.

Ousseynou Wade a salué la méthode inclusive qui a prévalu pour célébrer la fête de la musique, ce 21 juin. Car, toutes les parties prenantes qui gravitent autour de la musique ont été associées. Ainsi, cette présente édition va enregistrer deux podiums, l’un au Boulevard Cheikh Fallou Guèye à Wakhinane (Guédiawaye) et l’autre à la rue 6, à la Médina. Au-delà, le directeur des Arts a rappelé que le ministère a mis 5 millions de FCfa à la disposition des organisateurs pour des plateaux relevés.
Pour sa part, le directeur de l’Orchestre national du Sénégal, Tidiane Diallo, a souligné que sa structure va accompagner les musiciens et ce sera une occasion « de mettre en pratique ce que l’on aura glané, en terme de sonorités, durant toute cette campagne de promotion de la diversité culturelle, qui en est à sa 10ème région ».
Selon Ousseynou Wade, la musique sera célébrée sur toutes ces formes, des amateurs en passant par les professionnels. « Tout le monde aura son mot à dire durant ces podiums », a affirmé le directeur des Arts. L’autre particularité de cette édition a été évoquée par Babylass Ndiaye de l’Association des diffuseurs artistiques et festivaliers du Sénégal (Adafest), coordonnateur général des manifestations. Côté innovation, l’Adafest initie une formation en régie de spectacle. Ainsi, poursuit M. Ndiaye, « pour la pratique, ces jeunes formés vont être envoyés dans les différents podiums comme régisseurs, afin de mettre en pratique ce qu’ils auront appris durant cette session ».
Les régions de l’intérieur vont, également, fêter ce 21 juin. Kaolack, Tamba, Kédougou, Louga, Diourbel, Sédhiou, Saint-Louis, Fatick vont accueillir des concerts. Certaines localités abriteront des ateliers et fora.


Programme officiel

Samedi 10 heures : Concert avec l’Ensemble lyrique traditionnel de Sorano et l’Orchestre national au Théâtre national Daniel Sorano. A la même heure, une conférence se tiendra à Douta Seck sur la Kora, avec Ousmane Sow Huchard. Une procession de la Musique principale des Forces armées va également se dérouler de la Médina au Grand Théâtre.

Samedi 16 heures : le Monument de la Renaissance offre un podium à ses riverains. Plus tard, à Guédiawaye et à la Rue 6, les concerts vont débuter entre 18 heures et 19 heures.

…Tandis que Duggy Tee veut une symbiose entre rap et actions citoyennes
Le rappeur Duggy Tee lance le concept « Capsival » pour marquer la fête de la musique. Pour la circonstance, un concert est prévu ce 21 juin, au terrain de football de Liberté 6. Ce festival, de l’avis de son concepteur, est dédié à la musique en général, avec une ouverture dans des œuvres sociales, car la musique est un bon vecteur de sensibilisation. Cette activité est la face visible de l’iceberg, dira Duggy Tee, car ce festival a pour but « de créer, à travers un projet basé sur le nettoiement et le gardiennage par les jeunes de la cité, des emplois ».
Sur le plateau, il n’y aura pas que du rap. D’autres genres musicaux sont au programme : ngoyane, acoustique, en passant par le mbalakh. Entre autres artistes attendus, Ismaël Lô, Baaba Maal, Souleymane Faye, Cheikh Lô, Books, Philip Monteiro, Dabrains, Adiouza, Pps, Alioune Kassé, Bidew Bou Bess, Ombre Zion, Pape Diouf, Canabasse, Bouba Kirikou, Matador, Supa Ced, Daba Séye, Simon, Xuman.

Le Soleil




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV