contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



AÏDA NDIONGUE ET LE SCANDALE ‘’PANAMA PAPERS’’ EN EXERGUE



Le verdict de la Cour d’appel dans l’affaire des produits phytosanitaires et l’affaire "Panama papers’’ sont les principaux sujets évoqués par les journaux reçus mercredi à l’APS.



Au sujet de verdict de la Cour d’appel dans l’affaire des produits phytosanitaires, Le Quotidien titre : ‘’Aïda gagne sans appel’’.

La publication souligne qu’après avoir "relaxé" l’ex-sénatrice libérale des délits d’exerce illégal de commerce, de corruption active de fonctionnaire et de faux et usage de faux, "le juge ne l’a condamné que pour escroquerie sur les deniers publics, à une peine d’un an assorti de sursis et à payer la somme de 2 millions en guise d’amende".

La Cour d’appel a également ordonné la mainlevée sur la saisine de ses biens avant de renvoyer ses co-prévenus des fins de poursuite, ajoute le journal qui relève que ‘’comme l’on pouvait s’y attendre, les autorités n’ont pas tardé à réagir à la libération de Aïda Ndiongue. Dés le prononcé du verdict, le procureur de la République s’est empressé de se pourvoir en cassation’’.

Pour Le Témoin quotidien, ce verdict constitue encore "un revers pour l’Etat". Le Populaire note que le procureur "refuse de lâcher Aïda Ndiongue et ses milliards". I

l rappelle que le juge de première instance avait relaxé purement et simplement Mme Ndiongue et ses présumés complices dans cette affaire portant sur des deniers publics d’une valeur de 20 milliards francs CFA.

Avec ce verdict de la Cour d’appel, "Aïda Ndiongue garde ses 20 milliards", selon La Tribune. Pour Sud Quotidien : "Aïda Ndiongue gagne et perd".

A l’heure du "Panama papers", le journal L’As note que l’architecte Pierre Goudiaby Atépa "+construit+ un parais fiscal" à Karabane, en Casamance. Le journal dit être en possession d’un document de M. Goudiaby intitulé : "L’Ile de Karabane, de la zone franche à la principauté : l’ambition d’édification d’un espace libéral".

Et le journal d’expliquer : "Le célèbre architecte indique la Principauté de Karabane pourrait être une première en Afrique et présenterait tous les attraits et attributs pour cet espace de libéralisme total sans contrainte perturbatrice des réglementations rigides de l’Etat-Nation (…)".

Pierre Goudiaby Atépa dont le nom apparaît dans l’affaire "Panama papers" déclare dans le journal : "Je n’ai rien à cacher. Je n’ai pas de compte au Panama et je ne planque pas de l’argent à l’étranger. (….) Ce qui se passe, c’est que j’ai créé au Panama, sur conseil de mes banquiers, Atepa Engineering pour rayonner de par le monde et opérer avec le maximum d’efficacité à l’international".

Dans le sillage de "Panama papers", le journal Enquête s’intéresse à la fraude et à la manipulation des revenus et titre : "Les failles du système fiscal". Selon le journal, "la fraude et l’évasion fiscale constituent des pratiques bien réelles au Sénégal" et écrit que le patron de la Direction générale des impôts et domaine "promet une suite dans l’affaire Panama papers".


Mercredi 6 Avril 2016 - 09:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.