contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



A 24 ans, ce sénégalais devient millionnaire en bitcoins



Il s’appelle Sidi Mouhamed Basse, il a 24 ans et fait du trading dans ses moments libres.



Le destin de ce jeune immigré sénégalais aux USA a basculé au contact des crypto monnaies. Aujourd’hui, son compte en banque frôle le million de dollars obtenu à partir d’un investissement initial de 2 500 dollars dans le bitcoin, reine des cryptmonnaies. «Au début, je n’y croyais pas beaucoup », déclare-t-il à Financial Afrik. «Je misais plutôt dans les valeurs de la nouvelle économie comme Amazon, Netflix et Tesla».
Quand il entendit parler du bitcoin pour la première fois, «de la part d’un ami juif», le cours stationnait à 200 dollars. C’est à 750 dollars qu’il décida, à l’instar du nombre de jeunes loups de la génération y, née avec internet, d’y jeter ses billes. Il acheta 5 bitcoins. Deux semaines plus tard, le cours avait atteint 1 800 dollars. « Plus les médias en parlaient, plus j’achetais».
A un certain moment, ce fut la ruée générale. C’est justement en ce moment précis, alors que les non initiés se jetaient dans la corbeille que le jeune trader décida de fixer ses positions sur le bitcoin et de s’intéresser aux autres cryptomonnaies, celles qui évoluaient dans l’anonymat. «Tous ceux qui ont investi dans le bitcoin il y a cinq à 6 ans se sont retrouvés entre 500 et 1000% de bénéfices.
Pour Mouhammed Basse, la tendance haussière des crypto monnaie va se poursuivre. «Au début, ils étaient 5 millions d’américains à y investir. Aujourd’hui, leur nombre atteint 38 millions», poursuit-il.
Mouhamed Basse ne conseille pas de désinvestir dans les crypto monnaies mais de diversifier. Sa recommandation à nos lecteurs, tentés par la crypto : «investissez l’argent que vous êtes prêts à perdre».
Son pronostic est optimiste, d’ici 2 ans, ceux qui ont investi maintenant seront milliardaires. La demande est encore forte. Les sites spécialisés enregistrent plus de 150 000 ouvertures de compte par jour. «Les crypto c’est l’avenir», déclare Mouhamed Basse.
Financialafrik

PiccMi.Com

Lundi 1 Janvier 2018 - 17:41



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.