contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



AFFAIRE HABRE : LES AVOCATS DE HABRÉ ATTRAIENT AMINATA TOURÉ À LA BARRE, JEUDI PROCHAIN





AFFAIRE HABRE : LES AVOCATS DE HABRÉ ATTRAIENT AMINATA TOURÉ À LA BARRE, JEUDI PROCHAIN
PICCMI.COM- L’ancien ministre de la Justice Aminata Touré sera à la barre du tribunal correctionnel jeudi prochain. Elle est poursuivie par les avocats de l’ancien président tchadien Hissène Habré pour les délits de faux et usages de faux en écritures publiques.



En conférence de presse lundi, les conseils de Habré ont également dénoncé le refus de collaborer du Tchad et la demande de remboursement de divers frais au profit des quatre commissions rogatoires formulée par le président Idriss Déby.

L’ancien ministre de la Justice Aminata Touré sera donc, jeudi prochain (13 novembre 2014), devant le tribunal correctionnel. Les avocats de la défense de l’ancien président du Tchad Hissène Habré, Mes François Serre, El Hadji Diouf et Ibrahima Diawara, ont servi une citation directe à Mme Touré.

Celle-ci doit répondre des faits de faux et usage de faux en écritures publiques. Aminata Touré, alors ministre de la Justice, ont-ils rappelé hier, au cours d’une conférence de presse, a déclaré avoir reçu des pleins pouvoirs de son ancien collègue ministre des Affaires étrangères Me Alioune Badara Cissé pour signer l’accord avec l’Union africaine (Ua) portant création des Chambres africaines extraordinaires (Cae), le 22 août 2012.

Lors de cette signature, la partie sénégalaise était représentée par Aminata Touré, et celle de l’Ua par Robert Dossou. « Après examen du document, Nous avons dit que c’est un faux. Après expertise, il est doublement faux », a relevé Me Diawara.

Ainsi, a-t-il ajouté, compte tenu de la gravité des faits et des actes qui ont conduit un homme (Habré) en prison, « nous avons interpellé le ministre Alioune Badara Cissé qui a répondu qu’il n’a pas signé ce document présenté par Mme Aminata Touré ».

L’autre bizarrerie relevée par la défense, c’est le jour même de la signature dudit accord que Mme Touré a dit avoir reçu mandat de son ancien collègue des Affaires étrangères.

En dessous de la signature de cette dernière, a relevé l’avocat, il n’a été nullement mentionné qu’elle a signé en vertu des pleins pouvoirs de son collègue des Affaires étrangères, contrairement à M. Dossou qui a signé au nom du président de la Commission de l’Ua, à l’époque Jean Ping.

Le Soleil


Mardi 11 Novembre 2014 - 07:36



Réagissez à cet Article

1.Posté par GGG le 11/11/2014 10:19

RENTRÉE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE 2014/2015

DES GUIDES CORRIGES DU BAC L S BFEM CFEE AUX CONCOURS NATIONAUX ENA DOUANE POLICE GENDARMERIE ENOA ENSOA ECOLES MILITAIRES EPT ESP VOLONTARIAT EFI FASTEF EX ECOLE NORMALE ENTSS ENDSS IFACE ENEA ENSEPT AU 782213135 708541203 POSSIBILITÉ DE LIVRAISON A DOMICILE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.