contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



A une semaine de son investiture : Idy peine à trouver un local pour son congrès





A une semaine de son investiture : Idy peine à trouver un local pour son congrès
Trouver un endroit, en cette période pré-électorale, pour y organiser une manifestation politique d’envergure, relève véritablement d’un casse-tête pour les candidats de l’opposition. Le président du parti Rewmi l’apprend, actuellement, à ses dépens lui qui n’arrive pas encore à se fixer sur le lieu devant abriter son congrès d’investiture alors que celui-ci est prévu le 4 janvier 2012. Non pas parce qu’il a l’embarras du choix, mais du fait qu’aucune place pouvant être le siège d’un tel évènement ne serait actuellement disponible. Des responsables politiques proches du maire de Thiès renseignent, en effet, qu’il leur est, aujourd’hui, difficile de trouver un lieu pour l’organisation du congrès d’investiture de leur candidat en 2012. ‘Aucun des sites que nous avions ciblés, par ordre de préférence, n’a été, jusque-là, acquis’, confie notre source. Et les raisons avancées pour justifier cela, seraient d’ordre politique. D’après un des hommes de confiance de l’ex-Premier ministre, le parti au pouvoir a tout verrouillé pour empêcher ceux de l’opposition de dérouler, sur le terrain, leurs activités. Nombre de sites susceptibles d’accueillir des activités politiques seraient, déjà, pris par les Forces alliées 2012 (Fal-2012).
Cet état de fait a amené, un moment, les partisans de Idrissa Seck à proposer la délocalisation du congrès à Thiès où l’espace est garanti. Ce qui n’était pas l’avis du candidat de ‘Idy4president’ qui ne voulait pas, par un tel choix, donner un caractère régionaliste à cette rencontre politique. Finalement, c’est sur le stade Amadou Barry de Guédiawaye que le parti Rewmi et ses alliés dans la perspective de 2012 ont été contraints de jeter leur dévolu. Toutefois, tout semble fait au niveau du directoire de campagne d’Idrissa Seck pour ne pas ébruiter une telle décision. En effet, l’on craint fort, du côté des partisans du maire de Thiès que le pouvoir ne fasse foirer ce projet.

‘C’est eux qui gèrent tous les espaces publics. Ils sont, donc, capables, à tout moment, de refuser l’octroi d’un site en usant de toutes sortes de prétextes fallacieux’, soutient un membre du directoire de campagne d’Idrissa Seck. Mais à côté de cette crainte de voir l’Etat empêcher la tenue de leur congrès au stade Amadou Barry, il y a la proximité du Magal de Touba qui fait redouter les responsables de Rewmi d’organiser leur messe politique. Voulant faire les choses en grand, Idrissa Seck aurait dissuadé ses partisans de maintenir la date initiale du congrès de crainte de voir l’objectif d’y rassembler 100 000 personnes ne pas être atteint. N’eût été cet événement religieux, le stade de Guédiawaye pourrait-il accueillir tant de monde ? Cela est d’autant moins sûr que Seck n’entend pas faire moins que son ex-frère de parti, en l’occurrence, Macky Sall qui a fait une démonstration de force lors de son congrès d’investiture.

En tout cas, la non communication sur leur congrès risque d’être préjudiciable à Idrissa Seck et ses alliés puisque la confusion commence à s’installer chez leurs militants. A une semaine de cet événement, nombreux sont les rewmistes qui se demandent si celui-ci se tiendra ou non.

PiccMi.Com

Jeudi 29 Décembre 2011 - 11:23



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.