contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



ABDOULAYE DAOUDA DIALLO, MINISTRE DE L’INTERIEUR ET DE LA SECURITE PUBLIQUE : «Tous ceux qui sont concernés par la traque, seront entendus»



La traque des biens mal acquis est revenue en grande pompe dans le face- à- face entre les députés et le Premier ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne. Suite à une question du député Me El Hadji Diouf, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, intérimaire de son collègue Sidiki Kaba, rassurera les députés sur le caractère général et impersonnel de la loi.



Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique
Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique
Les vingt-cinq dignitaires de l’ancien régime cités par l’ex- procureur spécial, Alioune Ndao, comme devant être poursuivis pour enrichissement illicite, devront se faire des sueurs froides. Ils vont impérativement passer chez le barbier. C‘est juste une question de tour. Ainsi, après Karim Wade, dont le verdict du procès est attendu pour le 23 mars prochain, tous les autres cités devront être entendus et au besoin, traduits devant la cour. L’assurance est d’Abdoulaye Daouda Diallo. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique assurait l’intérim de son collègue Sidiki Kaba, absent du territoire national. «La loi est de portée générale et tous ceux qui sont concernés, seront entendus», répondra le premier des policiers suite à une question orale du député et non moins avocat, Me El Hadji Diouf. Le ministre de poursuivre, «généralement et dans ce cas-ci, tous ceux qui sont concernés seront nécessairement poursuivis».
Une réponse qui calmera sans nul doute les ardeurs des théoriciens de l’acharnement contre Karim Wade et son père.
Pour rappel, c’est la première fois dans l’histoire politique du Sénégal que le gouvernement se déplace en masse à l’hémicycle pour répondre aux interpellations des parlementaires sur des questions d’actualité. Une démarche qui se répétera tous les quinze jours.



Jeudi 12 Mars 2015 - 19:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.